Je suis heureuse et fière de vous annoncer que j’ai 2 séries qui vont être projetées lors du festival « Visa pour l’image » avec une sélection de photographes de Hans Lucas.

Amis photographes, vous connaissez très probablement ce festival de renommée internationale qui a lieu à Perpignan ! C’est un des meilleurs au monde dans le domaine du photojournalisme et cette année il se tiendra du 31 août au 7 septembre.

Alors c’est un peu étonnant me direz-vous car je ne suis pas franchement une spécialiste de la photo d’actualité 😉 Mais Hans Lucas a décidé de prendre le contre-pied du festival durant 3 soirées de projections pour présenter des séries créatives, dont 2 des miennes 🙂

Elles auront lieu les 5, 6 et 7 septembre et un DJ accompagnera les projections en live. Un grand écran sera dressé au dessus du fleuve Têt qui traverse le centre-ville.

Comme j’aurais aimé y être ! Mais malheureusement ça ne pourra pas être le cas, car pour moi, septembre signifie la reprise de mes cours de photo et je ne pourrai décemment pas faire faux bond à mes élèves dès la rentrée !

Hans Lucas filmera les événements mais si l’un d’entre vous y va, je serais absolument ravie d’avoir un petit bout de film ! À vot’bon coeur 😉 😉

Vous êtes curieux n’est-ce pas de savoir quelles séries ont été sélectionnées !

Si vous souhaitez la revoir, c’est par ici :

Je vous les avais présentées sous forme d’une petite histoire où je vous emmenais en vaisseau spatial pour découvrir la planète Terre qui était morte à cause du changement climatique 😉

Depuis, je l’ai pas mal retravaillée sous une forme beaucoup plus sérieuse et je vous la fait découvrir en avant-première !

Voici l’intention artistique suivie des photos :

Collapsed

Nous sommes en 2119. Le changement climatique a eu lieu.

Le point de bascule a été atteint 100 années auparavant mais personne n’y avait réellement cru malgré les avertissements désespérés des scientifiques, et surtout pas les chefs des gouvernements qui n’avaient d’yeux et de coeur que pour la sacro-sainte économie de marché. L’humanité a donc continué à faire comme si elle disposait de plusieurs planètes pour assouvir ses pulsions de consommation en se disant que jusque là tout va bien, encore.

Mais non … Les sécheresses ont commencé à sévir dans certaines parties du monde alors qu’ailleurs ce sont les océans qui ont envahi les terres. Celles-ci, sous l’impact de la pollution, de la surexploitation et du réchauffement climatique ont commencé à devenir de moins en moins fertiles et se sont transformées en déserts. Toute la biodiversité s’est écroulée entraînant des famines sans précédents et les 3/4 de l’humanité ont péri.

Condamnée à voir son monde disparaître sous la poussière, l’humanité, éparse, erre désormais seule dans un monde stérile fait de sable, de roches et, parfois, de végétaux qui ont miraculeusement survécu. De la civilisation industrielle, il ne reste plus que le béton.

Bien sûr ce que je raconte ici est une fiction mais pas tant que ça à en croire les théoriciens de l’effondrement qui gagnent une audience considérable à cause de l’urgence climatique. Ont-ils raison ou tort, seul l’avenir le dira. Mais une chose est certaine, nous sommes en devoir d’y penser.

Pas très optimiste comme série … Mais il est difficile de voir l’avenir en rose à un moment où l’on bat tous les records de températures, où les forêts flambent au Brésil ou en Russie, où l’Islande fait une cérémonie de funérailles pour la mort d’un de ses glaciers, …

Désormais nous savons que nous ne pouvons pas compter sur nos gouvernants et à titre individuel on se sent souvent complètement dépassés. Mais même s’il semble être trop tard nous pouvons tenter au quotidien de changer nos habitudes – manger moins de viande, moins gaspiller, moins consommer, marcher plus … Au moins ça …

NEWSLETTER

Je souhaite recevoir une notification mail lors de la parution d'un article et je sais que peux me désabonner à tout moment.

10 commentaires sur “Projection de 2 séries

  1. Bonsoir,
    Moins consommer et moins gaspiller c est bien mais ce sont des mesures symboliques sans grands effets. Il y a quelques années Théodore Monod nous m’était en garde sur le « l’apinisme galopant » qui risquait d être fatal
    pour l ‘espèce humaine. Il est grand temps d en prendre conscience. Effet direct : moins de consommation moins de production et moins de pillage des ressources naturelles. Bien sûr cela sous entend une décroissance économique et pourquoi pas.
    Bien cordialement

    1. Bonjour Gérard ! C’est bien ce que je dis, à titre individuel on est un peu paumés sur ce qu’on doit faire ou pas, ce qu’on peut faire ou non … Cette croyance en le dieu Capital et la croissance qui l’accompagne bat sérieusement de l’aile. Et comme toute croyance, c’est difficile de s’en défaire … surtout au niveau sociétal. Alors reste à titre individuel, en fonction de son « âme et conscience » qu’il est plus facile d’agir.
      Merci pour votre intervention !

      Bien cordialement

  2. Vos photographies sont d’une beauté que je qualifierais d’apocalyptique. Je serais curieux de connaître la musique qui accompagnera cette série. En tout cas, quoique tragique dans ce qui est ici anticipé, le tout est magnifique. Félicitations!

    1. Bonjour Jean-François ! Aaaaahhh, c’est exactement le but recherché, faire peur tout en essayant d’attirer afin de forcer la réflexion 😉 Merci 1000 fois pour vos compliments qui me touchent beaucoup !
      Quant à la musique, moi aussi je suis très curieuse mais si c’est tel que je me l’imagine ça devrait bien coller : une musique probablement techno que personnellement j’aime beaucoup, mais qui a ceci de particulier qu’elle me déprime car je la trouve froide.
      Je vous souhaite une bonne journée !
  3. Bravo Laurence ! Je suis très contente pour toi 🙂 Tes 2 séries offrent 2 horizons bien différents comme la diversité du monde… d’une beauté parfois effroyable ! 😉

    1. Bonjour Marie-Laure ! Merci pour tes mots 🙂 Oui en effet 2 univers radicalement différents ! Je me dis que parfois si des gens arrivent sur mon site sans me connaître, ils doivent penser que je suis un peu bizarre (pour ne pas dire autre chose !) tant mes séries sont différentes. Je ne saurais dire si c’est bien ou non. Oui d’un côté car je ne risque pas la répétition, non de l’autre car identifier mon style relève de la mission impossible 😉
      Des bises !!!!!
  4. Je ne vous ai pas félicité pour vos photos. Elles sont belles. Ce sont des photos comme j aimerai en faire. Continuez vous avez du talent.

    1. Un grand, grand, grand merci pour vos encouragements !!! Ca porte 🙂 🙂 🙂
  5. Cadrage, lumière, ambiance: voilà bien le tiercé gagnant!
    Bravo Laurence et merci

    1. Bonjour Patrick ! Et bien c’est la recette de la photographie en fait. Ne manque plus qu’à ajouter un peu de composition et le plat est prêt 😉 😉
      Merciiiiiiii Patrick !!!!!!!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.