LE BLOG PHOTOFOLLE
- par Laurence Chellali

Une dernière virée hivernale6 min de temps de lecture


Avant de venir vivre à Nanjing, vous imaginez bien qu’une des premières choses sur lesquelles je me suis renseignée, c’est le climat qu’il y fait !

J’ai ainsi appris qu’il s’agit d’un climat sub-tropical, marqué par des étés extrêmement chauds et humides, un automne et un printemps quasi inexistants (entendez par là que ces 2 périodes durent à peine un petit mois) et des hivers relativement frais mais sans excès. Je confirme pour l’été. Quand on est arrivés en août, il faisait 38-40º avec une humidité suffocante. L’automne, je ne l’ai pas vu en effet. Par contre, l’ hiver, celui-là, je l’ai senti passer !!!

Pas trop froid ? Mais qu’est-ce que les climatologues entendent par pas trop froid ? Au dessus de -5º ? Pour moi c’est glacial ! Je sais, je sais, nos amis canadiens francophones qui visitent ce blog doivent bien rigoler, mais que voulez-vous, en vieillissant, ma carcasse demande du chaud, du vraiment chaud et ma limite supportable pour être seulement tout juste bien c’est 15º. En deça, je me rabougris, me ratatine, je rapetisse, voire me statufie …

Bref, tout cela pour vous dire qu’il est urgent que je vous montre quelques photos vraiment hivernales, car depuis 2 semaines, nous vivons la période yoyo du printemps, à savoir que l’on passe des gelées matinales à une douceur quasi-estivale d’un jour à l’autre ! Et c’est à une véritable explosion de fleurs à laquelle nous assistons. Un régal ! Mais les photos, ce sera pour un prochain article, place à l’hiver encore un peu.

J’ai envie de vous faire simplement découvrir un endroit phare de Nanjing : le lac Xuanwou

Et en musique … Le morceau que j’ai choisi pour accompagner cette petite ballade n’a rien de chinois, mais il pourrait l’être par certaines intonations. Alors on y va, cliquez sur le morceau de musique et … couvrez-vous bien ! 

Le lac Xuanwou

Nanjing est une ville d’eau ! En plus du Yantse (le Fleuve Jaune) qui la traverse, elle possède un nombre incalculable le lacs, de rivières, de sources d’eau chaude. Parmi eux, il y en a un qui se distingue car il est en plein centre ville, mais surtout par sa surface : 4,44 km² (heu, ça fait combien de circonférence ? 4,44×4 ? 17,76 km ? 😉 En tout cas suffisamment grand pour qu’on n’aie pas encore réussi à en faire le tour. La prochaine fois ! ). Il est également appelé le Lac des 5 continents à cause des 5 îles qui le jalonnent et qui, dit-on, représentent le monde. C’est typiquement asiatique n’est-ce pas, cette manière à la fois de miniaturiser le monde et de le conceptualiser par une approche concrète.

On trouve ainsi sur une des îles un endroit que j’affectionne beaucoup. Les gens viennent en effet adresser leurs messages aux esprits sous forme de petites plaquettes rouges ou de rubans (toujours aussi rouges) et ils les accrochent partout où c’est possible. Le principe est qu’il faut qu’il y ai toujours un peu de vent pour aider à transporter les messages.

 

On trouve ces "plaquettes" strictement partout dans cette zone accolée à un petit temple

On trouve ces « plaquettes » strictement partout dans cette zone accolée à un petit temple

J'ai remarqué un nombre incalculable de fois où les arbres, y compris leurs souches lorsque ceux-ci sont morts, ne sont pas supprimées des passages

J’ai remarqué un nombre incalculable de fois où les arbres, y compris leurs souches lorsque ceux-ci sont morts, ne sont pas supprimés des passages

P1290199-Photoshop

Une personne est en train « d’envoyer » son voeu, ou son message.

 

P1290193-Photoshop

 

P1290209-Photoshop

Un instant j’ai cru voir apparaître des Mères Noël 😉

P1290213-Photoshop

En s’éloignant de cette zone, les messages deviennent plus épars.

