LES P’TITS ÉCOLIERS D’EN FACE

Quand on habitait en Italie, on avait les clochers. Quatre au total à portée d’oreille, j’aime autant vous dire que ça vous forge le tympan 😉

Maintenant, nous avons une école. Mais attention, nous sommes en Chine, donc qui dit école, même de quartier comme c’est le cas pour nous, dit un nombre impressionnant d’élèves !

Nous n’avons pas la vue directement sur la cour de récréation, mais sur le stade de foot*. Et je dois dire que depuis la rentrée scolaire, je suis très impressionnée par ce que j’y vois …

LesPtitsElevesDenface1
Arrivée des élèves et mise en place des lignes 🙂

[wc_fa icon= »hand-o-right » margin_left= » » margin_right= » »][/wc_fa] L’uniforme et la hiérarchie

Vous remarquerez que les enfants portent tous un uniforme. Je ne sais pas si c’est le même pour toutes les écoles ou si chacune a le sien mais ce qui est certain, c’est que tous ont un foulard rouge autour du cou. Enfin, foulard n’est d’ailleurs pas le terme approprié. J’ai en effet appris qu’il s’agit purement et simplement du drapeau chinois, et que celui-ci, en fonction de la manière dont il est porté et laisse apparaître le nombre d’étoiles, révèle la position d’excellence des élèves. Couplé à des écussons cousus sur la manche et qui sont différents en fonction des résultats scolaires, on arrive à un système hiérarchique facilement repérable.

Ainsi, je parlais avec un chinois qui me disait avec fierté qu’il était sorti de l’école avec toutes ses étoiles et 3 barres sur son écusson, soit le niveau scolaire le plus élevé en termes d’excellence. Les portes d’entrée au Parti Communiste lui étaient donc automatiquement ouvertes. C’est que n’entre pas qui veut au Parti, ce que j’ignorais totalement. Mais en y réfléchissant plus avant, finalement ce n’est pas très étonnant car le système traditionnel confucéen repose pour une bonne part sur cette notion d’élite intellectuelle. Et ne nous leurrons pas, nos propres systèmes « western » ne reposent-ils pas sur ces mêmes principes ?

LesPtitsElevesDenface2

[wc_fa icon= »hand-o-right » margin_left= » » margin_right= » »][/wc_fa] Le lever du drapeau et les discours

Ainsi, ce stade de foot est loin de ne servir qu’aux entrainements ! Il sert donc aux rassemblements et … au lever de drapeau. Je n’ai pas encore réussi à repérer le rythme. Je pensais, naïve, qu’il aurait lieu tous les jours. Non. Toutes les semaines ? Non plus … Pour le moment, le rythme me semble complètement aléatoire. C’est sûr, ces jours là doivent correspondre à quelque chose, mais je dois poursuivre mon enquête. Je vous en dirais plus une prochaine fois si tant est que j’arrive à y appliquer une logique explicable. Ce qui n’est pas toujours gagné d’avance d’après ce que je découvre de ce pays …

LesPtitsElevesDenface5
Je me demande comment sont choisis les élèves chargés de hisser le drapeau. Ici, ce sont 2 petites filles, mais une autre fois c’étaient des garçons. À ce propos, vous remarquez que toutes les filles sont devant et les garçons derrière ?

Lors de la levée du drapeau à proprement dit, tout le stade retentit d’une musique diffusée à tue-tête. C’est que nos amis chinois adorent faire du bruit ! De ce point de vue là, je ne suis pas déstabilisée. Nos amis italiens avaient exactement cette même tendance, ce n’est donc pas une nouveauté pour moi 😉 Si vous saviez à quel point maintenant lorsque je rentre en France je trouve que tout est silencieux et calme. Le français ne parle pas, il chuchote 😉

LesPtitsElevesDenface7

Au moment à proprement parler de la levée du drapeau, le silence se fait et tout le monde de se mettre au garde à vous en faisant un salut de la main. Sauf les professeurs … Pourquoi ? Encore une question que j’ai oublié de poser !

Puis vient le discours … Alors là c’est quelque chose ! Je ne sais pas du tout ce que la personne raconte, mais j’aime autant vous dire que ça dure, ça dure, ça duuuuuure !! Le jour où j’ai pris ces photos il faisait une chaleur terrible et il est arrivé que des enfants se sentent mal. Du coup, on voit les professeurs qui courent et qui les emportent à l’ombre (ou ailleurs selon la gravité des cas j’imagine …). Mais sans que cela ne perturbe le moins du monde le discoureur qui continue à parler, à parler, à parler … 😉

LesPtitsElevesDenface
Ce qui est drôle, c’est qu’à bien observer, on voit clairement les enfants qui s’ennuient à mourir et que la plupart n’écoutent strictement rien. Moi, ça me fait vraiment très plaisir car a aurait été mon cas à coup sûr !

