À nouveau, je vous souhaite bienvenue à bord de notre navette Chellali Air Dreams. L’équipage et moi-même espérons que vous êtes bien installés et que vous profiterez pleinement de notre nouvelle destination !

Après notre être arrêtés à Yadan National Park, nous prenons maintenant notre envol vers l’oasis de Dunhuang, à un peu moins de 200 km. Durant ce trajet qui sera très monotone car nous allons traverser une partie du désert sans aucun relief, constitué seulement de pierres et de sable grossier, je vais vous introduire en quelques mots cette petite ville de l’extrême ouest de la province du Gansu.

Autrefois appelée Shazhou, ce qui signifie « Préfecture du sable », cette ville a toujours été relativement prospère car elle est située sur l’ancienne route de la soie. Elle était l’ultime oasis avant la terrible traversée du désert de Taklamakan. Aujourd’hui, elle doit son essor principalement au tourisme car ici ont été découvertes dans les années 1900 les grottes de Mogao. Celles-ci renfermaient des milliers de manuscrits Tibétains et autres objets, et les archéologues du monde entier affluèrent pour les étudier.

Mais dans l’immédiat intéressons-nous aux dunes qui bordent l’oasis.

Nous allons nous rendre sur les dunes de Mingsha au Sable Chantant au creux d’une desquelles nous découvrirons la source du Croissant de Lune. Avouez que ces noms aussi poétiques, tellement chinois, donnent furieusement envie d’aller voir !

Contre toute attente, au pied de ces dunes survit un tout petit lac bordé de roseaux. Minuscule oasis fragile perdu au milieu de ces montagnes de sable, on dit que malgré les terribles tempêtes ce petit lac en forme de croissant de lune n’a jamais été enseveli. Il y aurait même des poissons dont la consommation serait bénéfique pour la santé.

Mais pour vraiment admirer la poésie de ce croissant de lune, un sérieux effort vous attendra car il vous faudra gravir les 250 mètres de dénivelé pour atteindre le sommet de la première dune. Dans le sable, rappelez-vous que vous faites 3 pas en avant et 2 pas en arrière. Donc prenez votre mal en patience, ne faites pas de grands pas et retournez-vous régulièrement pour admirer la vue !

Pour ceux qui veulent éviter d’avoir du sable plein les chaussures, vous pourrez trouver des guêtres orange fluo gracieusement offertes par Chellali Air Dreams.

Au bord du lac, un petit temple bouddhiste a été érigé

Avant de re-dégringoler vers votre point de départ, prenez le temps de vous retourner à l’opposé du lac. Une vue stupéfiante sur les montagnes de sable vous attend …

On dit que ce sont des montagnes car elles sont absolument gigantesques. Elles portent d’ailleurs le nom scientifique de « mega pyramid dunes ». Nous avons plutôt l’habitude de voir des déserts de dunes en forme de vagues, on pourrait dire de vaguelette en comparaison de celles que nous avons sous les yeux. Là, on dirait un paysage de montagnes anciennes, sauf que ce n’est que du sable.

Attention cependant. N’oubliez pas que nous sommes en hiver et que l’air est encore plus glacial en haut ! Les sommets sont fouettés par les vents donc couvrez-vous bien et protégez-vous les yeux !

Pour les passagers qui souhaitent prendre leurs appareils photo, nous vous recommandons également de bien les protéger. Bien entendu les paysages qui s’offrent à vous sont à couper le souffle, mais prêtez aussi attention aux détails dans le sable. Les traces de pas que vous laisserez seront vite effacées par le vent et les ombres et les lumières de cette fin d’après-midi accentueront les reliefs.

Peut-être sera-ce l’occasion de réaliser des photographies totalement abstraites ?

Il sera difficile aujourd’hui d’écouter le chant du vent dans le sable car cela supposerait de s’assoir tranquillement et de se laisser bercer par une subtile mélodie. Or, comme je vous l’ai dit, l’air est absolument glacial et le vent est trop puissant pour pouvoir écouter avec sérénité sa chanson. Mais les courageux peuvent tenter !

