LE BLOG PHOTOFOLLE
- par Laurence Chellali

HÉSITATION – SYNONYME DE DOUTE


 

 

Laurence

Laurence

Côté rêvesJe dis souvent que je ne photographie pas ce que je vois, mais ce que je ressens. Grâce à la photographie, je peux modeler le réel et y imprimer mes sentiments en organisant les formes, les couleurs, les contrastes tels qu’ils me parviennent pour en faire émerger mon monde émotionnel. Côté pratique … Je gagne ma vie en vendant des photographies à des agences et à des collectionneurs, mais aussi en dispensant des cours de photographie dont vous pourrez trouver toutes les modalités dans la rubrique « Cours« . Plus apparentée à une « coacheuse photographique », j’aime pousser mes élèves à trouver leur propre chemin et leur style personnel.

12 Commentaires

  •    Répondre
    Chri : Désolée, je t’ai supprimé des commentaires tout à fait stupidement et injustement !!! Et je n’arrive pas à te ré-insérer ! Voici donc ce que tu disais : « Décidément j’aime ces ambiances N&B et ce grain épais. » Et voici donc ce que je dis : merciiiii ! C’est un peu stressant mais cette photo fait écho à celle que j’avais intitulée le Doute il y a quelque temps 🙂 http://www.photofolle.net/portfolio/item/le-doute-2/
  •    Répondre
    Il est toujours un peu délicat de cerner ce que le photographe a souhaité exprimer .. Ici, je dirais que je trouve l’ambiance un peu oppressante : ce long couloir sombre avec des perspectives très dessinées + le grain épais de la photo (comme le souligne Chri). J’aime beaucoup ces images qui, immédiatement, nous transportent :-))
  •    Répondre
    Comme d’habitude photo très forte! je vois le liens avec le doute. On a l’impression que le cercle noir se referme doucement sur les personnes au bout du couloir …
    J’aime le reflet des lumières sur le sol. il fait echo aux originales et géometrise encore plus le couleur. les personnes sont la seule intrusion ..
  •    Répondre
    Bonjour !
    Comme Françoise et Marie, je vois cette perspective très dessinée et ce cercle qui se referme.
    Mais cela n’a pas le même effet pour moi.
    Je vois des personnes visées en quelque sorte (le vignettage (c’est celà ?) donne l’impression d’une cible). Ces personnes traversent. Sortiront-elles du champ à temps ? Un peu comme un mauvais moment à passer.
  •    Répondre
    Coucou, ta photo est intéressante et les commentaires le sont tout autant. Je partage assez l’impression d’Astor. Le fort vignettage, les lignes noires et lumineuses qui convergent vers les personnages concentrent l’attention sur elles. Pour moi, on dirait une scène d’un film noir.
  •    Répondre
    Bonjour, pour moi aucun doute. .j’ai compris qq chose..
    Tes photos sont différentes parce que tu oses.. tu ne te censure pas.
    J’aime …
  •    Répondre
    Bonjour !

    Et bien à ce que je vois, vous aussi vous ne trouvez pas cette photo confortable ! J’en suis ravie, non pas parce que je veux vous malmener, mais parce que moi aussi elle me remue … C’est encore une fois ce jeu avec le flou. Un jeu ô combien difficile et souvent aléatoire. Jusqu’où peut-on aller ? Je crois avoir compris que pour qu’une photo floue fonctionne, il faut qu’elle ait quand même quelques éléments graphiques relativement nets. Comme Marie et Françoise l’ont souligné, il y a quelques éléments nets suffisamment forts pour guider le regard (les lignes d’éclairage en haut et la ligne plus sombre en bas à droite). Sans ces éléments, je pense qu’on aurait vraiment du mal à lire la photo !
    J’ai mis cette photo en étroite relation avec celle que j’avais intitulée « le doute » (vous êtes allés voir le lien ?) car j’ai exactement la même sensation. Dans la première, c’est « je crois ou je ne crois pas », dans celle-ci c’est plutôt « j’y vais ou je n’y vais pas ». Mais il me semble qu’ici c’est plus angoissant et c’est d’ailleurs ce que vous ressentez vous aussi. Et comme vous l’avez également bien souligné, le vignettage accentue et renforce cette émotion

    Bon, je vois qu’Astor et Spiruline se prennent pour des snippers ! Dites, il faudra assurer votre geste parce qu’en l’état, vous allez louper votre cible !

    Dominique, si tu savais comme je me censure !!!!! Et sur le nombre de photos que je prends, toutes celles qui sont en veille ou enterrées (à mon avis 90%). Si ce n’est pas de la censure, ça 🙂

    Merci de tout coeur pour vos précieuses interventions !!

  •    Répondre
    J’aime beaucoup le grain et flou mais surtout ces lignes de lumière en étoile qui éclatent dans ton cadre.
  •    Répondre
    Je trouve que le grain prononcé apporte vraiment qqch à cette photo. ça renforce un peu le sentiment d’insécurité que me renvoie cette image (influence de certains films certainement). Et ces deux silouhettes que font-elles ? En tout cas elle a eu de l’effet sur nous tous, donc image très forte.
  •    Répondre
    Bonjour K@ et Lucie ! Effectivement je n’y vais pas de main morte avec le grain.Mais en fait, je ne sais pas si vous l’avez remarqué (peut-être pas toi K@ qui es une petite nouvelle ici 🙂 ), la plupart de mes images ont beaucoup de grain. Parfois c’est naturel à cause des « zizos » de mon compact, parfois c’est accentué, voire ajouté. Pourquoi ? Parce qu’il me manque dans l’aspect de la photo numérique un peu de profondeur, de matière et j’ai trouvé avec le grain ma façon de rendre un peu plus palpables ces clichés. Sans ce grain, je trouve souvent (pas toujours hein !) que la photo numérique a quelque chose de chirurgical, de trop net et précis.

    Merci de tout coeur pour vos interventions !

  •    Répondre
    Ce que je relève dans cette photo c’est son dynamisme , cette aspiration dans cette perspective , un peu comme Alice tombant dans le puits…vers un inconnu mal défini , Phil
  •    Répondre
    un flou qui a du sens, il apporte une tension

Laissez votre commentaire