[wc_fa icon= »hand-o-right » margin_left= » » margin_right= » »][/wc_fa] Les autres rassemblements

Plusieurs fois par jour retentit une musique différente, complètement chinoise, mais très rythmée : les élèves s’entraînent à une chorégraphie de groupe.

Là aussi c’est très impressionnant car bien qu’ils soient beaucoup moins nombreux que lors des rassemblements de drapeaux et de discours, il n’en demeure pas moins qu’ils sont un nombre certain ! Et les voir évoluer ainsi tous d’un même corps est assez émouvant. Bon, c’est sûr il y a encore pas mal de couacs et ils ne sont pas exactement synchros, mais quand même, dans l’ensemble c’est pas mal du tout pour des élèves qui sont de l’âge du collège ! C’est surtout lorsqu’ils utilisent des éventails que l’effet est saisissant. En effet, lorsqu’ils les ouvrent tous en même temps, cela fait un bruit de résonance impressionnant, une sorte de « schlac » avec écho.

Pour le moment, je n’ai pas réussi à prendre de bonnes photos et surtout qui rendent compte de la synchronisation de l’ensemble. Mais je vous montre quand même un avant-goût 😉

LesPtitsElevesDenface11

LesPtitsElevesDenface9

[wc_fa icon= »hand-o-right » margin_left= » » margin_right= » »][/wc_fa] Les entraînements

Et bien croyez-moi ou non, je n’ai pas encore vu un seul entrainement de foot 😉 Les classes viennent ici pour faire du sport, du jogging, des jeux, et … des entrainements militaires. Oui, oui, même au collège.

En fait, on m’a expliqué qu’en Chine il n’y avait pas de service militaire obligatoire. Par contre, pendant 15 jours par an, tous les élèves des premières années de cycle (soit l’équivalent de la 6ème du collège, de la seconde du lycée et de la première année de fac) doivent effectuer un entrainement militaire. À l’université c’est assez impressionnant car ils doivent être en tenues. Mon cher et tendre mari qui est chercheur me dit que dans son université, ils sont 6000 étudiants de première année à déambuler dans le campus en tenue militaire.  Cela change singulièrement la perception de la population 😉

Quant à ce qui se passe en bas de chez nous, nos collégiens ne sont pas en habits mais en simples tenues de sport. Mais toute la journée, je les vois en petits groupes accompagnés de militaires à apprendre indéfiniment à marcher ensemble, sur le même pas, au même rythme. Et en scandant toujours les mêmes paroles … Et il faut qu’ils y mettent le ton et surtout l’enthousiasme ! Enfin, je le suppose mais d’après ce que j’entends, certains groupes sont plus efficaces que d’autres de ce point de vue et alors le « chef  » militaire les reprend pour les inciter à parler plus fort. Qu’est-ce qu’ils disent ? Je n’en ai pas la moindre idée !

LesPtitsElevesDenface (1)

[wc_fa icon= »hand-o-right » margin_left= » » margin_right= » »][/wc_fa] La série photo, la vraie …

A force donc d’observer ces événements en bas de chez moi, j’ai donc eu envie d’en faire une petite série. Vous vous doutez bien que les photos que je vous ai montrées ci-dessus ne me satisfont pas énormément et que mis à part le fait d’être informatives, elles ne me parlent pas vraiment…

Au moment de rédiger ce billet, j’ai eu des scrupules pour tout vous dire et je ne savais pas très bien sous quel angle l’aborder. D’une part je suis bien consciente, d’après les commentaires que vous m’avez laissés précédemment, que vous êtes curieux d’en connaître d’avantage sur ce pays. J’ai donc très envie de partager avec vous mes expériences. Mais de l’autre, je crois que je ne suis fondamentalement pas une photographe de reportages ni de voyage, et réaliser des photographies comme celles que je vous ai montrées ci-dessus ne m’intéresse pas vraiment. Attention, je ne dis pas du tout que ce genre de photos n’a pas d’intérêt, je dis juste que pour ma part et tout à fait personnellement, ce n’est pas un aspect de la photographie qui me stimule vraiment. En fait, je crois que j’ai trop besoin d’exprimer ma vision par rapport aux événements bruts que j’ai du mal à restituer de manière relativement neutre. Bref, je dois faire partie de celles qui ont une opinion sur tout et qui le font savoir 😉 Bref, fatiguante quoi !