 

En continuant notre chemin, on rencontre sans arrêt, et par surprise au détour de petits bosquets, des bâtiments dont je ne sais malheureusement pas l’utilité car rien n’est indiqué autrement qu’en chinois. Arf, je vous assure que l’analphabétisme, pour le vivre au quotidien, est le plus sûr moyen de rester ignorant !

 

C’est au détour d’un de ces endroits que j’ai pu réaliser la photo que je vous ai montrée dans un des articles précédent à propos de la « chance du photographe« :

Laurence-Chellali

 

C’est incroyable comme un paysage enneigé peut changer les perspectives. Cette partie du lac que j’ai découvert en été pour la première fois était luxuriant et surtout, il regorgeait de toutes sortes de nénuphars (nénufars ?). Ce jour là, une ambiance toute autre et bien plus austère m’attendait. Ceci dit, la même sensation de tranquillité et de paix y régnait. Pas un souffle de vent, un silence incroyable, de très rares personnes. Difficile de croire qu’on est en plein centre ville !

P1290235-Photoshop

P1290237-Photoshop

P1290239-Photoshop

P1290249

P1290257-Photoshop

P1290259-Photoshop

P1290276

P1290278

P1290280

 

Un peu plus loin, on quitte cette partie plus intimiste d’une des îles du lac pour déboucher sur une autre île de laquelle on a une vue assez dégagée. De là, on peut apercevoir la pagode du temple de Jining, ainsi que l’emblème des Jeux Olympiques. En effet, Nanjing a accueilli ceux des jeunes en 2014.

P1290281-Photoshop

 

De l’autre côté, c’est une vue sur la Montagne Pourpre qui s’ouvre à nous. Il faudra que je vous en reparle car il s’agit d’une autre fameuse enclave verte et historique en plein coeur de la ville

P1290296-Photoshop

 

Et enfin, un peu plus loin, on peut voir la Zifeng Tower qui d’après ce qu’on m’a dit est le 10ème gratte-ciel le plus haut du monde avec ses 450 mètres. À ce moment là, un phénomène météo assez impressionnant est venu jouer avec la lumière du lac. Jusque là, comme vous pouvez le constater sur les photos, le temps était plus que maussade. Mais tout à coup, il y a eu une percée du soleil qui a littéralement illuminé le lac alors que tout le reste était encore plombé par les nuages, paraissant encore plus sombre par contraste. Ca n’a duré qu’un instant, mais quel instant ! Encore un coup de « la chance du photographe » n’est-ce pas ? 😉

P1290286

 

Le lac est fermé sur sa partie ouest par une muraille qui date de 1368 et qui est la plus grande muraille urbaine du monde qui subsiste encore. Il est vrai qu’il faut faire plusieurs kilomètres pour la parcourir ! Elle aurait été érigée en 21 ans par 200 000 ouvriers …

P1290333-Photoshop

P1290343-Photoshop

P1290364-Photoshop

 

Voilà, ainsi s’achève la petite ballade hivernale autour du lac Xuanwu. Fatiguée, congelée surtout, le temps s’est remis à la neige et j’ai donc décidé de tracer mon chemin et de rentrer me mettre les pieds au chaud. J’avais pris ma décision : j’attendrai le printemps avant de remettre le nez dehors !

P1290358-Photoshop

 

******

PS : Chers amis, je vous invite à ne pas lire cet article comme si vous étiez sur Instagram. Utilisez le clic de la souris pour agrandir les photos. C’est tellement mieux !!

Laurence

Laurence

Côté rêves ...Je dis souvent que je ne photographie pas ce que je vois, mais ce que je ressens. Grâce à la photographie, je peux modeler le réel et y imprimer mes sentiments en organisant les formes, les couleurs, les contrastes tels qu'ils me parviennent pour en faire émerger mon monde émotionnel. Côté pratique ... Je gagne ma vie en vendant des photographies à des agences et à des collectionneurs, mais aussi en dispensant des cours de photographie dont vous pourrez trouver toutes les modalités dans la rubrique "Cours". Plus apparentée à une "coacheuse photographique", j'aime pousser mes élèves à trouver leur propre chemin et leur style personnel.

