LE BLOG PHOTOFOLLE
- par Laurence Chellali

L’EFFET PAPILLON0 min de temps de lecture


 

 

Laurence

Laurence

Côté rêves ...Je dis souvent que je ne photographie pas ce que je vois, mais ce que je ressens. Grâce à la photographie, je peux modeler le réel et y imprimer mes sentiments en organisant les formes, les couleurs, les contrastes tels qu'ils me parviennent pour en faire émerger mon monde émotionnel. Côté pratique ... Je gagne ma vie en vendant des photographies à des agences et à des collectionneurs, mais aussi en dispensant des cours de photographie dont vous pourrez trouver toutes les modalités dans la rubrique "Cours". Plus apparentée à une "coacheuse photographique", j'aime pousser mes élèves à trouver leur propre chemin et leur style personnel.

19 Commentaires

  •    Répondre
    Celle là, je l’aime beaucoup, beaucoup, aussi!!! Sur la même image une tornade (?) et une éolienne à l’arrêt!!!
  •    Répondre
    Décidément, tu n’en rates pas une.. ( c’est pour paraphraser ma mère, (mais pas dans le même sens)).
    Première fois que je vois une éolienne photogénique.
  •    Répondre
    Bonjour Chri et Dominique !

    J’ai eu seulement beaucoup de chance de passer par là au bon moment !! Et j’ai eu la chance de pouvoir cadrer la tornade et l’éolienne en même temps 🙂 Et je trouve que l’association des 2 est intéressante dans notre problématique environnementale mondiale !

    Merci à vous :))

  •    Répondre
    Revenu la regarder à nouveau!!! Elle est superbe et formellement et dans ce qu’elle semble dire!
  •    Répondre
    Le titre fait la photo ! les deux sont beaux, les trois : titre-éolienne-tornade font le tableau. Bravo !
  •    Répondre
    Magique! Et quel cadrage avec notamment l’éolienne qui se découpe très précisément sur fond de montagne noire. T’es vraiment très forte et moi je suis totalement fan:-))
  •    Répondre
    Magnifique, déjà photographier une tornade ça ne doit pas arriver tous les jours, et en plus avoir cet éolienne si bien découpée dans la montagne c’est vraiment extraordinaire. J’aime bien l’intitulé, c’est exactement ça !
  •    Répondre
    Bonjour à vous et merci 🙂

    Vous voulez en plus des données techniques ? Il paraît que cette tornade a fait 500 mètres de diamètre (le petit point blanc que l’on voit à côté était un porte-container énorme !) et que heureusement elle est restée en mer ! car on ne le voit pas dans ma photo mais Genova est tout à côté sur la gauche. Oui, il a quand même bien fallu que je choisisse, je ne pouvais quand même pas avoir les 3 à la fois 🙂

  •    Répondre
    Je vois toujours le titre avant la photo et il m’avait fait penser à un livre homonyme très touchant. Je ne m’attendais donc pas du tout à cette photo, pour le coup troublante, et ma conclusion est que, même en visu, je n’arrive pas à m’empêcher de faire le parallèle entre ce que tu montres et le souvenir que j’ai de ce livre : ce que l’on voit et ne voit pas / ce que l’on sait et ne sait pas / ce que la nature fait et ce que l’homme fait… Une suite de parallélismes sans fin et souvent sans réponse, que ta photo illustre magnifiquement
  •    Répondre
    Très belle photo
    Scène impressionnante ; j’étais déjà terrorisé en mer quand il y avait de l’orage. Je n’ose pas imaginer ce que l’on ressent quand on voit cela sur l’eau et qu’on ne peut rien faire d’autre que … d’espérer !
  •    Répondre
    A quand l’expo dans le Maine et Loire ?
  •    Répondre
    Bonjour Marie-Laure, Astor et Patrick !

    Tu penses à quel livre Marie-Laure ? Je n’arrive pas à faire le parallèle moi 🙂 Ceci dit, je suis ravie que cette image te transportes dans ce monde que tu as eu l’air d’apprécier !

    Astor : oui, je crois que les gens qui étaient sur le bateau à côté ne devaient pas en mener bien large. Je n’ai aucune idée à quelle vitesse se déplace ce genre de phénomène, et je crois que je préfère ne pas savoir !

    Patrick : s’il y en a une, tu viendrais ?? Je serais très honorée 🙂

  •    Répondre
    Je ne sais pas comment tu as fait ça, mais l’effet est absolument magique !
  •    Répondre
    […] que nous avions faite il y a quelques semaines et qui m’avait permis de partager avec vous l’apparition d’une tornade sur la mer. Ce qu’il y a d’extraordinaire en Ligurie pour les personnes rêveuses comme moi, […]
  •    Répondre
    Quelle photo géniale ! Quelle chance vous avez eue de pouvoir capter ce moment ! Et quel talent pour le faire, ouf ! Impressionnant ! Photo rare, très rare.
    •    Répondre
      Bonjour Claire et bienvenue dans ces pages ! Merci pour ce si gentil mot, je suis très touchée ! Cependant, comme je le disais précédemment, j’ai surtout eu de la chance à ce moment là d’être au bon endroit au bon moment !
  •    Répondre
    Excellent, une tornade dans le champ de vision, franchement, j’aurai aimé faire cette photo, suis un peu jaloux (LOL) Sublime…
    C’était où ?
    •    Répondre
      Bonjour Olivier,

      comme je le dis depuis le début, j’ai eu effectivement beaucoup de chance ce jour là. Pour répondre à ta curiosité, c’était sur les hauteurs de Genova, en Ligurie. Bref, chez moi 🙂

Laissez votre commentaire