LE BLOG PHOTOFOLLE
- par Laurence Chellali

ENTRÉE VERS …


J’aime bien l’idée d’entrer vers un espace de lumière 🙂

 

Laurence

Laurence

Côté rêves ...Je dis souvent que je ne photographie pas ce que je vois, mais ce que je ressens. Grâce à la photographie, je peux modeler le réel et y imprimer mes sentiments en organisant les formes, les couleurs, les contrastes tels qu'ils me parviennent pour en faire émerger mon monde émotionnel. Côté pratique ... Reporter, artiste, professeur, coach mais également membre de Dalam Images et du Studio Hans Lucas, vous aurez compris que la photographie fait entièrement partie de ma vie !

31 Commentaires

  •    Répondre
    Bonjour,
    J’aime bien. Et je me demandais si tu « tombais » dans la « photo paranormale »….
    En voyant cette image je pensais à ces récits « étonnants » de personnes qui pensent avoir frôlé la mort et qui après racontent.
    « La « lumière blanche » décrite par les témoins d’expériences de mort imminente (EMI) pourrait avoir une explication scientifique. Une étude publiée par des chercheurs de l’université du Michigan met en évidence un comportement du cerveau qui pourrait générer cette impression paranormale, »
    En tout ças, ça prouve que tes photos font « aller les neurones ». J’aime ça

    Bonne journée.

    •    Répondre
      Bonjour Dominique !
      Alors ça serait un peu comme « l’entrée au paradis » ? Bon, je dis ça, je dis rien … car pourquoi devrions-nous considérer la lumière blanche comme celle du paradis ? 🙂

      Je crois que ce qui fait fonctionner nos neurones dans cette photo, c’est son côté ambigu car en toute logique, le personnage devrait se diriger vers une sortie (dehors, c’est toujours plus clair non ?). Or, il est écrit « entrée ». je crois que c’est cela qui accroche. En tout cas, c’est ce qui m’a « accroché » lorsque j’ai pris cette photo 🙂

  •    Répondre
    Un affichage qui contredit l’impression d’être aspirée au dehors, vers la lumière! J’aime bien cette contradiction!
    •    Répondre
      Bonjour Gine !

      Tu as tout à fait raison et il me semble que c’est précisément sur cette ambivalence que repose cette photo. Je suis heureuse qu’elle ait fait « tilt » chez toi 🙂

  •    Répondre
    pas pour me faire de la pub, mais ta photo me rappelle une des miennes, assez similaire dans l’idée : http://ronanjoncour.tumblr.com/post/44884043254 – J’avais intitulé le post « exit » à l’époque, ce qui tranche radicalement avec ton image sur laquelle on peut lire le mot « entrée »
    •    Répondre
      Bonjour Ronan !

      Arf, quel photographe n’a-t-il pas pris des photos dans ce genre, la force expressive du contre-jour avec une « issue » (entrée ou sortie) étant tellement forte !
      Je crois que nos 2 photos sont effectivement à l’exact opposé, non pas visuellement, mais sur ce qu’elles véhiculent comme message.

      •    Répondre
        Oui, et non. Car il s’agissait aussi d’entrer dans la lumière. Mon personnage y allait en courant, le tiens y entre plus calmement, le format carré appuyant cette impression de sérénité. Je pense que l’ambiance, la tension n’est pas la même dans ces deux images, mais l’idée de fond n’est pas si opposée à mon avis. Entrée, sortie, c’est le passage, la frontière entre deux espaces (mentaux, physiques, peu importe) que ces images illustrent.
        •    Répondre
          Oui, oui, oui Ronan, je suis d’accord que ce qui compte, c’est le passage. Mais philosophiquement, une entrée ou une sortie, ce n’est quand même pas du tout la même chose et c’est en ce sens que nos deux photos sont, à mes yeux, tout à fait opposées quant à leur signification 🙂 Toi même d’ailleurs tu as intitulé ta photo « exit » alors que pour ma part je l’ai nommée « entrée vers… ». D’un côté, on quitte quelque chose, de l’autre, on trouve quelque chose.
  •    Répondre
    Forcément, les lumières de l’ombre, ça ne peut que me parler très fort… 🙂
  •    Répondre
    C’est rigolo, j’ai eu la même pensée que Dominique et, comme ton personnage, je trouve cette lumière blanche fort attirante et chaleureuse en contraste avec le noir du devant. C’est peut-être ta prise de vue qui nous donne cette impression : la lumière descendante en diagonale ? Bizzz
    •    Répondre
      Bonjour Marie-Laure !

