LE BLOG PHOTOFOLLE
- par Laurence Chellali

EXERCICE DE STYLE


Moins d'une minute de lecture

1 2 3

4 5 6

7

 

[media id=4]

 

Exercice pour le week-end :

– Trouver l'idée hautement philosophique que j'ai voulu illustrer avec ces images accompagnées de cette musique. Pour cela :

  1. Cliquer sur le morceau de musique,
  2. Visualiser attentivement les photos en les agrandissant. 

Pour ceux qui auront été trop pressés et qui auront déjà effectué ces opérations avant de lire ces instructions, merci de recommencer en suivant l'ordre que j'indique ci-dessus, car vous serez probablement passé à côté que quelque chose d'essentiel.

– Argumenter en quelques lignes efficaces et qui vont droit au but.

– Vous avez exactement 5,48 minutes pour effectuer cet exercice, le temps du morceau de musique.

– Un bonus sera attribué à celui ou celle qui trouvera une citation ou une référence

 

Correction

Par égard pour ceux qui ne seront pas disponibles avant samedi soir minuit pour cause d'emploi du temps surchargé, je ne ferai la correction du devoir que dimanche. Je ne ferai donc aucune intervention durant cette période. 

Alors à vos claviers, ouvrez vos yeux et vos oreilles, soyez perspicaces, et … passez un bon moment !


Laurence

Laurence

Côté rêves ...Je dis souvent que je ne photographie pas ce que je vois, mais ce que je ressens. Grâce à la photographie, je peux modeler le réel et y imprimer mes sentiments en organisant les formes, les couleurs, les contrastes tels qu'ils me parviennent pour en faire émerger mon monde émotionnel. Côté pratique ... Je gagne ma vie en vendant des photographies à des agences et à des collectionneurs, mais aussi en dispensant des cours de photographie dont vous pourrez trouver toutes les modalités dans la rubrique "Cours". Plus apparentée à une "coacheuse photographique", j'aime pousser mes élèves à trouver leur propre chemin et leur style personnel.

9 Commentaires

  •    Répondre
    Ta série de photos me fait penser à la course effrénée du temps contre laquelle nous luttons tous (plus ou moins) et la musique qui l’accompagne me conforte en ce sens puisqu’elle termine en disant : « take your time ». J’en conclus que c’est une illustration d’une fable de La Fontaine : « Le lièvre et la tortue » qui, vous vous souvenez ?, nous rappelle qu’il ne sert à rien de courir ; il faut partir à point.

    Bon, maintenant que j’ai gagné :whistle: , je peux te dire que j’adore ta dernière photo : je la trouve d’une esthétique vraiment très éloquente (je ne sais pas ce qu’en diront les spécialistes mais moi, c’est ce que je pense ^_^ ).

    :love:

  •    Répondre
    Aie! Je pense qu’elle a gagné!
    En tout cas, jolies photos!
  •    Répondre
    Coucou !!
    Moi, toujours très philosophique (?? !!)je dirai une seule chose :
    « métro, boulot, dodo » arretons de courir !!

    Sur ces belles paroles…. bon week end à tous !
    Bises
    Caro

    PS : Moi aussi j’aime beaucoup la dernière photo

  •    Répondre
    J’ai quand même oublié de dire une chose importante ! J’ai mis ce morceau de musique également parce que c’est un italien qui emmène ce groupe ! Je voulais donc par là vous faire entendre qu’il n’y a pas que des bellâtres bruns à la voix cassée ici !

    Sinon, pour la petite anecdote, mais qui peut aussi vous mettre sur la piste, je viens de réaliser que ces photos ont été prises à Milan, San Fransisco, Paris ! Vous avez vu la pétasse, comme je me la pète !!!

  •    Répondre
    Tes images très urbaines, le flot de véhicules, le flou du mouvement et cette musique (énervante pour moi)… Tout cela concourt à me donner le tournis et me crie « Hurry up! ». Puis la chute, le stop de l’image et de la chanson… Moi je dirais « Hâte-toi lentement! ». Tout ça pour dire autre chose que Marie-laure et Caroline.
  •    Répondre
    bonjour,
    ouf j’ai cru arriver trop tard
    pour moi ces photos et cette super musique illustre nos moyens de transports, mais où vont ils ? en train, escalator, à pied, en voiture, vont -ils tous dans le même sens ? peut importe la route ou le moyen pour atteindre son but. j’adore la musique vraiment, et ce STOP, arreter cette course effreinée ! je sens bien que je ne détiens pas le fin mot de l’histoire, mais je trouve les photos superbes, et à la fois, je me dis que je suis bien cool moi avec ma petite ford en campagne, ces transports là me semblent bien agités !
  •    Répondre
    l’homme a dit : avec l’heure, ma vie sera plus simple ! Le resultat c’est que ca la lui a terriblement compliquer, l’homme ne s’arrete plus, il court toujours, est toujours en retard, toujours stresser…IL faut qu’il arrete, qu’il prenne son temps.
  •    Répondre
    L’homme est toujours trop préssé, il n’arrive pas a savourer quelques instants. Il passe sa vie a courir, pour un oui ou pour un non. Il s’arrête rarement, juste devant un stop, pour faire une pause, et repart aussi vite qu’il est venu ! Cours, cours, vite..
    Certains de ses instants qui sont si vite, sont étonnant a voir quand ils sont a l’arrêt.
  •    Répondre
    Je m’excuse, je suis super en retard pour ma correction !! Et bien oui, que voulez-vous, ici aussi, dans notre paisible village ligurien, nous avons une vie trépidante !