Je tenais donc à partager avec vous ma vision bien plus personnelle de ce qui se déroule sous mes yeux tous les jours. Il me manque encore des photos pour compléter ma vision et ma perception de la situation, la difficulté étant que je dois retrouver plus ou moins la même lumière d’un jour à l’autre si je veux obtenir une cohérence dans la série.  Et puis il faut aussi que je me décide sur le format, et surtout que j’affine les scènettes que j’ai envie de mettre en avant. Mais je compte bien persévérer 🙂 Aussi, je vous laisse découvrir un début de série que j’aimerais bien poursuivre ! Je n’ai pas encore d’idée de titre bien définie, mais « Les p’tits écoliers d’en face » est déjà un bon début 😉

LesPtitsElevesDenface3

 

LesPtitsElevesDenface12

 

LesPtitsElevesDenface8

 

LesPtitsElevesDenface6

 

LesPtitsElevesDenface4

 

 

*Lorsque nous sommes arrivés le stade était en chantier. A l’heure où je vous écris, il est achevé, y compris la partie « bleue » que vous pouvez apercevoir en haut sur certaines photos. En fait pendant longtemps cette partie a été un mystère pour nous. Aujourd’hui, elle comporte 1 grand terrain de basket, 4 mini baskets et 6 terrains de badminton. Ce qui a été impressionnant, c’est le peu de mécanisation  et la présence par conséquent d’une grande quantité de main d’oeuvre humaine. Ca pour le coup, c’est une chose qu’on ne voit plus par chez nous !

  1. j’aime toutes tes photos mais quand meme particulierement celles en sépia. je pense que tu ne vas pas t’ennuyer avec des voisins pareils, tu vas toujours etre à ta fenetre, une vraie camanette comme on disait chez moi !!!! un jour tu nous feras entendre le son de ces levers de couleurs et de ces entrainements….en plus de montrer tes belles photos

    a tres bientot. bises

  2. yes ! merci laurence pour ce clin d’oeil chinois, en effet très impressionnant ! et ce qui m’impressionne c’est votre capacité à vous les chellali, de vous adapter dans de nouveaux horizons !
    hate de te lire encore merci de nous faire voyager depuis notre bureau ou notre salon
  3. Merci Laurence! C’est très intéressant! et la série très prometteuse! Les petits groupes aléatoires sont intéressant mais les premières où l’on devine la foule sont très impressionnantes!
  4. La première partie est déjà très très intéressante.. Les photos instructives !
    Inutile de vous dire que j’attends votre  » travail  » sur ces petits écoliers avec la plus grande des impatiences !
    Quelle expérience ! Ce n’est pas bien sûr notre mentalité en France, mais nous pourrions nous inspirer de quelques exemples … Ça ne ferait pas de mal !
    Merci LAURENCE pour ce témoignage
  5. Impressionnant toute cette foule bien rangée !
    Tu m’a fait rire avec le passage sur le bruit car nous avons de la famille italienne et moi qui suis de nature plutôt calme et posée, je suis toujours effarée par le volume sonore de mes petits neveux !
    La série en sépia est vraiment très chouette.
  6. Wow c’est impressionnant! Mais ça fait aussi un peu peur je trouve tous ces enfants bien ordonnés à écouter des discours de 2h et à faire des exercices militaires….
    J’aime beaucoup votre manière de raconter et d’observer 🙂 J’aime beaucoup la première photo en sépia, ça me rappelle un peu les bouliers… (oui ok c’est cliché le boulier en Chine mais quand meme!).
  7. Chouette ! Le contraste entre le réalisme des photos couleur et la poésie (eh oui, je trouve !) des photos sépia : je te retrouve bien là, avec ton interprétation et ça me plaît beaucoup.
    Le graphisme qui en ressort est saisissant.
    Un question perso : Est-ce que notre Nini est dans cette école ? « Smack » = Bisou bruyant… français 😉
  8. Bonjour

    La « chorégraphie », ça me semble être du tai chi (oui, ça existe avec des éventails et des batons). C’est une institution là-bas. Quand je suis allée en Chine, il y avait un prof de tai chi parmi nous, et il nous avait donné un cours dans un parc. Les gens s’arrêtaient, nous regardaient ou participaient avec nous. C’est quelque chose de normal chez eux.

