ESPRIT DE LA BULLE, ES-TU LA ?

Un petit jeu avec Inès qui m'a permis de voir qu'il y a peut-être une idée à exploiter avec ces bulles de savon, leur manière de prendre la lumière, leur transparence. Je crois que j'y reviendrais !

 

  1. J’adore les photos 2 et 3! Vraiment intéressant l’idée de ne pas faire la netteté sur les bulles et de les exploiter différemment, alors qu’on a toujours l’impression que le challenge avec les bulles, c’est de les « attraper ».
  2. Ma préférence va également à la photo du milieu pour son côté rêveur.Les deux autres me laissent un peu sur ma faim mais je me réjouis de voir comment du va accommoder tes prochaines photos à la sauce bulles….
  3. Bonjour à tous et merci de votre passage !

    Vous l’avez bien compris, je vous ai seulement dévoilé une petite piste photographique. Comme tu le dis bien Cath, parfois s’autoriser de la légèreté peut mener à des idées nouvelles ! Autant cela peut être important d’avoir une idée précise de départ, autant il ne faut pas non plus s’y enfermer !

    Bien vu Jeanne ! J’ai volontairement fait la mise au point sur l’arrière plan pour laisser les bulles vivre leur vie. Et il me semble que si j’arrive à trouver un arrière plan intéressant, ça peut donner quelque chose d’assez joli et poétique !

    C’est drôle que ce soit la photo du milieu qui ait retenu le plus votre attention ! Je trouve pour ma part que le personnage, ma chère petite Inès, est trop flou. De loin ou en petit, ça passe, mais vu en plus gros, moi ça me fait un peu mal aux yeux. Le problème est que pour ne pas avoir ces bulles nettes et jouer en même temps sur leurs reflets, il me fallait une ouverture de diaphragme maximale. D’où mon premier plan trop flou …

    Allez, je vous dis ma préférée ? C’est la dernière. J’aime bien aussi la première, mais le bas de la photo me chiffonne …

    A très bientôt à tous !! :kiss: :kiss: :kiss:

  4. J’arrive comme le bonnet d’âne, mais… j’avais une bulle au-dessus de la tête… Les tiennes sont fort intéressantes d’ailleurs et ont donné de l’eau à (mon moulin) ma bulle !!!
    Je suis d’accord avec toi : j’aime toutes tes bulles (donc toutes tes photos !) mais notre Nini est trop flou et ça ME dérange… peut-être parce que je la connais, peut-être parce que je l’aime : je ne sais pas ; ce que je sais, c’est que j’aime tes bulles mais je n’aime pas voir notre Nini flou : elle est si jolie :love:
    1. Heu … c’est un peu flou ton affaire … :p

      Bon, sans rigoler, pour ma part, ce n’est pas tellement qu’Inès soit floue, mais surtout qu’elle soit TROP floue …

  5. Moi j’aime la légèreté des bulles et encore plus leur coté éphémère qui les rend si fragiles… Délicates et sensibles, elles laissent flotter l’esprit de l’enfance et la beauté d’une rondeur douce et inaccessible…
    J’adore ce billet, et la lumière de tes photos.
    Bises
  6. J’ai fait des photos de mes mariés avec des bulles. En fait au lieu d’avoir du riz jeté à la sorti de l’église (parce qu’il faut nettoyer et que franchement ça casse un peu la fête en plein milieu) ils ont acheté deux petites machines à bulles, c’était vachement bien et parfait pour les photos.
  7. Peggy M : oui, c’est vrai que ce côté éphémère et fragile des bulles leur confère une poésie hors du temps. Comme tu as bien résumé !!

    Gwenn : je ne savais pas qu’il fallait nettoyer le riz ! Le problème des bulles, c’est que ça peut laisser des marques sur les vêtements de cérémonie, non ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed
À lire également
L’IDÉALISTE CONTRARIÉ(E) #4