Métro – boulot – dodo

 

MetroBoulotDodo2

 

MetroBoulotDodo1

 

MetroBoulotDodo3

 

 

  1. Bien le bonjour.
    J’aime bien te voir traiter ce sujet là. C’en est un qui m’a poussé à faire quelques essais. Le métro est un monde à part. Les gens y sont différents. J’ai fait pas mal de photos, mais je crois que je vais les reprendre. Ta façon de traiter les images au niveau de la couleur me plait. elle renforce l’étrangeté de l’endroit.
  2. comme dit Dominique, j’aime bien ta façon de traiter tes images et moi aussi je vais reprendre mes photos du métro de NY, qui sont similaires et si differentes, de part la nature des gens qui sont dedans. la seule constante: le manque de sourire sur les visages et l’air hagard. j’aime toujours autant tes photos. merci
  3. J’aime beaucoup tes visions du métro, sombres et colorées à la fois. J’aime tout particulièrement la dernière, avec les lettres qui transparaissent, fantômatiques, à la fois présentes et mystérieuses. Elle me touche vraiment.
  4. J’adore littéralement la première photo, d’un rayonnement extraordinaire, plusieurs vies se mêlent, la porte-frontière nous invite à cet épisode arrêté de nos contemporains qui semblent prisonniers de la conserve. Les tags sont un horizon de premier plan. Paradoxe dans mes yeux. C’est très réussi. Bravo Laurence. Amitiés. Jonas
  5. Bonjour , , , , et !
    Je suis heureuse de constater que je ne vous ai pas trop embourlingués dans la déprime du métro romain même si je suis bien consciente que ce ne sont pas des images qui donnent un moral d’acier 😉
    L’argument n’est pas d’une originalité folle, cependant, c’est quand même frappant de constater, et surtout sur la première photo, à quel point les gens peuvent paraître tristes. En même temps, ce n’est qu’un « instantané » et qui sait si 2 secondes plus tard un des personnages n’aurait pas fait un grand sourire ? On pourrait imaginer cela aussi, pourquoi pas !
    Je crois entre autres que ce qui fait la particularité de l’ambiance du métro, c’est aussi la lumière abominable qui y règne : nous avons tous des têtes absolument horribles sous ces néons durs. Pensez-y Dominique et Christine si vous avez envie de faire des petites séances de « métro-photography » 😉
    Merci de tout coeur pour vos interventions, j’ai toujours un plaisir aussi immense à les lire 🙂 🙂 🙂
    1. : Le métro est un endroit effectivement bien particulier, et ce quelle que soit la ville. Il fait partie de ces inventions, certes pratique, mais qui nous plonge dans une sorte d’état d’esprit bien particulier et souvent, il faut bien le dire, mais très « enthousiaste » de manière générale. Est-ce du au fait qu’il est en sous-sol, à son éclairage, à son utilisation quotidienne ? Je serais bien intéressée d’ailleurs de lire une étude sur ce qui fait de ces endroits des lieux de « déshumanisation » si on peut parler comme cela. Car il me semble que de tous les transports en commun, c’est celui qui nous attriste le plus, non ?

      Chouette diptyque que tu nous présentes, merci pour le lien 🙂 🙂

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed
À lire également
BIENTOT LES EXAMENS