    1. Bonjour Cécile !
      Je suis désolée de te contredire chère Cécile, mais je ne pense pas qu’il s’agisse de Taï Chi. Ici, il s’agit à proprement parler d’une chorégraphie ( certainement traditionnelle et inspirée du Taï chi pour certains gestes), mais rythmée et en musique. Je n’y connais pas grand chose en Taï Chi (en fait quasiment rien mis à part ce que j’en vois lorsque les gens le pratiquent), mais il me semble que cette discipline est beaucoup plus basée sur un état d’être intérieur. C’est une sorte de cure corporelle et spirituelle. Là, je peux t’assurer que ce n’est pas le cas 😉

      Sinon, je suis assez surprise de voir relativement peu de personnes pratiquer cette discipline. La première fois que je suis allée en Chine, j’en avais vu beaucoup en effet dans les parcs. Là, très peu. A l’inverse, je vois énormément de monde faire de la « gymnastique moderne » (du fitness ?). C’est très drôle d’ailleurs ! Combien en ais-je vu de petite vieilles équipées d’un ampli (pour la musique – diffusée à tue-tête) et d’une tablette (pour suivre les exercices) se retrouver en groupe et d’y aller à remuer du popotin et soulever les gambettes. La dernière fois, c’était dans la cour d’un temple ! En bas de chez moi, tous les soirs elles se rassemblent. Par contre, j’ai l’impression que c’est une pratique exclusivement féminine. Les hommes, eux … ils chantent ! oui, oui 🙂

  9. Bonjour à tous !
    Je suis vraiment contente de voir que mes petit écoliers chinois vous ont touchés ! Je poursuis ma série en essayant d’obtenir des vues plus rapprochées afin que derrière la masse on se rende compte de l’individualité de chacun. Et j’aime autant vous dire que c’est passionnant, on reconnait immédiatement les sages, les boute-en-train, les têtes en l’air, les farceurs … Il ne faut pas se leurrer, tous les enfants du monde entier sont les mêmes !

    : j’ai en effet pensé enregistrer les sons et ta suggestion m’encourage à le faire 😉 Je ne sais pas encore comment mais je vais bien trouver !

    : ma chère Mireille, je ne sais pas si on peut parler de capacités d’adaptation. Je crois que sur le fond, où que l’on aille dans le monde il faut s’adapter en fait. Et tu sais quoi ? Le pire c’est que je crois qu’aujourd’hui c’est en France que j’aurais le plus de difficultés. Peut-être parce que finalement je ne la connais plus depuis tout le temps où on l’a quittée ? Il y a probablement de ça, mais je me demande surtout si sur le fond ce n’est pas que j’adore être une étrangère. Ce « statut » te donne une liberté sans égal 😉

    : Heureuse et ravie que ma petite enquête te plaise !

    : oui. Je crois que ce qui me frappe le plus dans ce pays, c’est le nombre d’individus. C’est tout simplement époustouflant. Couplé à l’espace immense (tout est grand ici !), on a vraiment un changement d’échelle !

    : Je suis sincèrement ravie que ce début de série vous enthousiasme à ce point ! C’est sûr que ce n’est pas la mentalité française, encore moins depuis quelques années ou un certain parti d’extrême droite a « confisqué » le drapeau. Imaginer les écoliers français avec le drapeau tricolore autour du cou ? C’est tout simplement impensable ! Pourquoi, depuis quand ? C’est une question à laquelle j’aimerais bien répondre car je crois que nous faisons partie des rares pays à avoir ce rapport aussi ambigu avec une certaine forme de nationalisme. À creuser !

    : Merci à toi pour tes encouragements !

    : Ouf ! À vos ordres mon général !

    : Ahhh ! Alors tu sais de quoi je parle donc ! Ce n’est vraiment pas une simple vue d’esprit ! Et bien figures-toi que les chinois ne sont pas en reste ! À mon avis, ce sont les italiens de l’Asie de ce point de vue (et d’autres aussi je suis en train de le découvrir avec beaucoup d’amusement !)

