LE BLOG PHOTOFOLLE
- par Laurence Chellali

VERTIGE


 

 

Laurence

Laurence

Côté rêvesJe dis souvent que je ne photographie pas ce que je vois, mais ce que je ressens. Grâce à la photographie, je peux modeler le réel et y imprimer mes sentiments en organisant les formes, les couleurs, les contrastes tels qu’ils me parviennent pour en faire émerger mon monde émotionnel. Côté pratique … Je gagne ma vie en vendant des photographies à des agences et à des collectionneurs, mais aussi en dispensant des cours de photographie dont vous pourrez trouver toutes les modalités dans la rubrique « Cours« . Plus apparentée à une « coacheuse photographique », j’aime pousser mes élèves à trouver leur propre chemin et leur style personnel.

14 Commentaires

  •    Répondre
    Fascinante et géniale cette photo. Une belle recherche.
  •    Répondre
    Une image envoutante … on se sentirait presque attirée par ce vide. Les teintes sont douces.
    Belle expressivité.
  •    Répondre
    Un peu oppressante cette photo , une main qui essaye de retenir un monde qui se divise , divise …Très belle composition , qui sera sans doute différement interprétée , Phil
  •    Répondre
    Bonjour à vous !

    Les dessous d’une image sont souvent bien plus prosaïcs que ce que l’on pense … En fait, dans le cas présent, il ne s’agissait que d’une simple vitre posée à terre. Ceci dit, grâce à elle, c’est vrai qu’on perd tout repaire, on ne sait plus si on tombe ou si on est de face, les 2 silhouettes (la mienne en l’occurence 😆 ) se dédoublent et le trou de cette cour intérieure nous donne un point lumineux fantastique. Ah ! qu’est-ce qu’on s’amuse quand on photographie !!!

  •    Répondre
    Superbe! Je suis d’accord avec Marie. on se sens inexorablement attiré par le fond de l’image. comme si on allait tomber dans une spirale …

    Merci à la vitre!

  •    Répondre
    Mais il est génial cet autoportrait 🙂 Et moi il ne m’oppresse pas du tout, au contraire, j’ai l’impression d’être aspirée dans le lointain, dans le ciel et non pas vers le bas.Comme si tu nous faisais un petit signe avant de t’envoler. Vraiment j’aime beaucoup. Et tiens j’y pense, cette photo aurait pu à mon sens illustrer l’infini, thème récent du projet 52. Belle fin de semaine, copinette.
  •    Répondre
    Youpie! J’ai à nouveau un affichage normal de ton blog…(ce n’était plus le cas pendant une semaine environ et je n’ai aucune idée à quoi c’est dû!) Je peux donc enfin contempler cette image étonnante qui me fait beaucoup penser à de la peinture (au niveau de la texture) surréaliste (en ce qui concerne le sujet). J’aime énormément!
  •    Répondre
    je l’aime beaucoup celle ci Laurence ! vous faites toujours preuve d’une grande créativité !
  •    Répondre
    L’impression d’être chez Escher et l’idée de perdre ses repaires me plait bien beaucoup!
  •    Répondre
    Petite question technique, de la part d’une très blonde… Sur ton site, comment fait-on pour trouver le dernier article paru ? Moi en général je clique sur accueil, mais là ça ne le fait pas. Quel est le truc ? (NB : Pour trouver cette note j’ai cliqué sur les derniers commentaires, me disant que logiquement ils concernaient la dernière parution, mais il doit y avoir plus évident ?)
  •    Répondre
    Bonjour à vous !

    Je suis désolée de ne pas avoir donné signe de vie avant, mais si vous lisez le dernier article : http://www.photofolle.net/portfolio/item/tout-scratche/ vous comprendrez mon silence …

    Merci de vos messages ! Je vois que chacun a son mode d’interprétation et que cette photo est sujette à des interprétations tout à fait personnelles. Pour ma part, je serais beaucoup plus comme Spiruline et cette photo, je dois bien dire que je ne l’avais pas du tout ressentie comme angoissante. Pour preuve, au début je voulais lui donner comme titre « CIAO ! ». Pas le ciao qu’on utilise en français pour dire au revoir, mais le vrai ciao italien qui veut tout simplement dire « salut » et qui s’utilise donc autant pour dire bonjour et au revoir. Bref, pour saluer. Ceci dit, à la regarder à travers vos yeux je comprends qu’elle peut être tout à fait déstabilisante, ne sachant pas dans quel sens elle est. Allez, quitte à me répéter, qu’e’st-ce qu’on s’amuse !

    Pastelle : En fait, à l’accueil, il y a bien le dernier article, mais il est sous forme d’image. C’est la première en haut à gauche, l’article suivant, c’est l’image d’à côté, etc … et tout ça dans l’ordre chronologique.

    De manière générale, je savais que cette nouvelle présentation allait vous déstabiliser car vous devez trouver de nouvelles marques et perdre vos habitudes,. Comme je le dit dans le même article dont j’ai donné le lien plus haut (SCRATCHÉ), je n’avais plus envie d’avoir une présentation purement blog dans laquelle c’est la linéarité temporelle qui compte. J’ai eu envie de donner la priorité aux images. Et en fait, sur le fond, rien ne change car comme je l’ai dit à Pastelle, le dernier article vient toujours sur la première ligne de la page d’accueil et il y a donc bien ce fil temporel. La seule chose qui change, c’est la présentation, strictement sans texte et en quadrillage. Mais de cette manière, je trouve que pour les nouveaux arrivants on voit bien mieux d’emblée mon style photographique (auquel on accroche ou pas, mais ça c’est une autre question).

    Je vous remercie encore une fois pour votre présence et vous dit à très bientôt !

  •    Répondre
    C’est marrant, parce qu’en première lecture, je n’ai pas vu l’immeuble qui monte vers le ciel. J’ai vraiment cru à quelqu’un qui cherche à regarder à travers une vitre. En tout cas, c’est très réussi.

Laissez votre commentaire