MON JULES

Bon, je me suis dit qu’il était temps d’alléger un peu l’atmosphère qui règne dans ces pages depuis un certain temps et j’ai très envie de partager avec vous une autre histoire, mais celle-ci bien bien bien plus légère que les précédentes !

Quoi que … J’aurais pu intituler cet article « In memoriam », en souvenir de notre fougueux « Bav l’escargot » dont la fin tragique reste encore gravée dans nos esprits. Mais quand même, il y en a marre des titres en latin ! Car entre VIXI et CONTINUUM, je ne sais pas ce qu’il m’arrive ces derniers temps et je ne voudrais pas que vous pensiez que ça y est, je me suis vendue aux romains ! Non, non, non, je suis gauloise (bien que de manière très parcellée et vraiment par hasard n’en déplaise à certains) et je le reste !

Bref, revenons à nos moutons. L’histoire que je vais vous raconter parle bien de notre héros Bav l’escargot, mais alors qu’il était jeune, bien plus jeune, à l’heure des rencontres amoureuses et où il était capable de braver les pires difficultés pour rejoindre sa belle. Voici donc une de ses petites aventures dont j’avais à l’époque pris quelques photos et noté les dialogues, et qui surtout est à l’origine de sa légende !

monJules1

Elle : – mais où est-il encore passé le bougre ? Je m’ennuie moi ici toute seule !

 

monJules3

Elle : – Tiens, j’entends du bruit, c’est peut-être lui ? Ouhouuuuu, c’est toooiiii Jules ??? (à l’époque il n’avait pas encore pris son nom d’artiste et s’appelait encore Jules)

 

monJules4

Elle : – Ah bien oui, c’est bien toi. Mais qu’est- ce que tu fabriques à la fin ? Dis-donc, tu as une drôle de tête, qu’est-ce que tu as fabriqué ? Bon, tu te dépêche un peu s’te plait, j’en ai marre d’être perchée ici moi… Attention !!!! Non, non, ne fais pas ça, prends par là. Non !! A gauche !!! Bon, finalement, ne te dépêche pas, tu vas encore te fouler quelque chose

 

monJules8

Lui : (essoufflé mais courageux). J’arriiiiiiive ma chérie !!!

 

monJules9

 

Lui : hop , youhou !!! Ca c’est du sprint, ça c’est de la montagne russe !!!

 

monJules2

Lui : ola, ola, qu’est-ce que c’est que ce bin’s ? Ma montagne a chaviré !! Chérie, chérie, j’arrive !! Gngngngn … plus que quelques sauts et j’y suis !

 

monJules6

Lui : ouhou, ma chérie, je suis là, juste en dessous ! Ben quoi, tu m’fais la gueule ? Eh oh, je suis là !

Elle : non, non … Mais j’en ai marre que tu sois toujours parti par monts et par vaux.

Elle : … dis, tu m’aimes ?

 

monJules7

 

Lui : meu voui je t’aiiime. Viens là ma poule que ton Jules t’embrasse

(Bon, là j’ai volontairement supprimé la photo du baiser car seuls des escargots sont à même de supporter la vision d’un baiser baveux, vraiment baveux. Et comme je suis sûre qu’aucun escargot ne lira mon histoire, je vous ai épargné ce passage que seuls des gens malades, mais vraiment malades pourraient apprécier) A la place, je vous propose une image très soft.

monJules5

Elle en reprenant son souffle : – Dis-donc Jules, j’ai une idée, et si tu prenais comme nom de scène « Bav l’escargot ». Ca serait tellement sexy !

Et c’est ainsi que la légende de Bav l’escargot est née ! Ah l’amour ! Quelle formidable source d’inspiration !!

 

PS : je ne vous en voudrais pas si vous trouvez mon histoire nulle et mes photos pas terribles. Mais on ne peut pas toujours être au top, n’est-ce pas … Merci de votre infinie patience avec mes élucubrations en tous genres !

 

 

 

 

 

  1. ah oui ! vous avez raison Laurence … j’avais oublié les yeux ! pauvre escargot … j’ai oublié de dire bien sûr, qu’elle est chouette cette photo là ! ce contre jour, comment diable pouvez réussir des trucs pareils :o)
  2. Bon, j’ai utilisé un truc du publication automatique mais c’est pas terrible par ce que ça ne met même pas le liens vers l’article complet. Je crois que je vais revenir à ma bonne vieille méthode manuelle 🙂 Ne vous étonnez donc pas si vous voyez 300 000 fois la même publication, je suis en train d’essayer de comprendre comment tout ce schmilblick fonctionne. Et comme en plus j’ai maintenant une page, je ne sais plus où j’en suis !!!!
  3. Et bien moi, j’aime bien ce genre d’histoire en ce moment, paskeu j’en ai grandement besoin …. Alors un grand merci, tu as réussi à me faire sourire (une gageure !). Et toute ta série est adorable. Encore Merciiiiiii
    Bonne soirée
  4. Hé hé, tu aurais aussi pu nous sortir ton court métrage pour la St-Valentin 😉 J’ai remarqué que tu parlais aux oiseaux mais maintenant je dcouvre que tu communiques aussi avec les gastéropodes. Et en plus tu réussis à convaincre les jeunes filles de jouer les figurantes… T’es trop forte! Une très jolie série qui effectivement nous met le sourire aux lèvres. Bonne soirée Laurence.
  5. Merci pour cette petite série récréative, c’est tellement agréable à regarder ; la légèreté, c’est bien également !
    … tu m’as bien fait sourire également 😉
    Très bonne soirée Laurence.
  6. Ce qui est conventionnel existe déjà, déjà vu, visiter et revisiter à souhait. Sortir des chemins tracés est un exercice difficile, du moins délicat et tu le fais bien pour le plaisir de tous, du moins le mien 🙂
  7. Ah ! Vous voyez comme ça fait du bien un peu de légèreté et d’insouciance ! Comme je suis contente de vous avoir donné à sourire !!!

    Merci de tout coeur de votre passage et de vos petits mots qui m’ont tous fait sourire à mon tour !

    Bonne journée à vous 🙂

  8. Quelle plaisir ce petit épisode ! Les éclairages sont très subtils, et le contraste agréable. Et si Monsieur était en fait Madame et vice-versa ? C’est qu’on ne sait pas trop chez ces bêtes-là ! :o)
  9. Bonjour !

    Ah Dominique, bien sûr et ô combien !!!!

    Muriel, comment cela ta passion est incomprise ??? M’enfin !!

    Lucie, madame, monsieur, chacun porte en soi ces parts, on n’a qu’à dire comme ça 🙂

  10. Où l’enfant en toi s’exprime drôlement , et parle au mien en moi qui adore et en rigole encore.

    Laisse-cargo s’allège de sa coque-ille,
    navigue sur le nez, antennes au vent,
    roule sa bille, cherche son joyeux drille,
    c’est bavant, innovant, et bien vivant.

    Sourire.
    Nathanaël.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed
À la découverte
CECI N’EST PAS UN POISSON D’AVRIL
%d blogueurs aiment cette page :