L’EFFET PAPILLON

 

 

  1. Bonjour Chri et Dominique !

    J’ai eu seulement beaucoup de chance de passer par là au bon moment !! Et j’ai eu la chance de pouvoir cadrer la tornade et l’éolienne en même temps 🙂 Et je trouve que l’association des 2 est intéressante dans notre problématique environnementale mondiale !

    Merci à vous :))

  2. Magnifique, déjà photographier une tornade ça ne doit pas arriver tous les jours, et en plus avoir cet éolienne si bien découpée dans la montagne c’est vraiment extraordinaire. J’aime bien l’intitulé, c’est exactement ça !
  3. Bonjour à vous et merci 🙂

    Vous voulez en plus des données techniques ? Il paraît que cette tornade a fait 500 mètres de diamètre (le petit point blanc que l’on voit à côté était un porte-container énorme !) et que heureusement elle est restée en mer ! car on ne le voit pas dans ma photo mais Genova est tout à côté sur la gauche. Oui, il a quand même bien fallu que je choisisse, je ne pouvais quand même pas avoir les 3 à la fois 🙂

  4. Je vois toujours le titre avant la photo et il m’avait fait penser à un livre homonyme très touchant. Je ne m’attendais donc pas du tout à cette photo, pour le coup troublante, et ma conclusion est que, même en visu, je n’arrive pas à m’empêcher de faire le parallèle entre ce que tu montres et le souvenir que j’ai de ce livre : ce que l’on voit et ne voit pas / ce que l’on sait et ne sait pas / ce que la nature fait et ce que l’homme fait… Une suite de parallélismes sans fin et souvent sans réponse, que ta photo illustre magnifiquement
  5. Très belle photo
    Scène impressionnante ; j’étais déjà terrorisé en mer quand il y avait de l’orage. Je n’ose pas imaginer ce que l’on ressent quand on voit cela sur l’eau et qu’on ne peut rien faire d’autre que … d’espérer !
  6. Bonjour Marie-Laure, Astor et Patrick !

    Tu penses à quel livre Marie-Laure ? Je n’arrive pas à faire le parallèle moi 🙂 Ceci dit, je suis ravie que cette image te transportes dans ce monde que tu as eu l’air d’apprécier !

    Astor : oui, je crois que les gens qui étaient sur le bateau à côté ne devaient pas en mener bien large. Je n’ai aucune idée à quelle vitesse se déplace ce genre de phénomène, et je crois que je préfère ne pas savoir !

    Patrick : s’il y en a une, tu viendrais ?? Je serais très honorée 🙂

  7. Ping : DANS LES NUAGES
    1. Bonjour Claire et bienvenue dans ces pages ! Merci pour ce si gentil mot, je suis très touchée ! Cependant, comme je le disais précédemment, j’ai surtout eu de la chance à ce moment là d’être au bon endroit au bon moment !
    1. Bonjour Olivier,

      comme je le dis depuis le début, j’ai eu effectivement beaucoup de chance ce jour là. Pour répondre à ta curiosité, c’était sur les hauteurs de Genova, en Ligurie. Bref, chez moi 🙂

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed
À lire également
LA DER DES DERS !