LE BLOG PHOTOFOLLE
- par Laurence Chellali

« AMOUR PERDU » SUR « REGARD PERDU » !


Comme certains d’entre vous le savez, je fais partie du collectif de photographes « Regard perdu ». J’en suis sincèrement très fière car je suis entourée de photographes qui visent l’excellence. Chacun d’entre nous publions 2 portfolios par an et je peux vous assurer que ce n’est pas une mince affaire de choisir celui que je mettrai « en vitrine » quand vient mon tour !

Cette fois-ci j’ai jeté mon dévolu sur une série que j’ai réalisée l’année dernière et que j’ai intitulée « Amour perdu ». Vous vous souvenez de l’histoire de cette femme qui repensait à un ancien amant ? Pour « Regard perdu », j’ai ré-organisé les photos et je pense avoir obtenu une histoire qui me satisfait assez. Je n’y suis pas encore tout à fait mais je suis sur le bon chemin !

Voici une des images qui compose ce portfolio. Suivez le lien si vous souhaitez voir toutes les images du portfolio sur Regard Perdu

Traces8

 

Je vous invite vivement à aller visiter toutes les galeries du site car vous y découvrirez des regards emprunts avant tout d’une grande sensibilité et d’une grande humanité. Ne cherchez pas des photographies sensationnelles, vous n’en trouverez pas. Par contre, vous plongerez dans un monde tout en finesse et subtilité. Un beau voyage assuré …

Lieu vivant d expression photographique   Galeries de photographes indépendants   Regard Perdu.com

Clic sur le logo ci-dessus pour accéder au site de Regard Perdu !

Laurence

Laurence

Côté rêves ...Je dis souvent que je ne photographie pas ce que je vois, mais ce que je ressens. Grâce à la photographie, je peux modeler le réel et y imprimer mes sentiments en organisant les formes, les couleurs, les contrastes tels qu'ils me parviennent pour en faire émerger mon monde émotionnel. Côté pratique ... Reporter, artiste, professeur, coach mais également membre de Dalam Images et du Studio Hans Lucas, vous aurez compris que la photographie fait entièrement partie de ma vie !

14 Commentaires

  •    Répondre
    La photographe « remâche » ses photos et la série s’affine.
    De la belle ouvrage.
  •    Répondre
    J’aime vraiment comme cette série a évolué. 🙂
  •    Répondre
    C’est léger et doux, comme de vieux et tendres souvenirs…
  •    Répondre
    Intéressant à voir l’espace « regard perdu », je suis étonné de n’y avoir vu que deux femmes photographes.
  •    Répondre
    Cette série me rappelle de bons souvenirs… Tu fais bien de nous faire une petite piqure de rappel « regard perdu »,je ne pense pas assez à aller sur ce site qui présente vraiment des photos intéressantes.
  •    Répondre
    I absolutely love this
  •    Répondre
    Bonjour !

    Ronan : je ne suis pas encore satisfaite totalement de mon histoire. mais Rome ne s’est pas construite en un jour n’est-ce pas ? 😉

    Cécile : Oui, on peut dire qu’elle se densifie …

    Pastelle : J’ai un doute … Je ne pense pas que tu sois allée voir la série car il me semble qu’elle est toute sauf « douce et légère ». Elle est plutôt triste il me semble. Ce n’est jamais très drôle un amour perdu, non ?

    Dominique : oui, c’est vrai. L’équipe des « garçons » en est d’ailleurs tout à fait consciente et voudrait bien y remédier !!

    Christine : Je crois qu’effectivement il est bon d’aller se plonger dans les différentes galeries des auteurs du site. Tu sais, « le blogging » a de grands avantages : il permet de voir les travaux des photographes qui avancent, plein de nouvelles photos sans arrêt, d’être réactif, on peut y laisser nos opinions, etc … Mais d’un autre côté, il a de grosses lacunes et notamment une certaine « superficialité » de consommation d’image. Aller voir des séries achevées est vraiment intéressant, se plonger dans l’univers d’un photographe, essayer de le comprendre, essayer de voir comment il a construit sa série, son cheminement de pensée, etc … est absolument indispensable si tu veux progresser.

    Shooter : thanks !!!

  •    Répondre
    Ah oui, je me souviens de ce port-folio, je l’avais bien aimé. Merci pour la découverte du coup, je ne connaissais pas ce collectif !
  •    Répondre
    Série magique s’il en est, où les regards (pour le coup) se perdent bien au-delà des règles de notre lucidité. Elle nous entraîne vers cette aventure parallèle en cours, celle qui se déroule en nous à chaque instant. Du flou se dévoile une passion, un érotisme latent. C’est vraiment beau.
    Jonas
  •    Répondre
    Bonjour Plume et zoom et Jonas !

    Effectivement, je vous ai présenté ce portfolio en 2 parties car le tout premier, je le trouvais simplet, et le second … il lui manquait quelque chose. Du coup ici j’ai fait en quelque sorte la synthèse 🙂

    Merci Jonas ! C’est effectivement une introspection sur nos désirs, ceux que nous avons réalisés (presque !) et ceux sur lesquels nous avons échoué. Une série de toutes façons très intimiste 🙂

  •    Répondre
    Il y a ce flou du temps perdu, voile du souvenir qui s’efface, regards délavés des larmes du regret. Ces clichés nous perdent en un lointain nous même , souvenirs violoncelle.
    Bonjour Laurence.
    •    Répondre
      Ah Nathanaël, plus je vieillis et plus j’aime le violoncelle ! Comme je suis contente que tu aies associé cet instrument de musique à mes images ! Ca me rend très fière !!!
  •    Répondre
    Je m’y perdrais avec en fond sonore : http://www.youtube.com/watch?v=ndwLsEqyAwI
    Après un rêve de Gabriel Fauré.
    Bonjour Laurence.

Laissez votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.