13 Commentaires

  •    Répondre
    wow j’aime tes photos et cela donne envie de venir, mais à quelle époque? l’humide chaud n’a pas l’air très terrible et le froid de -5*C humide , non plus ! reste les 2 petits mois de printemps et d’automne. tu vas avoir du monde à ces dates là! LOL (entre nous, -20*C sec c’est beaucoup plus supportable que -5*C humide)
  •    Répondre
    Bravo pour ces magnifiques photos. Et merci de nous en apprendre autant sur ces contrées lointaines. Un petit bémol pour la géométrie ! La circonférence d’un lac de 4,44 km2 n’est pas de 17,76 km. Petit rappel : Surface du cercle = pi x r2 donc 4,44km2 = 3,1416 x r2
    d’où r2 = 4,44 / 3,1416 = 1,413 et le rayon r = racine carrée de 1,413 soit environ 1,19
    Le diamètre d = 2 x rayon = 2,38
    La circonférence est = pi x d soit 3,1416 x 2,38 = 7,47 km
  •    Répondre
    Je confirme qu’il FAUT cliquer sur les images pour les agrandir, elles prennent, alors toutes leurs dimensions (CQFD). Et elles sont superbes.
  •    Répondre
    Quelle balade magique! Je hais l’hiver – et même en Suisse, je ne m’y habitue pas – mais quelles images splendides il t’a inspirées!
  •    Répondre
    Quelle belle sérénité derrière ces images!
  •    Répondre
    Coucou ma lointaine, que je suis contente que tu nous parles un peu plus en détail et nous montres ton environnement. J’ai soif de voir à quoi il ressemble et comment tu l’interprètes en photo. Tes images sont très belles, j’aime particulièrement celles de ces troncs squelettiques et verticaux qui se reflètent dans l’eau. Elles sont graphiques et comme le sont souvent tes images teintées de mystère. Malgré les rigueurs de l’hiver j’espère que tu vas bien et t’embrasse bien amicalement.
  •    Répondre
    Merci Laurence de nous faire découvrir ton nouveau lieu de vie .. ce parc est un endroit magnifique, les reflets sont magiques avec des couleurs très douces (j’adore ce rendu !) ; quant à l’image du gratte-ciel, la lumière est vraiment extraordinaire. Et puis, c’est agréable de ce balader dans cet univers en restant bien au chaud devant son ordi (parce qu’ici également, c’est encore l’hiver, sans neige mais avec du froid !)
    Et vivement les petites fleurs printanières … euh … estivales plutôt (pour toi) 😉
  •    Répondre
    Aaaah, je m’ennuyais de ces balades photographiques et sonores ! 😉
    Comme Christine, j’ai un fort penchant pour la photo avec les arbres filiformes et leurs reflets dans l’eau !
    Bravo et merci pour cette série qui nous fait découvrir un peu plus ton nouveau lieu de vie 🙂 … et bon courage pour les jours frisquets par -5°c !(non non, je ne rirais pas, c’est promis !! ^^ )
  •    Répondre
    Bonjour à vous tous ! Je suis tout simplement ravie que cette petite ballade rafraîchissante vous ait plu !
    : En effet, il semblerait, d’après les pros du tourisme, que le printemps et l’automne soient les meilleures périodes, la pire étant juin et juillet qui est la saison des pluies accompagnée d’une chaleur suffocante. Non, mais sinon globalement, il pleut moins qu’à Genova et à part ces 2 mois que j’ai trouvés particulièrement froids, je m’attendais à bien bien pire comme climat !

    : Aaaah, je savais bien que ce n’était pas aussi simple que ça ! Etonnamment, je n’ai strictement jamais rien compris à la géométrie. Je dis étonnamment car en photographie, il faut quand même avoir un certain sens de la géométrie. Je dois donc l’avoir quelque part … mais où ??? Merci pour tes lumières !

    : j’ai parlé d’Instagram car j’essaye d’y faire un tour, d’y participer, mais pour une application qui est soit disant faite pour les photographes, j’en ressors toujours avec beaucoup de frustrations et notamment, celle-ci tout simplement incroyable : on ne peut pas agrandir les photos et les regarder en détail. On doit se contenter de notre écran tout minablement petit. Les vraies bonnes photos, celles qui ont des détails vraiment intéressants, et bien on passe sûrement à côté car on n’y voit rien ! Mais bon, ça fait partie de mon job de « networking » alors je me plie à ces règles. J’espère juste qu’ici, chez moi où je fais tout ce qu’il est possible pour regarder des photographies tranquillement et bien, on ne passe pas à côté. Les gens veulent toujours aller si vite !

