LE BLOG PHOTOFOLLE
- par Laurence Chellali

LA DER DES DERS !


Environ 1 minute

Pardonnez-moi … Je vous propose un petit retour (encore !) sur cette fameuse plage de l'Espiguette, dans les environs de Montpellier.

Que voulez-vous … Ici, dans ma région ligurienne, les plages de sable sont des endroits rarissimes, et quand ils existent, ils sont ridiculement petits et étriqués. Bien sûr, la mer est absolument magnifique, et les dégradés de bleu y sont incomparables. Mais justement, on ne photographie pas, on se baigne, c'est irrésistible.

A l'inverse, du côté de Montpellier, la mer ne présente aucun intérêt. Les plages sont certes de sable, mais elles n'ont pas la grandeur et la magie des plages de l'Atlantique, il n'y a pas de marée, la mer est grisâtre et il n'y a même pas de vagues (je veux dire des vraies vagues !). SAUF l'Espiguette !!!

Et puis, quand on photographie en argentique, il faut être patient, non seulement à la prise de vue, mais aussi au développement, et je dois vous avouer que j'ai récupéré la pellicule du Holga après celle des panoramiques … D'où, peut-être pour vous, cet effet de doublon …

Bon, et puis ça suffit ! J'arrête là mes justifications "bidon" sur le fait que j'ai photographié en long et en large cette plage.

Je préfère vous livrer simplement les images que cet endroit m'a inspiré ! J'espère qu'elles vous plairont !!

 

 

PS : n'oubliez pas le clic pour agrandir les images !

Laurence

Laurence

Côté rêves ...Je dis souvent que je ne photographie pas ce que je vois, mais ce que je ressens. Grâce à la photographie, je peux modeler le réel et y imprimer mes sentiments en organisant les formes, les couleurs, les contrastes tels qu'ils me parviennent pour en faire émerger mon monde émotionnel. Côté pratique ... Je gagne ma vie en vendant des photographies à des agences et à des collectionneurs, mais aussi en dispensant des cours de photographie dont vous pourrez trouver toutes les modalités dans la rubrique "Cours". Plus apparentée à une "coacheuse photographique", j'aime pousser mes élèves à trouver leur propre chemin et leur style personnel.

8 Commentaires

  •    Répondre
    J’aime bien la dernière… Mais sinon, l’ambiance paraît trop froide pour moi…. Surtout qu’ici en ce moment il fait très très chaud !!!

    Bisous !

  •    Répondre
    j’aime l’ambiance de ces photos … un peu vieillottes, sorties d ailleurs … un endroit insolite, mystérieux !
    je suis certaine que vous en ferez d’autres … enfin, j’espère Laurence !
  •    Répondre
    Il se dégage de ces photos une atmosphère un peu mélancolique, d’abandon, comme si l’on était hors saison. Elles ne correspondent pas tout à fait à mon humeur du moment mais ont beaucoup de charme!
  •    Répondre
    ah, pour moi, les deux dernières, la dernière tout particulièrement, je lui trouve un côté ‘petit Prince’
  •    Répondre
    Bonjour à tous !

    Bon, et bien à ce que je vois, vous trouvez globalement ces photos « hors saison » ! Et pourtant, elles ont été prises il n’y a pas si longtemps (à peine 1 mois !). Il faut dire qu’à cette période, il faisait beau partout en France SAUF dans le sud !!!!! Normal, on était en vacances … 👿

    Véronique : oui, bien sûr que j’en ferai d’autres ! Et sur cette plage, et avec le Holga ! En tout cas; merci pour vos encouragements !!!

    Gwenn : je connais ce site et je connais Impossible project ! C’est d’ailleurs chez eux que je me fournis en films… Tu le sais, le monde de la photo « alternative » est assez petit, et plus encore le monde francophone. Ceci dit, merci pour ce lien, d’autant qu’il peut vraiment en intéresser d’autres !

    Ronan : je suis vraiment contente que tu aies remarqué effectivement ce côté « Petit Prince ». J’ai imprimé les 2 dernières photos en diptyque, et je dois avouer qu’elles « collent » particulièrement bien.

    J’en profite pour dire que les photos argentique prennent une autre allure une fois imprimées. Dans le cas présent, il y a une douceur dans le rendu qui est vraiment de toute beauté. Ce rendu ne peut pas être obtenu sur écran, et je ne sais pas trop à quoi ça tient. Peut-être le rétro-éclairage, l’absence de texture du papier. Mais une chose est sûre, j’ai remarqué ce phénomène sur toutes les photos (même les moches !)

    Une fois encore, merci à vous pour votre passage ! :love:

  •    Répondre
    Décidemment c’est très évocateur. La plage devient mystérieuse. Très réussi.
  •    Répondre
    hum la belle plage,

Laissez votre commentaire