LE BLOG PHOTOFOLLE
- par Laurence Chellali

ESCAPADE EN TOSCANE2 min de temps de lecture


Quelle mouche nous a piqués pour choisir ce lugubre week-end de novembre pour aller faire un petit tour en Toscane ? C’est que penser qu’il fait toujours beau en Italie relève du pur fantasme ! Et pourtant, c’est enthousiastes que nous sommes partis dans cette magnifique région de Montepulciano, persuadés que le soleil serait au rendez-vous. Et … ce ne fut pas le cas … Dans nos contrées chrétiennes, le 1er novembre est souvent synonyme de mort, de tristesse et de mémoire. Et quand le ciel s’en mêle et vient accentuer ce sentiment, il n’y a plus qu’à se laisser porter par cette ambiance. C’est pourquoi, et bien que pour moi, fondamentalement, cette date ne m’évoque rien de particulier, j’ai choisi de traiter nos photos prises ce jour là sous l’angle de la mélancolie avec un soupçon d’étrangeté. Du traitement croisé, du noir et blanc, quelques photos aux couleurs quasi absentes, voici quelle a été ma vision de cette partie de la Toscane. Je voulais faire ressortir les sillons de cette terre grise, sombre, parfois illuminée de trainées claires. Et le travail de l’homme. Car la Toscane ne serait pas ce qu’elle est sans cette intervention humaine qui remonte à une tradition séculaire. En effet, chose très intéressante, Montepulciano est au cœur d’un parc « naturel et culturel ». La faune et la flore y sont préservées au même titre que les travaux de labour ou la plantation de cyprès sont encouragés selon des traditions bien précises, donnant à cette région un paysage unique, et il faut bien le dire, connu dans le monde entier. Voici donc nos quelques clichés rapportés malgré une lumière qui avait décidément choisi de rester dans d’autres contrées

 

 

MontepulcianoMontepulciano MontepulcianoMontepulcianoMontepulcianoMontepulcianoMontepulcianoMontepulciano MontepulcianoMontepulcianoMontepulcianoMontepulcianoMontepulciano

Laurence

Laurence

Côté rêves ...Je dis souvent que je ne photographie pas ce que je vois, mais ce que je ressens. Grâce à la photographie, je peux modeler le réel et y imprimer mes sentiments en organisant les formes, les couleurs, les contrastes tels qu'ils me parviennent pour en faire émerger mon monde émotionnel. Côté pratique ... Je gagne ma vie en vendant des photographies à des agences et à des collectionneurs, mais aussi en dispensant des cours de photographie dont vous pourrez trouver toutes les modalités dans la rubrique "Cours". Plus apparentée à une "coacheuse photographique", j'aime pousser mes élèves à trouver leur propre chemin et leur style personnel.

3 Commentaires

  •    Répondre
    bravo pour le site « blog des chellali’s » . les photos sont paradisiaques et dire que ça existe sur terre par très loin de chez nous.
  •    Répondre
    est-ce que on peut participer en mettant en ligne nos articles. si oui comment?
  •    Répondre
    Laurence Chellali 21 mars 2009 à 20 h 03 min
    Malheureusement, je suis « seule maître à bord » et il n’y a que les commentaires qui sont possibles. Mais tu peux aussi créer ton blog. car avec tous les articles intéressants que tu nous envoie, il y a matière ! Ce n’est pas très compliqué, celui-ci par exemple a été créé à partir d’un site tout fait, et je n’ai plus qu’à remplir … enfin presque … il faut quand même pas mal bidouiller . Mais je crois qu’il y en a des beaucoup plus simples !

Laissez votre commentaire