LE BLOG PHOTOFOLLE
- par Laurence Chellali

LA PAGE BLANCHE


Laurence

Laurence

Côté rêvesJe dis souvent que je ne photographie pas ce que je vois, mais ce que je ressens. Grâce à la photographie, je peux modeler le réel et y imprimer mes sentiments en organisant les formes, les couleurs, les contrastes tels qu’ils me parviennent pour en faire émerger mon monde émotionnel. Côté pratique … Je gagne ma vie en vendant des photographies à des agences et à des collectionneurs, mais aussi en dispensant des cours de photographie dont vous pourrez trouver toutes les modalités dans la rubrique « Cours« . Plus apparentée à une « coacheuse photographique », j’aime pousser mes élèves à trouver leur propre chemin et leur style personnel.

10 Commentaires

  •    Répondre
    Une caravane de chameaux traverse un désert, quelque part dans entre la Chine et les steppes Mongoles…
  •    Répondre
    rien besoin de plus pour nous faire rêver Laurence ! c’est tout ce que j’aime !
  •    Répondre
    J’avoue que l’aperçu de l’instantané du jour me laissait perplexe … Et au final, c’est encore une chouette image (à vrai dire, je n’en doutais pas, mais il y a peu d’indice sur cet aperçu … :ermm: ).
    Tu pourrais avec cette photo participer au projet 52 de donlope (http://objectif-photo.weebly.com/1/post/2011/12/-projet-52-semaine-1-lhiver.html ), le thème cette semaine est l’hiver. Je n’ai pas encore de photo à proposer (ou plutôt si, mais antérieure à la date du lancement du thème et ça serait tricher …) ; faut dire qu’ici, on a encore 15 degrés … :tongue:
  •    Répondre
    J’ai fait il y a déjà quelque temps toute une série de photo dans ce style , sur le graphisme Montagnard mais en couleur . Je suis surpris par le rendu du N/B c’est plutôt plaisant , tu me donnes envie de retrouver ces vieux clichés et d’essayer …Phil
  •    Répondre
    Bonjour à vous et merci d’avoir laissé ici les traces de votre passage :w00t:

    Igor : La caravane n’a pas laissé de traces, mais rassure-toi, elle est déjà arrivée quelque part sur la terre, en lieu sûr, et maintenant elle se repose avant de repartir. Telle est sa destinée 🙂

    Véronique : je ne suis pas surprise que cette image vous fasse rêver, avec votre goût pour le n&b et le dépouillement !

    Véro : Je ne sais pas de quelle région tu es, mais saches qu’ici aussi, en Ligurie, il n’y a pas non plus la moindre trace de neige, qu’il fait également 15 degrés et qu’on désespère voir arriver un jour l’hiver ! Je serais donc bien en peine de participer au projet 52 ! Cette image date de l’année dernière … En fait, les photos que je mets dans la catégorie des instantanés sont des photos « solitaires » qui trainent dans mes archives et que j’exhume au gré de mon humeur. Et en ce moment, elle correspond assez bien à mon état d’esprit créatif :sick:

    Phil : Je serais curieuse de voir cette série ! Tu nous la montrera ? C’est vrai que cette image est désaturée, mais vois-tu, je n’ai pas eu grand chose à faire. C’était vraiment pour « de vrai » tout en nuances de gris !

  •    Répondre
    Coucou Laurence, après une semaine en plaine, je suis remontée hier soir à la montagne où on croule sous la neige.Cet hiver est magique. J’ai pour projet de continuer la série hivernale commencée l’an dernier. Ta photo, très dépouillée mais néanmoins subtile m’inspire. Merci :cheerful:
  •    Répondre
    Je vais coller un post it et essayer d’y penser ce WE , Phil
  •    Répondre
    Spiruline et & Phil : chouette ! Je suis impatiente de voir vos séries :w00t: Spiruline : je me souviens bien de ta série hivernale super archi contrastée. Elle était vraiment super ! Cette image, au contraire des tiennes, n’est pas très contrastée, et j’ai plutôt voulu jouer sur ce « fil rouge », très rare chez moi je dois bien l’avouer, du minimum de contraste

    Phil, tu n’oublies-pas alors !

  •    Répondre
    Voilà comme promis , aujourd’hui j’ai posté une photo qui pourrais être la tienne en couleur ! Phil
  •    Répondre
    très belle surexposition

Laissez votre commentaire