    : Bonjour Karine et bienvenue ici, il me semble que c’est la première fois ? Oui, je suis bien d’accord, ces alignements sont impressionnants. Mais comme je le dis plus haut, ceci est plus dû à l’effet de masse j’en ai l’impression. Car à bien y regarder de plus près (j’ai changé d’objectif 🙂 ) il y en a beaucoup plus qu’on ne le pense qui ne sont pas du tout bien alignés ni attentifs ni obéissants. C’est d’ailleurs un peu une surprise pour moi. Au Japon (que je connais mieux), c’est presque sûr que tous les élèves auraient été bien mieux disciplinés. Ici, mmmm, rien n’est moins sûr 😉

    : Je suis tout à fait d’accord avec toi. Ce sépia un peu passé donne une note poétique que j’apprécie moi aussi tout particulièrement. Ca faisait un bon bout de temps que j’avais en tête de développer des photos avec cet effet de photos « colorisées ». Il faut encore que j’améliore ma méthode, mais je crois que j’y suis presque 😉
    Et non, notre Nini (ma fille cadette pour les « moins intimes ») n’est pas dans cette école. Nous, nous sommes très snobs, nous l’avons mise dans une école internationaaaaale, qui est toute proche d’ailleurs 😉

    : Bon et bien alors tout te plait ! Super, merci Pastelle !!! C’est tout à fait ça, il s’agit de se ré-approprier (ou peut être tout simplement de s’approprier ?) les images. 🙂

  10. J’ai l’impression de lire le carnet de bord d’une extraterrestre fraichement débarquée sur Terre 🙂 C’est ce regard curieux et complètement extérieur que tu portes à la société dans laquelle tu t’intègres et dont tu ne perçois pas encore tous les rouages (ça doit être passionnant) qui me donne ce sentiment. Tu ne dois pas t’ennuyer en tout cas.
    Sinon ta (super) série m’évoque 1984 d’Orwell, le côté solaire en plus. Et le traitement que tu as donné à tes images avec ces cadrages serrés et pris de loin qui aplatissent un peu l’image me rappellent le style des affiches de propagande communiste (j’espère que je peux dire un truc comme ça sans que la censure ne décide de faire sauter ton VPN ou autre chose du genre :-))
    1. Bonjour ! Ahahah, c’est sûr que je ne m’ennuie pas une seule seconde ! Extra-terrestre ou jeune enfant qui a tout à apprendre et souvent, bien bien bien souvent, qui a beaucoup à désapprendre ce qu’on lui a inculqué dans sa vie passée. C’est qu’il y en a des clichés dont nous sommes imprégnés ! Pour la petite anecdote, la dernière fois je discutais avec un homme d’affaires chinois et celui-ci me disait en riant que la France était plus communiste que la Chine 🙂 Bon, j’espère que je ne vais pas faire sauter mon VPN en écrivant des trucs comme ça 😉
      Sinon, je continue piano piano avec mes petits personnages orwelliens 🙂 Là, ce sont les vacances de la Lune (c’est poétique, non ?), je n’ai donc plus mes petits écoliers sous mes fenêtres. J’espère que la série finale te plaira !
  11. Bonjour, Je vois que la Chine t’inspire. Quel spectacle étonnant que cette école. Ça semble être tellement différent de nos écoles européennes. Le traitement que tu as appliqué aux images, est intéressant. Les images traitées comme ça me fascinent.
    1. Bonjour ! ca me fait plaisir de te lire 🙂 Oui, comme tu le dis, Ca semble différent de nos écoles européennes, indéniablement ! mais quoi de plus normal au fond ? Viens dans une école italienne, puis dans une école française et la différence sera flagrante aussi 😉 C’est la diversité qui est fascinante, non ?
  12. bonsoir Laurence, j’ai pris un peu de retard dans mes lectures de blogs et je découvre cet article qui me fascine, qui me fait sourire, qui me renvoie avec émotion aux changements que nous avons connus (même moindre ici en Guadeloupe mais qd même déjà importants par rapport à la métropole), tant par ton récit, par la différence culturelle, ces traditions, mais aussi par tes photos que je trouve vraiment extraordinaires! autant la première série mais surtout la deuxième qui me semble si bien correspondre à ton regard! merci pour ce bon moment … 😉
    1. Bonjour Carla !
      Oh, tu dois donc bien comprendre ce que nous pouvons ressentir alors ! les centaines de questions qu’on se pose à propos de tout, mais vraiment de tout ! Car plus rien ne coule de source. Par exemple, tout à l’heure, j’ai enfin réussi à trouver de la confiture au supermarché. Et bien, elle était dans le rayon mayonnaises (si c’est bien de la mayonnaise, mais c’était écrit dessus en clair, donc …)
      Quant à la série, je continue d’y travailler. Car depuis, il y a eu tellement d’autres occasions !!! Je ne sais pas si je pourrais la finir un jour du coup 🙂 Merci de de toute coeur de ton mot et … bonne journée, bonne nuit, je ne sais plus à vrai dire 😉

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed
À la découverte
DRAME A L’ECOLE DE DANSE