EXERCICE DE COMPOSITION

Un peu désoeuvrée ces derniers temps (ou plutôt en manque de résultats probans !), je me suis dit que ça ne me ferait pas de mal de faire un petit exercice de composition, sans prétention. Mon fidèle ami le chat s'étant porté volontaire pour une petite séance où il m'a juré de ne pas bouger pendant au moins 22 heures 30, je me suis essayée à varier les angles de vue, à jouer sur les lignes, les contrastes, la profondeur de champs.

Bon, ce n'est pas très facile d'être original avec un chat, mais c'est un exercice intéressant à faire et que je vous conseille les jours "sans" !

Voici donc quelques images plutôt descriptives :

 

 

 

 

Je me suis ensuite essayée à obtenir des images un peu plus abstraites

 

 

Je dois avouer que la profondeur de champ est parfois un peu trop juste, mais le matou avait donné comme condition de pouvoir se vautrer dans un endroit pas trop lumineux. J'ai donc dû ouvrir mon diaphragme assez fortement. Allez ! On se donne toujours des excuses, hein !

Bien entendu, je vous conseille de cliquer sur les images pour les agrandir !

  1. Ben moi la profondeur de champ, j’aime! Comme tout le reste d’ailleurs. Le beau noir-blanc, les cadrages – les découpes du museau, de la tête – et surtout les images qui titillent… les abstraites: mais dans quelle position a-t-il bien dû se mettre pour un tel résultat?! La photo n°8 est magnifique! Je peux m’inscrire au fan-club? 🙂
  2. super ! pauvre chat, il a effectivement du voir une drole de « bete » (excuse laurence) lui tourner autour, il doit se la peter depuis, grosse tete de starlette ! n’empeche tu nous aurais demandé de deviner ce que tu avais photographié, (les photos où l’on ne voit pas la tete) on aurait pu dire n’importe quoi sauf un chat ! je sais pas moi un hérisson, une bogue de chataigne ….
  3. Bonjour à tous et à toutes !

    Je suis bien contente que ces images vous plaisent ! C’est intéressant de voir que vous avez globalement té interpellés pas les photos plus « abstraites ». C’est vrai que c’est un peu moins classique, et que le sujet n’est plus le chat, mais plus la matière de ses poils. Bref, c’est de la macrophotographie …

    Quand je dis que j’étais un peu juste au niveau profondeur de champs, c’est qu’il me semble, notamment pour les images plus descriptives, que si j’avais pu obtenir au moins le bout du nez net, mes photos auraient eu plus d’impact. Mais dans la photo rapprochée comme ça, c’est vrai que c’est vraiment compliqué d’obtenir une profondeur de champs suffisante sans être obligée de se servir d’un trépied.

  4. Marie : oui, merci Spiruline ! Car de mon côté, je reviendrai par chez toi !!!

    Cath : merci Cath !!! Pour le côté varié, ce sont juste les points de vue qui diffèrent. On ne répètera jamais assez qu’il faut regarder son sujet sous tous les angles 8)

  5. Des images qu’une fois de plus je t’envie miss! D’autant plus que c’est un exercice que j’ai fait l’année passée avec moins de réussite!

    On pourrait presque en faire une expo à part entière 😀 .

    Amitiés

    Vincent

    1. Merci Vincent !

      Pour te rassurer, ce n’est pas la première fois que j’essaye de prendre le fauve en photo … Mais jusque là, je n’avais jamais réussi à faire quelque chose d’intéressant. Et puis la dernière fois, vas savoir pourquoi, j’ai décidé de me concentrer sur le sujet, de le prendre vraiment comme un exercice. Comme quoi, parfois il faut savoir revenir, et encore, et encore !!

    1. Comme ça me fait plaisir que tu prennes le temps de faire des petis tours ici, et même de revenir !!!! Mais dis-moi, aurais-tu des envies de sieste pour être en « extase » à ce point là ???? :sleep:

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed
À lire également
POSE – PAS POSE