      Tu as tout à fait raison, la composition, tournée en haut à droite lui donne un certain optimisme. Imaginons cette même photo avec une composition opposée (le personnage qui se dirigerait en bas à gauche), le sens global de l’image changerait très certainement, en tout cas à nos yeux d’occidentaux. Merci pour ta remarque tout à fait juste !

  •    Répondre
    Bonsoir Laurence, et bien pour moi qui vient de voir Interstellar au ciné, je dirais que c’est l’entrée vers… un trou de ver…. Bref , ton image a assurément un petit côté science fiction;-) Bonne soirée nénette
  •    Répondre
    Jy vois comme un appel (Plus fort qu’une entrée :-))
    L’appel de la lumière.
  •    Répondre
    une photo telle que j’aime en prendre… superbe !
  •    Répondre
    J’aime beaucoup ce côté « rencontre du 3ème type »… et je n’ai pas vu Interstellar; moi cette semaine c’était « Mommy ». 😀
    •    Répondre
      Bon et bien il sera dit que vous voyez de la science fiction dans cette photographie ! C’est drôle car pour ma part j’ai du mal à imaginer le futurisme ici. Peut-être est-ce parce que j’ai encore trop le contexte en tête et que je peux vous assurer qu’on n’était pas du tout, mais pas du tout dans une ambiance de science fiction 🙂
  •    Répondre
    Une photo qui illustre parfaitement l’instant de transition du passage d’un monde à l’autre. De ce fait, elle peut évoquer des tas de choses. J’avoue que le passage de la vie à la mort m’est venu à l’esprit. Mais en regardant cette photo, j’ai aussi entendu le premier couplet de l’Anamour chanson de Gainsbourg … Qui l’eut cru ? 😉
    •    Répondre
      Bonjour Isa !
      C’est drôle quand même que cette photo t’ai évoqué cette chanson et effectivement, qui l’eut cru ? 😉 En tout cas, il s’agit bien de transit et de recherche de … quelque chose !
  •    Répondre
    Un jeu d’ombre et de lumière, comme je les aime !

    Par contre, je me demande juste si je n’aurais pas laisser une bande noire plus importante en haut qu’en bas, pour donner une idée de montée, on parle souvent d’élévation lorsque quelqu’un franchit un cap, un seuil ou une étape…

    •    Répondre
      Oui, en ce moment c’est un peu mon dada ce jeu du contraste extrême pour ne faire ressortir que l’essentiel 😉

      Ta remarque est pertinente, mais alors dans ce cas il aurait peut-être fallu que je cadre en bas à gauche afin que le personnage ait l’espace devant lui pour monter, non ?

      Merci pour ta contribution !!

  •    Répondre
    Je viens de baguenauder … Et ton travail éveille toujours chez moi tant de sensations, émotions et pensées parfois ( même… ).
    Celle ci forcément … Cet appel de la lumière , ce renouveau, cet au-delà … Peut-être que chacun de nous est fait comme une maison avec quelques portes et que lorsque l’on y frappe , parfois elles s’ouvrent ? Comme ici.
    Bonsoir Laurence.
    •    Répondre
      Bonjour Nathanaël !
      C’est toujours un immense plaisir pour moi que de te lire et tu me fais honneur lorsque tu t’arrêtes ici .
      L’idée que chacun de nous est fait de portes qu’on peut ouvrir (ou non) est très intéressante. Encore faut-il décider d’y frapper pour voir si elles s’ouvrent … comme ici 🙂
      Bonjour Nathanaël.

Laissez votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.