IL A PLU !

c'est la fête des mères

Il a plu

Il a plu des bisous ce matin

Ils sont tombés dans le jardin

Des bisous tout fous

Des bisous d’amour

Doux comme du velours

Des bisous pour toi

Et un jour, en secret

Je t’en ferais des bouquets.

Signé : Marie-Thérèse pour le texte, Laurence pour la photo

============

Un grand merci à Marie-Thérèse qui nous a apporté cette jolie contribution pour cette journée que les mamans, les enfants, et … les papas adorent !

Ca a été un régal pour moi d’illustrer ce poème ! Pour ceux que ça intéresse, j’ai pris cette photo en contre-jour et j’ai fait la mise au point sur la haie, derrière les fleurs qui bougeaient dans le vent, me donnant ainsi cette impression de pluie de pétales roses…

  1. salut à toutes les mamans, ce matin l’initiatrice de ce beau poème à l’endroit des mamans pour la fete des mères me fait rapeler un poème du primaire:
    « Femme noire, femme africaine, oh toi ma mère …..je pense à toi. Toi qui m’alèta, Toi qui faisait mes 1ers pas… »
    faitons tous les mamans pour le risque qu’elles courent en nous mettant au monde.
    Francois Assi
  2. Christine m’a dit hier dans un mail que c’était la fête des mères ce dimanche. Comme je n’en ai pas entendu parler à la radio et que Marie-Laure est partie passer le week-end avec ses copines à Paris et qu’Emeric n’y a pas fait allusion j’en ai déduit qu’en France ce n’était pas ce dimanche…Je ne sais pas si je me trompe.
    Quoi qu’il en soit je souhaite une bonne fête à Laurence, Muriel, Fabienne et je pense à ma défunte maman qui appréciait cette fête où tous ses enfants essayaient d’être sages et de lui faire un petit cadeau, souvent écolo…L’amour maternel restera toujours précieux mais incompréhensible…
  3. C’est quoi cette photo? Surement une oeuvre d’une artiste, aussi impénétrable que le tofu japonais…
    C’est assez réussi mais ça reste mystérieux comme l’amour maternel.
  4. Très beau poëme. Ni toi, ni moi, nous ne pouvons malheureusement l’envoyer à nos mères respectives. Même après bientôt 15 ans, le coup de fil « bonne fête maman » me manque encore…….
    Je vous embrasse tous très fort.
    Titi
  5. Une mère…
    Serait-ce un tout premier amour,
    Qu’il faut quitter à nos grands jours,
    Puis partir vivre sans détour,
    Et revenir un de ces jours,
    Les bras emplis de nouveautés,
    D’instants de vie à partager,
    De douces tendresses à égrainer, de mains ouvertes en amitié,
  6. Après 2 ans de règne en 1806, Napoléon a souhaité qu’un jour soit dédié aux mamans, mais il faudra un siècle pour que l’idée prenne forme!
    La première « fêtes des mères » n’a eu lieu que le 16 juin 1918 à l’initiative du colonel Lacroix-Laval.C’est le maréchal Pétain qui institue « la journée nationale des mères ».Par la suite, c’est Vincent Auriol qui décide de la date définitive.Il la fixe au dernier dimanche de mai sauf si la date coïncide avec la Pentecôte.(2009: 7 juin)
    Est’ce par amour, par respect ou par jalousie? Apparemment, ce souhait viendrait des hommes!
    1. Et bien il semblerait que Napoléon n’aie pas réussi à imposer une date universelle ! En effet, c’était bien la fête des mères en Italie, aux Etats-Unis et apparemment en Côte d’Ivoire !
      Peut-être que finalement, il n’y a qu’en France qu’on fête les mères le dernier week-end de mai : l’exception française une fois encore ?
  7. De retour de week-end, je découvre ce joli Duo et un gros doute s’est emparé de moi en me disant que j’avais oublié la fête des mères ! Honte à moi (et à mon fils !) mais, Dieu merci, « l’exception française », cette fois-ci, a bien fait les choses :ouf!!!
  8. Le visage de maman est si doux
    Que j’aime l’embrasser

    Les yeux de maman sont si bleus
    Que j’aime les regarder

    Les oreilles de maman sont si lisses
    Que j’aime les caresser

    Le cœur de maman est si grand
    Que j’aimerais le palper

    J’ai un désir fou
    De mettre mes deux mains
    Autour de ton cou
    Et faire de mes bras un collier
    Que tu n’auras plus envie de quitter.

    Fête des mères 2009

  9. Le visage de maman est si doux
    Que j’aime l’embrasser

    Les yeux de maman sont si bleus
    Que j’aime les regarder

    Les oreilles de maman sont si lisses
    Que j’aime les caresser

    Le cœur de maman est si grand
    Que j’aimerais le palper

    J’ai un désir fou
    De mettre mes deux mains
    Autour de ton cou
    Et faire de mes bras un collier
    Que tu n’auras plus envie de quitter.
    Arthur (pour sa maman)

    Fête des mères 2009

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed
À lire également
L’ESPERANCE