CONTINUUM

En 1933, à Berlin le régime nazi brûlait des centaines de milliers de livres jugés non conformes à “l’esprit allemand”. Pour le 75 ème anniversaire cet autodafé, l’artiste allemande Tanja Leonhardt a réalisé une oeuvre d’envergure “Indiskret”, en reproduisant sur de grands pans de soie les visages de femmes intellectuelles de l’époque, accompagnés d’extraits de leurs écrits.

Le Palazzo Ducale de Genova a accueilli cette exposition il y a quelques semaines, et c’est en passant fortuitement par ce bâtiment chargé d’histoire que je l’ai découverte. J’ai immédiatement été émue par ces visages flottant tels des fantômes, légers, si légers !!

Je me suis donc amusée à réinterpréter avec mes petits outils de photographe cette belle réalisation, en jouant sur les pauses longues afin d’obtenir ces figures éthérées, parfois totalement abstraites.

Cela faisait très longtemps que je n’avais pas pris un tel plaisir à photographier, c’est à dire en ayant une idée extrêmement précise du rendu que je voulais obtenir et de l’esprit que je voulais mettre dans ces photos. Et bien m’en a pris ! Car lorsque j’ai voulu revenir une troisième fois pour compléter ma série, mes fantômes avaient disparu. L »exposition était finie …

Je ne vous présente ici qu’une toute petite partie des photos que j’ai réalisées. Si vous souhaitez en savoir d’avantage, j’ai mis en ligne une autre sélection plus étendue de photos dans la partie officielle de mon site. C’est ici : http://www.laurencechellali.net/continuum-work-in-progress/ . Mais attention, ce n’est encore qu’un projet, donc rien de fini ni de définitif 🙂

 

 

 

 

 

 

  1. C’est superbe. je suis conquise par ces visages blafards mais poétiques. de plus le sentiment de savoir ce que l’on veut rendre et d’avoir conscience que l’on fait quelque chose de bien photographiquement parlant est un immense plaisir. chaque déclic est alors un véritable bonheur!
  2. Evanescent, c’est le mot qui me vient à l’esprit en admirant tes photos. Ni noir et blanc, ni couleur, elles ont, je trouve, la couleur et la fragilité du temps qui passe. Tu as réussi à photographier des âmes, c’est absolument magnifique. Bravissima Laurence :-))
  3. Encore du beau travail. Je suis vraiment admiratif du savoir faire technique mis au service de l’émotion et de la justesse du propos.
    Ai-je été influencé ? Celle que tu mets en avant est ma préférée, avec celle en bas à gauche.
  4. Bonjour à vous !

    Si vous saviez comme je suis contente de lire vos compliments ! Allez savoir pourquoi, mais cette série me tient particulièrement à coeur et lire qu’elle vous émeut est pour moi une immense satisfaction. Que dire de plus ? Merci, merci du fond du coeur !!

    Une mention spéciale à Igor qui me fait l’honneur de vers superbes dont la musique me fait danser également !

  5. Comme souvent en ce moment j’arrive après la bataille et tout a été dit … d’ailleurs, tous les mots qui me sont venus en voyant tes images, je les ai retrouvés dans ton texte : éthéré, fantôme, légèreté …
    C’est fascinant, un grand bravo.
    Bonne soirée
  6. Bravo !
    On ne sait plus si l’on est dans une aquarelle océane ou un ballet céleste, cela crée une légèreté onirique, tu rajoutes à l’œuvre de Tanja Léonhardt le regard de ton objectif poétographique. c’est magnifique ! j’adore…
  7. Clap clap ! Fichtrement balèze cette maîtrise des flous. Pardon, mes mots ne sont pas à la hauteur de la classe et de la légèreté de tes photos. Ces visages disparaissent et s’envolent telles les cendres des livres qui ont brûlés 75 ans en arrière. Encore bravo.
  8. Merci à vous et une fois encore, je suis tout simplement enchantée des émotions que ces images provoquent. Cela me conforte dans le fait de peaufiner ma sélection et de faire aboutir cette série sur quelque chose de tangible. Si vous saviez à quel point vos avis me sont précieux !!! Merci !!!!!

    J’en profite pour vous dire que j’ai contacté l’artiste Tanja Leonhardt car il me semblait juste de l’informer de mon interprétation de son travail. Cela débouche sur une magnifique rencontre et je crois que nous avons beaucoup de choses à nous dire 🙂

  9. J’ai regardé toute ta série, le résultat est surprenant et envoûtant , j’en ai relevé deux qui à mes yeux représente les extrêmes des mes sentiments ressentis , la 16 parce que c’est la plus gaie et la 32° parce que c’est la plus puissante , je dis puissante car triste ne me convient pas pour exprimer ce que je veux , beau travail , Pil
    1. 1000 merci Philippe pour avoir pris le temps de te plonger dans cette série effectivement un peu étrange. Enfin, disons qu’elle peut sembler étrange car elle est assez loin de la photographie dite traditionnelle. Ici, c’est clairement de la photo expressive qui n’a d’autre ambition que de donner un peu de poésie 🙂 Et je suis contente que tu ne la trouves pas triste car ce n’est absolument pas ce que j’ai voulu exprimer 🙂 Merci encore !
    1. Je suis contente que tu trouves cette série originale ! C’est très difficile aujourd’hui de faire des photos qu’on n’a pas l’impression d’avoir déjà vues 🙂 Merci à toi !!!

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed

derniers commentaires

  • Bonjour @galliot ! En fait, je découvre la Chine tout...
    Laurence
  • @guy-paillard Bonjour Guy ! Et bien vous m'en voyez absolument...
    Laurence
  • @marie-laure Bonjour chère Marie-Laure ! Il est en effet plutôt...
    Laurence
  • @chri Et bien cher Christian, viens, je t'y emmène ;)...
    Laurence
  • Bonjour Laurence, Magnifiques paysages, on a juste envie d’y être....
    Galliot
  • @labarre-t Bonjour ! Alors là vous m'apprenez quelque chose !...
    Laurence
À lire également
AUTOMNE DE L’ENFANCE