LE BLOG PHOTOFOLLE
- par Laurence Chellali

MEMOIRE1 min de temps de lecture


Parfois ma mémoire me joue des tours.

D'un naturel plutôt gai et optimiste, j'aime partager des moments légers. Mais il faut bien avouer que je suis aussi soumise à des états d'âme qui me rendent intensément triste. Il est rare que je les partage en dehors d'un cercle extrêmement intime.

Mais aujourd'hui, 2 décembre, est une date qui n'appartient pas qu'à moi, et même si la douleur que je ressens au creux de mon être me semble unique, il m'apparait que d'autres peuvent l'éprouver, chacun à leur manière, à l'évocation de la disparition de ma mère.

Je ne m'étendrai pas sur mes sentiments, par pudeur pour ceux qui subissent des épreuves bien plus insoutenables. Pauvres de nous, humains, qui avons inventé le concept de justice pour mieux en éprouver son absence.

 

Je veux juste ici, en cette date, rendre un joli hommage à ma mère que j'aimais tant.

 

Memoire

 

 

 

[media id=3]

Laurence

Laurence

Côté rêves ...Je dis souvent que je ne photographie pas ce que je vois, mais ce que je ressens. Grâce à la photographie, je peux modeler le réel et y imprimer mes sentiments en organisant les formes, les couleurs, les contrastes tels qu'ils me parviennent pour en faire émerger mon monde émotionnel. Côté pratique ... Je gagne ma vie en vendant des photographies à des agences et à des collectionneurs, mais aussi en dispensant des cours de photographie dont vous pourrez trouver toutes les modalités dans la rubrique "Cours". Plus apparentée à une "coacheuse photographique", j'aime pousser mes élèves à trouver leur propre chemin et leur style personnel.

10 Commentaires

  •    Répondre
    Une pensée pleine de tendresse pour ta maman, qui vit en toi encore aujourd’hui, Laurence, et pour toi, partagée entre le besoin de te souvenir et, sans doute, l’envie inavouable ne plus y penser… même si c’est impossible bien sûr…

    Essaie de convertir cela en quelque chose de beau si tu le peux et de travailler photographiquement sur cette émotion…

    Je t’embrasse bien fort, :kiss:
    Anne-Laure

  •    Répondre
    Petite pensée pour toi, Laurence. Je peux comprendre tes sentiments. J’ai ai perdu, il y a longtemps déjà, un papa dont j’étais très proche. Le temps atténue la peine mais pas son souvenir qui reste bien vivant en moi. Je te souhaite malgré tout une douce journée, entourée des tiens.
  •    Répondre
    laurence , ce partage peut aussi être fort et rassembler bcp de personnes autour d’une absence !
    ceci dit l’absence de la maman …..
    je trouve la photo très belle comme d’habitude et j’aime cette trace de lumière qui me fait dire qu’à travers ces étoiles tu la sens , tu la vis , tu la continues ….
    la musique est très belle aussi mais , je suppose qu’elle a un sens pour toi , pour moi j’y entends une grande souffrance
    je t’embrasse fort laurence
  •    Répondre
    il y a des anniversaires compliqués a supporter
    de partager ces moments difficiles a un cercle intime plus large me parait un bon moyen d’y voir plus clair et d’apprivoiser ses douleurs
    bisous ma laurence je t’envoie un souffle d’energie positive
    alain
  •    Répondre
    De tout coeur avec toi, avec vous… :love:
  •    Répondre
    Je pense à vous…
    gros poutoux
  •    Répondre
    je comprends … ce vide ,du vide qui pourtant pèse si lourd, comme une boule qui comprime le diaphragme et qui monte, au point de refouler des larmes.
    la photo est très belle , simple généreuse, magnifique , c’est sûre, Daniele aurait été une fervante de ton site génial !
    le temps passe mais non, notre mémoire ne nous lache pas, on pense tous à vous, et justement cela nous prouve encore une fois que de notre vivant, il faut profiter de chaque instant, se dire de belles choses, dire qu’on aime à ceux que l’on aime !
    je vous embrasse tous les 5
  •    Répondre
    Je vous remercie tous, du fond du coeur, pour ces douces paroles. Bien sûr, la vie continue et je suis sûre qu’elle nous réserve à tous de beaux moments.

    C’est ce qu’à mon tour je vous souhaite très très sincèrement !

  •    Répondre
    J’ai enfin retrouvé la phrase que je cherche depuis 2 jours (suite à ton article, Laurence) et que je voulais vous faire partager :
    « Le vrai tombeau des morts, c’est le coeur des vivants »
    C’était dans « Ce que le jour doit à la nuit » de Yasmina Khadra.
    C’est, pour moi, à l’image de cet article intitulé « Mémoire ».
  •    Répondre
    Cette citation de Yasmina Khadra que tu as choisie, Marie-Laure, est d’une immense portée philosophique, et fait référence à tant de choses ! D’accord, pas d’accord, je ne sais pas, il me faudrait réfléchir un bon petit bout de temps ! Ceci dit, je suis attirée spontanément vers sa véracité.

    Ah, Yasmina Khadra, il faudrait effectivement que je fasse un article sur cet auteur à l’oeuvre immense, qui sait mêler avec un art extraordinaire la plus grande douceur à la violence inouïe. C’est sûr, Marie-Laure, on en reparlera ici !

Laissez votre commentaire