LE BLOG PHOTOFOLLE
- par Laurence Chellali

Là haut, tout là haut … en bas, tout en bas …4 min de temps de lecture


Beaucoup de personnes qui visitent la Chine pour la première fois me disent qu’elles ne s’attendaient pas à voir ce qu’elles découvrent. La plupart du temps, ce qui les surprend, ce qui bouscule leurs clichés, c’est la propreté des villes, la jovialité des chinois, la sorte de « dolce vita » qu’on ressent, le fait que beaucoup de chinois aient l’air riches (vêtements, voitures, accessoires ostentatoires de richesse, …) et la modernité. 

Laissez-moi vous parler de cette modernité sous l’aspect architectural, et vous emmener à Shanghai, dans le quartier financier de Pudong, là où à une certaine époque des dizaines de nouveaux gratte-ciel s’élevaient chaque mois. 

Petite précision concernant les photos panoramiques … le jour de la prise de vue, il ne faisait pas beau du tout. Nous étions montés dans la plus haute tour – la Shanghai Tower, et les nuages étaient relativement bas. Et comme j’ai un sérieux penchant pour le drame 😉 je n’ai pas pu résister à dramatiser encore d’avantage les scènes en post-traitement …

La difficulté pour ces prises de vue a été d’essayer d’éviter tous les reflets parasites dans les vitres. Malheureusement ça n’a pas toujours été possible, c’est pourquoi il me reste toujours cette trainée blanchâtre qui traverse les 2 photos ci-dessus.

Alors quel effet cela fait-il d’être perché aussi haut ? Et bien contre toute attente – et je dis cela pour mes collègues de vertige – ce n’est pas plus effrayant que ça. En fait, on est tellement haut, qu’on se croirait en avion. Il faut croire que le vertige ne se déclenche plus une fois dépassée une certaine hauteur limite !

Vous voyez comme les voitures sont petites ? On pourrait se croire dans un avion qui va atterrir dans 5 mn 😉 Sur cette photo, vous apercevez la Jinmao Tower, symbole à l’époque de sa construction de l’ouverture de la Chine

 

 

Je vous propose maintenant de redescendre sur le plancher des vaches, qu’en dites-vous ? 

Les vues précédentes ont donc été réalisées depuis la tour de droite. Ici, l’effet de perspective ne rend pas compte des différentes hauteurs des gratte-ciels. Mais pour vous donner des références, la Shanghai tower (à droite) mesure 632 mètre et a 128 étages. La Jinmao tower (au centre) mesure 421 mètre et possède 88 étages. Le décapsuleur (à gauche) est haut quant à lui de 492 mètre et dispose de 101 étages. Autant vous dire que ces géants d’acier et de verre ne sont pas faciles à intégrer dans le cadre ! 

 

Sur la plancher des vaches, c’est un enchevêtrement de buildings ! Je vous propose de découvrir 3 images prises à des moments différents – d’où les différences de luminosité et de traitement !

 

Mais pour tout vous dire, là où je me suis vraiment amusée photographiquement parlant, c’est en essayant de réaliser des photos presque abstraites. Les lignes de ces immeubles sont tellement pures, il y a un tel graphisme essentiel que j’ai réalisé les photos qui suivent avec une excitation visuelle indéniable. Vous savez, ces rares moments où vous avez l’impression que tout ce que vous photographiez est beau 😉 

 

Allez, pour finir, je vous offre quelques prises de vue du même endroit mais sous un soleil radieux ! Ce ne sont pas mes préférées mais ces mastodontes sont tellement énormes qu’ils offrent une prise à la lumière réellement intéressante !

 

Voilà, mon petit tour du business district est terminé et j’espère que vous aurez pris plaisir à le découvrir. Shanghai est une ville absolument gigantesque et qui ne cesse de croître.  C’est véritablement la capitale économique de la Chine (bien que d’autres villes soient également extrêmement dynamiques de ce point de vue). En comparaison, Pékin fait figure de ville de province. Sur une toute autre échelle, j’aurais envie de comparer Shanghai à Milan en Italie et Pékin à Rome. L’une est le poumon économique, l’autre est le poumon politique. 2 fonctions, 2 sentiments différents 😉 

Laurence

Laurence

Côté rêves ...Je dis souvent que je ne photographie pas ce que je vois, mais ce que je ressens. Grâce à la photographie, je peux modeler le réel et y imprimer mes sentiments en organisant les formes, les couleurs, les contrastes tels qu'ils me parviennent pour en faire émerger mon monde émotionnel. Côté pratique ... Je gagne ma vie en vendant des photographies à des agences et à des collectionneurs, mais aussi en dispensant des cours de photographie dont vous pourrez trouver toutes les modalités dans la rubrique "Cours". Plus apparentée à une "coacheuse photographique", j'aime pousser mes élèves à trouver leur propre chemin et leur style personnel.

7 Commentaires

  •    Répondre
    Magnifiques photos com d’hab… 🙂
    •    Répondre
      Merci @pastelle et ! Je suis décidément très inspirée par l’architecture moderne depuis que je suis arrivée ici 🙂 🙂 Mais il faut dire que contrairement à nos fantasmes, la Chine a de quoi nous fournir en termes de modernité 🙂

      , je suis tout à fait d’accord, ces immeubles sont d’une vanité bien souvent écrasante. Mais d’un autre type que celle du château de Versailles qui n’en était pas en manque ;). Peut-être plus intellectuelle, plus « spirituelle » si je peux m’exprimer ainsi. Peut-être est-ce dû à la pureté des lignes, au jeu de lumière que ces matériaux renvoient, à l’abstraction graphique ? Mais en tout cas, pour un photographe, c’est le bonheur
      En fait, la plus grosse difficulté est que ces bâtiment sont absolument gigantesques. L’aéroport de Pékin que tu cites est absolument incroyable. Comme je le dis à Chri, ce qui est souvent étonnant, c’est la manière qu’ont ces immeubles d’absorber et de restituer la lumière. Par contre, gare au torticolis ! J’ai testé !!! J’espère qu’on pourra prochainement arpenter ces rues ensemble, ce serait un régal !

  •    Répondre
    Merci pour ce beau voyage « illustré » Ces immeubles si esthétiques sont, quand même et à la fois, une prouesse technologique et l’expression d’une vanité sans borne!
  •    Répondre
    Des photos vraiment impressionnantes, et de belles recherches graphiques…
  •    Répondre
    Belles visions, et belle narration.
  •    Répondre
    Aaaaaah ma cocotte, j’adore ta série! J’adorerais me promener dans cette ville et passer la journée le nez en l’air à essayer tout plein de cadrages. Ces bâtiments sont incroyables, ce doit être jubilatoire pour un photographe, je te comprends parfaitement lorsque tu dis avoir l’impression que tout ce que tu photographies est beau (ce n’est pas qu’un sentiment du reste ;-)) J’ai eu un peu la même impression lors de ma brève escale à l’aéroport de Pékin (mais hélas pas assez de temps pour creuser le sujet). Ta photo d’ouverture est splendide on dirait une route qui mène vers l’au-delà. Becots ma belle
  •    Répondre
    Merci pour cette élévation photographique et spirituelle qui m’a permise de planer quelques instants au travail !

Laissez votre commentaire