E.T FAIT SON SHOW

Cet été je n’ai pas été très productive côté photographies, ou pour être plus exacte, j’ai profité de mes séjours en pleine nature pour me replonger dans mon pécher mignon : la macro-photographie, en laissant pas mal de côté la photographie disons … plus conceptuelle. Aussi, attendez-vous dans les prochaines semaines à ce que je vous abreuve de macros et/ou de photos nature ! Voilà, au moins c’est dit et cela me permet de vous introduire avec une de mes rencontres estivales : les mousses !

Contre toute attente, les conditions lumineuses étaient absolument abominables à priori : une lumière de plein été caniculaire (35° à l’ombre) et à 15 h. Bref, l’heure de la sieste. Mais étant à cette période privée de ma moitié, elle perdait absolument tout son intérêt … Et dans ces cas là, que fais-je ? J’emmène mon appareil photo dans mes errements …

Et là, je dois bien dire que j’ai été témoin d’un show extraordinaire et même rafraichissant de la part de ces petites mousses. Je les ai vues se transformer sous mes yeux en E.T, vous savez ce si sympathique petit extra-terrestre, et la lumière en contre-jour dans ce sous-bois, accompagnée des reflets des herbes folles m’a procuré des spots incroyables, digne des meilleurs ingénieurs-éclairage de Brooklyn.

Allez, j’arrête de parler et je laisse place au show d’E.T !

 

 

ETfaitSonShow1

ETfaitSonShow2

ETfaitSonShow3ETfaitSonShow4ETfaitSonShow5

Bon début de semaine à vous !!!

  1. Aussi belles qu’une belle italienne ! Ce n’est pas peu dire !

    D’un style à l’autre, toujours aussi admiratif de la qualité (pas seulement au sens technique, qui n’est pas le plus important).

  2. J’adore ce peps! Cette danse! Et ces rayons lumineux qui jouent à être des projecteurs de spectacles! Et voilà une journée qui commence fort sous le signe de l très très bonne humeur!!! merci!!!!
  3. Yep ça c’est du spectacle, une vraie chorégraphie (on imagine tes mousses se dandinner au rythme de la musique), un lightshow. C’était « Broadway in the grass ». Tu nous fais mousser ma cocotte, mes ptits zyeux sont ravis 😉
  4. Ahah, c’est magique, j’adore ! Tu n’aurais pas cité la référence d’E.T. qu’on l’aurait tout de même reconnu ! Qui sait, Spielberg s’est peut-être inspiré des mousses de son jardin pour créer E.T. ! lol
    Quoiqu’il en soit, les photos sont superbes et pleines de poésie, pour ne pas changer… 🙂
  5. La première chose qui me frappe, ce sont les couleurs, très harmonieuses et la présence d’une belle lumière sur toutes ces photos.
    Vraiment un beau spectacle … merci !
  6. Bonjour à vous et merci pour votre enthousiasme !! je suis vraiment ravie que ces petites plantes aient fait « mousser » votre imagination . Ouarf, je suis trop drôle quand je m’y mets 🙂

    Spiruline : Mais bien sûr, il s’agit de Broadway et non de Brooklyn, je suis vraiment trop stupide de confondre ces 2 lieux radicalement différents !

    Astor : effectivement, la technique est au final assez simple (une mise au point très très courte, c’est tout !). L’important, c’est encore et toujours la lumière et comment on la fait interagir avec notre instrument. Et là, ce n’est plus une question de technique, mais seulement une certaine sensibilité esthétique.

    Marie : concernant les couleurs, je n’y peux pas grand chose. Le fichier brut est assez proche de ce que je vous montre. Je me contente (comme très très souvent) d’ajouter du contraste et du grain.

    A tout bientôt à tout le monde !

  7. Bonjour et merci de tout coeur pour vos réactions enthousiastes !

    Elpadawan : tu as raison ! Je n’avais pas pensé à cette bestiole mais c’est vrai qu’elle y ressemble diablement. Comme quoi, je ne suis pas la seule à avoir une imagination débordante 🙂

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed
À lire également
D’eau et de feu