    : Ah ! Une comparse anti-hiver et Suisse qui plus est ! Yo, je ne suis pas peu fière 😉

    : Je suis contente que tu remarques cette sérénité. En effet, j’ai le sentiment que les gens ici ont ce goût de la tranquillité. Cela peut paraître complètement paradoxal car les chinois seraient un peu les Italiens d’Europe, mais il doit y avoir quelque chose de très asiatique, difficilement dicible, qui relève peut-être de l’exercice de la contemplation ou quelque chose dans le genre. Les jardins, en tout cas, sont vraiment faits dans ce sens. Ils sont luxuriants, avec une profusion de plantes et d’arbres, de fleurs de toutes les couleurs. Et pourtant, tout semble apaisé, exactement le contraire d’un jardin anglais en fait. Je vais réfléchir plus en avant à ce sujet !

    : Olalala, tu me mets de la pression ma chère cop’s ! Je dois dire que je prends assez peu de photos en fait. Il doit y avoir pas mal de raisons à cela, mais j’en ai identifié 2-3 pour le moment. Tout d’abord, je ne suis pas vraiment une photographe de voyages, c’est à dire que j’ai du mal à réaliser des photos qui décrivent mon environnement. Ensuite, je crois que j’ai trop d’informations nouvelles encore pour pouvoir les traiter et je ne sais pas encore vraiment sous quel angle aborder les choses sans me tromper, en sachant vraiment bien de quoi je parle à travers mes photographies. Et dernière chose, j’aime bien photographier tranquillement. Et ici, c’est chose quasi impossible ! Dans un prochain article, je vous raconterai les conditions !

    : Oui, ce parc est vraiment très beau, mais en fait ils le sont tous et … ils sont très très nombreux à Nanjing ! Qunt à l’image de ce gratte-ciel, c’est en effet la première fois que je vois ce genre de phénomène. Bien sûr, j’ai accentué le contraste ensuite et le noir et blanc participe bien à cette lumière. Mais il n’empêche que c’était saisissant !

    : en effet, il n’est pas recommandé de rire – dit-elle la bouche pincée 😉 Je crois que ça y est, le printemps est vraiment là, ses 20 degrés, l’herbe tendre qui pousse et surtout, surtout, surtout, tous ces arbres en fleurs ! Je vous montrerai !!!

  •    Répondre
    Bonjour Laurence.
    Quelle belle série. J’aime beaucoup. C’est étrange quand même. Ici à Montréal, nous avons un jardin chinois qui fait partie du jardin botanique. Un très bel endroit qui ressemble beaucoup à celui que tu nous montres là. Par contre, je m’explique mal. J’ai fait des photos du jardin chinois de Montréal, et mes photos ne valent rien à côté des tiennes.. Je me dis que c’est sans doute parce que celui de montréal, n’est qu’une copie.. (à moins et c’est plus probable, parce que je n’ai pas ton talent….)
    •    Répondre
      Bonjour . Tu sais, ton commentaire me fait vraiment rougir … Mais je le trouve injuste envers toi ! (photographiquement parlant s’entend !)
      Comme je le disais précédemment, ces jardins à la chinoise (les japonais également , y compris les jardins Zen qui sont d’un tout autre style) sont vraiment de toute beauté et il en émane un quelque chose que je ne sais pas encore identifier mais dont je me régale quoi qu’il en soit !
      Merci Dominique pour ta venue ici !
  •    Répondre
    c’est magnifique, une balade zen depuis le canapé 🙂
    •    Répondre
      Bonjour ! Comme cela me fait plaisir de te lire à nouveau ici !!! Il te fallait donc une ballade en canapé pour te faire sortir de ta torpeur bloguesque ? 😉 Je vais m’empresser d’aller voir par chez toi s’il y a du nouveau car tes photos me manquent ! C’est toujours un vrai bonheur de découvrir tes réalisations 🙂 🙂 🙂

Laissez votre commentaire