Il sera ensuite temps de quitter notre planète Dune. N’oubliez pas de remettre vos guêtres à l’entrée du vaisseau spatial ou laissez-les dans les corbeilles à votre disposition aux alentours du parking.

N’hésitez pas à solliciter Laurence, votre chef de cabine, si vous avez besoin de quoi que ce soit ou si vous souhaitez poser des questions !

Nous vous souhaitons un bon voyage à bord du vaisseau Chellali Air Dreams et vous remercions pour votre présence !

NEWSLETTER

Je souhaite recevoir une notification mail lors de la parution d'un article et je sais que peux me désabonner à tout moment.

11 commentaires sur “Planète dune

  1. wow! de plus en plus beau! que j’ai hâte d’aller voir!
    elles sont superbes tes photos et le traitement donne bien cette sensation de froid et de bout du monde. Merci ma Laurence de me faire rêver. Bises
    1. Bonjour ! Alors il faut quand même que je te prévienne … c’est loin, loin, loiiiiiin de Nanjing : 2h30 d’avion + 14 heures de train quand même ! En navette spatiale c’est plus rapide, mais ça, c’est encore dans nos rêves 😉 😉 😉 Quoi qu’il en soit, je t’attends !!!!!!!!!!!!
  2. Sublimes images. J’ai eu froid en les regardant! Merci Laurence Airlines.
    1. Froid ? Une bonne doudoune, un chapeau super chaud, un pantalon rembourré, 3 paires de chaussettes et des gants de haute montagne et tu es prêt à affronter le Grand Désert !!!
  3. Quel plaisir ! Tes photos ont cette puissance de me faire revivre, en plus beau, ce que j’ai vu de mes yeux ! J’adore cette ville, ces dunes et ces grottes !
    1. Ah cher ! C’est grâce à toi qu’on a décidé de prolonger notre périple jusque là ! Tu nous as donné l’eau à la bouche ! Quant à Dunhuang, je confirme à 100% ce que tu m’avais dit, c’est une petite ville vraiment chouette et pour une ville chinoise, j’ai trouvé qu’elle avait la particularité d’avoir une âme. Il faut ab-so-lu-ment que tu nous concoctes un beau festival photo comme tu sais si bien les faire !!!!!!!!!!!! Et je veux bien être ton assistante, inutile car ne parlant pas chinois, mais pour te faire du café à volonté dans une machine à expresso achetée sur taobao 😉 😉 😉
  4. Quel dépaysement! Plus que sur une autre planète, c’est dans une autre dimension que tu nous emmènes. Cette région du globe et ces images (le traitement que tu leur as appliqué est top) sont fascinantes. On dirait presque que certaines photos ont été prises au drone… Merci pour cette belle tranche d’évasion ma chère Laurence:-)
    1. Ah ma chère , le drone ce n’est pas moi qui l’avait mais mon fiston. Et je suis tellement impatiente de voir le montage final de ses prises de vue ! Quant au traitement, ces 2 endroits m’ont vraiment inspiré des planètes lointaines. Donc autant aller jusqu’au bout et adopter un rendu de couleurs digne de planètes extra-terrestres 😉 Des grosses bises ma Christine !!!!
  5. […] prendrons ensuite la route pour les dunes de Dunhuang. Le trajet risque d’être un peu pénible car nous allons traverser une partie de désert […]
  6. C’est magique. Me voilà subjuguée, à bout de souffle, ici, chez moi. Et quelle merveille et surprise que ce temple au milieu de nulle part, si je puis dire. Plaisir à ce voyage : finalement venir ici avec du retard c’est un voyage contrasté (comme toujours) mais plus long, et c’est bien agréable.
    1. À ce que je vois chère , tu t’es bien confortablement installée dans ton fauteuil et tu as bien bouclé ta ceinture ! Super, bienvenue à bord !!!!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.