CITATION#5

(…) Et c’est pour ça que j’ai pensé à Ronsard, sans trop comprendre au début (…) Parce que ce qui est beau, c’est ce qu’on saisit alors que ça passe. C’est la configuration éphémère des choses au moment où en en voit en même temps la beauté et la mort. Aïe, aïe,aïe, je me suis dit, est-ce que ça veut dire que c’est comme ça qu’il faut mener sa vie ? Toujours en équilibre entre la beauté et la mort, le mouvement et sa disparition ? C’est peut-être ça être vivant : traquer des instants qui meurent.Muriel Barbery

  1. Intéressant…
    Le beau, ce serait donc équilibre.
    J’aime bien l’idée.
    Quelqu’un disait que la marche est un déséquilibre tout le temps maîtrisé.
    Bon, ça fait réfléchir tout ça..
  2. C’est une belle citation et cette définition finale me plaît bien 😉
    Cet équilibre semble nécessaire, car si la balance penchait, d’un côté comme de l’autre, la vie ne serait pas marrante. Mais la beauté est-elle toujours éphémère ? Ca aussi, ça fait réfléchir 😉
  3. C’est ça être vivant, idéaliser le passé et rêver l’avenir, le présent est sans intérêt, il n’est le reflet que de ce que l’on sait déjà du miroir matinal : le témoin d’une image qui meure, fusse-t-elle dans la beauté même. Il me semble…
    Jonas
  4. Humm… la traque… cela ressemble fort à la chasse… 😉 Bon il est trop tard pour moi, là, pour faire vraiment mieux. Je vais aller cueillir les roses du sommeil, doucement bercée par la joliesse de cette citation (j’avais bien aimé le roman.)
  5. Bonjour à vous !

    Je dois vous avouer que d’habitude je désactive la fonction des commentaires lorsque je mets une citation qui m’a interpellée car j’aime bien cette idée que chacun puisse y réfléchir de son côté sans se sentir « obligé » d’en partager sa conception. Et puis c’est une manière de donner une récréation … Mais là j’ai oublié 😉
    Tant mieux car ne trouvez-vous pas intéressantes nos interprétations personnelles face à une définition de ce que pourrait être le bonheur ?

    Pour ma part, je vous ai indiqué cette citation car elle correspond en grande partie à ma philosophie de vie, mais elle peut aussi être appliquée à la photographie, cette traque de l’instant, de l’équilibre des choses pour en fixer la beauté. C’est peut-être pour cela que l’acte photographique m’est si cher.

    Je me dis souvent qu’il est étonnant que j’ai découvert la photographie si tardivement dans ma vie, mais d’un autre côté, je crois que c’est parce qu’avant je n’avais probablement pas atteint cette maturité qui me permet aujourd’hui de voir le beau.

    Merci de tout coeur à vous !!!

  6. Celle que j’aime beaucoup c’est celle-là:
    J’ai appris à vivre, pour ainsi dire, avec l’idée que je ne trouverai jamais la paix ni le bonheur. Mais tant que je sais qu’il y a une chance assez bonne de mettre la main sur l’un ou l’autre de temps en temps, je ferai de mon mieux entre les grands moments.
    Hunter S. Thompson.
    1. Quand je te dis que vous avez beaucoup de points en commun 😉

      Et celle d’Oscar Wilde tient largement la route ! Je suis heureuse que tu sois d’accord sur cette histoire de « maturité » 🙂

    1. Bonjour Le P’tit Nicolas ! Autant je suis d’accord pour le livre qui est d’ailleurs à lire et à relire tant il est dense de significations, autant pour le film je n’en ai aucun souvenir impérissable. A mon avis, ce n’est pas un roman qui peut s’adapter en film, même si à priori on pourrait le penser. Mais comme je viens de le dire, il est bien trop dense en réflexions de fond, bien trop « intellectuel » pour qu’il puisse être mis en images.
      Merci pour ton message !!

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed
À la découverte
CITATION#3
%d blogueurs aiment cette page :