    Allez, je rigole, c’est juste faire un clin d’oeil au sujet de mon idée hautement philosophique 😉

    Alors, alors, venons-en au sujet principal : vos analyses …

    Vous m’avez tous offert un superbe moment, comme suspendu dans le temps. A chaque fois que je vous ai lu, plus rien n’existait en dehors de vos paroles. Et ça, c’est vraiment super chouette. De ce point de vue, vous remportez tous un excellentissime note ! :love:

    Comment voulez-vous après cela départager. Ce qui est intéressant, c’est que vous avez tous trouvé quelque chose à dire par rapport à cette course effrénée du temps, mais chacun à votre manière et probablement en fonction de vos personnalités.

    Marie-Laure : « Rien ne sert de courir, il faut partir à point ». Je te reconnais bien là ! Je crois ne t’avoir quasiment jamais vue être stressée par le temps, en retard (ce qui ne veut pas dire que tu n’as pas tes périodes de débordement). Mais tu sais si bien gérer ton temps que tout est toujours là, prêt à temps, nickel, parfait (en tout cas à nos yeux !!). Même la musique que j’ai proposée ici, tu n’as pas trouvé le tempo rapide. Comment fais-tu ? C’est du grand art !!!!

    Marc : je ne te connais vraiment pas suffisamment, mais n’aurais-tu pas déclaré forfait trop « rapidement » ?

    Caroline : « métro-boulot-dodo ». Je pressens en toi comme une grande envie de vacances afin d’arrêter de courir un peu, d’aller travailler loin, d’être très/trop absorbée par ton boulot … T’inquiètes, Noël arrive, avec tous ses déplacement en famille, la course des cadeaux, des courses pour faire des festins, pour animer les longues journées de tes enfants coincés parce qu’il fait un temps pourri dehors et qu’il fait nuit à 4:30. Tu ne perdras pas le rythme !

    Christine : « Hâte-toi lentement ». Comme c’est joli ! Mais là, excuse-moi, tu me tends un perche trop trop belle ! Une expression telle que celle-ci venant de la part d’une Suissesse, c’est trop trop beau !!!! Ceci-dit, j’y trouve un écho particulièrement séduisant chez moi, et pourtant, je ne suis pas Suisse (je ne sais pas trop ce que je suis à vrai dire …)

    Miblou : C’est drôle que tu aies vu, en plus de la problématique de la gestion du temps, celle des transports. Ca se tient tout à fait, mais excuse-moi, tu me fais bien rire en nous disant que tu te trouves bien cool avec ta petite voiture. J’adorerais te photographier dedans, les mains accrochées au volant, qu’il pleuve, qu’il vente, de jour comme de nuit, n’ayant qu’à peine le temps d’en descendre tant tu as de choses à faire, de personnes à voir. Miblou, sois raisonnable quand même … tu ne crois pas que cette photo aurait eu également sa place ici ?

    Alex : Ah, on reconnait bien le garçon cartésien ici. Invention du temps, division du temps, simplification … et au delà de tout, le sens qu’on veut bien lui donner. Pas mal, franchement ! (Non seulement il est beau mon fils, mais en plus il est bon, hein ! :love: )

    Marie : Je crois que c’est toi, Marie qui a le mieux intégré la musique et son tempo. En effet, avez-vous remarqué comme il est rapide et comme à certains moments on pense qu’elle va s’arrêter … pour mieux repartir l’instant d’après ? Et c’est vrai que quand on agrandit les images, c’est comme si elles ne s’arrêtaient jamais, on peut repartir à l’infini. Même après le stop, on repart encore !!! Et comme tu le dis à ta manière, figer ces mouvements frénétiques donne des résultats étonnants : des flous, des filés, des suspensions en l’air … ( Marie, c’est ma fille à moi, et vous avez vu comme elle est top-top !!! :love: D’ailleurs, son père n’arrête pas de dire « elle est belle ma fille, hein ! :love: )

    Bref, vous avez été tous vraiment bons, chacun dans votre style, et je suis bien incapable de donner des notes. L’histoire du devoir, c’était pour rigoler, hein !

    Je vais quand même rajouter juste une petite citation histoire d’alimenter moi aussi ce vaste débat du sens du temps. Elle nous vient d’un Touareg :
    « Vous, les occidentaux, vous avez l’heure. Nous, nous avons le temps ».

    … Ceci dit, ça ne veut pas dire qu’un Touareg qui court ça n’existe pas … 😀

Laissez votre commentaire