LE TUNNEL

Genova est vraiment une ville impossible ! Perchée à flanc de montagne et dévalant sur la Méditerranée,  on passe notre temps à monter et à descendre, embarqués parfois dans des ruelles étroites, obligés d’emprunter des escaliers, ou à d’autres moments, pour reposer notre mollet qu’on a pourtant de fer (à force !), on peut monter dans des ascenseurs, une sorte de métro vertical. Et pour les rejoindre, il y a généralement un long couloir qui nous guide vers les entrailles de la terre. Car au contraire des funiculaires, fort nombreux d’ailleurs eux aussi à Genova, il s’agit véritablement d’ascenseurs qui montent et qui descendent à la verticale exacte.

Bref, en soi ces ascenseurs n’ont rien d’excitant, ni pour le claustrophobe ni pour le photographe. C’est ce qu’il y a avant qui est super  : le tunnel qui y mène.

Le tunnel

Ah ! Mara et Teresa, pardonnez-moi de vous avoir enfermées dans ce tunnel durant de longues, longues, longues minutes, plutôt que de profiter du soleil (chancelant d’ailleurs) de ce dimanche matin. Mais avouez que le jeu en valait la chandelle, non ? Et puis un workshop, c’est aussi fait pour apprendre à sortir des sentiers battus. Et dans ce tunnel, que d’histoires on peut raconter ou se raconter ! Que de manières on peut jouer avec la lumière, les reflets de la porte d’entrée et ses vitres colorées et sales, les gens qui passent, les perspectives …

Alors voici ma petite moisson d’images. Attention, je vous conseille très vivement si vous êtes dans une ambiance lumineuse, d’attendre ce soir pour visualiser correctement ces photos. C’est que j’ai mis l’accent sur le côté obscur de l’histoire, et si vous avez un beau soleil comme c’est le cas ce matin chez moi, j’ai bien peur que vous n’y voyiez pas grand chose …

L’entrée du tunnel, l’émotion, la curiosité. Une ombre s’approche, mes mains tremblent …

Le tunnel (1)

 

Un homme se tient derrière moi, qui m’observe …

Le tunnel5

 

Je pousse la porte et je découvre la perspective …

Le tunnel1  Le tunnel2

 

J’entend des pas, des gens s’approchent, j’aperçois leurs ombres

Le tunnel3 Le tunnel4

 

Puis peu à peu mes yeux s’habituent à la lueur des néons …

Le tunnel6

 

Pour oser une interprétation surexposée !

Le tunnel7

 

 

Allez, je sais bien que mon histoire est un peu tirée par les cheveux et rien de tout cela n’est bien sérieux. Il s’agissait plus de prises de vues pour expliquer les tenants et les aboutissants de tels ou tels réglages de l’appareil photo et de faire remarquer à Teresa et à Mara l’intérêt de regarder au delà de ce qu’on voit, et notamment jouer avec les effets de perspectives, de flou de mouvement ou encore les reflets.

Et regardez-les comme elles sont mignonnes toutes les deux, concentrées non seulement sur la photo mais aussi dans l’espace !

Le tunnel (2)

 

Merci Mara et Teresa pour ces bons moments !!

  1. Tu sais, Cara, que je suis jalouuuse. Non seulement il y a du soleil chez toi ce matin (alors que chez nous il flotte sans arrêt) mais en plus dans ta ville, il y a des tunnels magiques qui permettent de faire des super photos. ça devient banal ici, mais une fois encore tu nous gratifies d’une série extra!
  2. Envoûtant ! Et pas a cause de l’architecture ! Je suis béat devant la beauté lumineuse de ta série , malgré le coté obscure , pas une photo ne s’égare dans le thème , c’est vraiment magique , oui j’ose , Magique ! Phil
  3. Très belle série. Comme l’a dit Marie, un seul sujet, mais que de variété ! C’est une mine ce tunnel (sans jeu de mot).
    Dis, tu devais pas faire des « workshop » en France ? (on n’a pas de jolis tunnels, mais tu trouveras bien quelque-chose de similaire…)
    Bonne soirée
  4. Bonjour !

    Merci de tout coeur pour votre enthousiasme ! Je suis contente que vous trouviez ces images au final assez différentes les unes des autres, cela montre bien qu’à partir d’un même sujet, d’un même lieu il est possible d’obtenir des photos très différentes. Bien sûr le point de vue compte beaucoup, mais parfois, avec de simples réglages d’exposition différents on obtient des ambiances tout à fait opposées. Et puis, toujours et encore ces reflets qui sont d’une richesse dont je ne me lasse pas !

    En soi ce tunnel, ou pour être plus exacte ce couloir (mais j’aime bien le côté dramatisant du terme tunnel) n’a rien d’extraordinaire. Ce qui rend les photos intéressantes ici, c’est encore une fois aussi le jeu avec la lumière et surtout la manière dont elle était diffusée à travers les vitres sales de la porte d’entrée.

    Dominique : Allez, il n’y a pas de photos banales en soi, chacun a son mode d’expression !

    Marie : Exerce-toi, sur un même sujet à essayer de faire des photos différentes. Tu verras, c’est vraiment facile, il suffit juste de chercher 🙂

    Le p’tit Nicolas : Alors tu ne trouves pas mon histoire tirée par les cheveux ? Allez, quand même un peu 🙂 Mais peut-être est-ce parce que les photos te plaisent que tu t’es laissé entraîner …

    Ronan : ben voui … Arcangel 🙂

    Spiruline : allez, je t’y emmènerai dans un tunnel, ne t’inquiète pas !

    Philippe : quel enthousiasme ! merci !!!!!! Je n’ai pas tout à ait compris quand tu me dis que les photos ne s’égarent pas dans le thème. Tu veux dire que je n’ai pas exagérément joué sur le côté « obscur  » du lieu ?

    Françoise : en fait, concernant ta photo préférée, il s’agit de ma propre main et je ne l’ai pas directement posée sur la porte pour la pousser. C’est juste son reflet. On pourrait presque dire que c’est un effet spécial 🙂

    Véro : Ton jeu de mot me faire sourire ! Concernant un workshop en France, je suis en train d’y réfléchir pour cet été. Je vous tiendrai au courant !!

    Chri : YES !!!!!!!!

    Gérard : La passion créative … Le plus dur, au final, c’est de choisir, aussi paradoxal que ça puisse paraître !

    Encore une fois, merci à vous pour avoir pris le temps de vous arrêter quelques instants ici. A très bientôt alors !

  5. Je ne peux que rejoindre les commentaires précédents : j’aime beaucoup cette série !

    Workshop en France cet été ? Ou ca ? Ou ca ? Et pis quand ?
    Je veux m’inscriiiiiiiiiiiiiiiiiiire !
    😉

  6. Bonjour !

    Oh Seb F., ton enthousiasme me fait plaisir !! Promis, dès que j’en sais un peu plus sur mon emploi du temps, je te le dis !

    Bien sûr Caroline, je te les montrerai, et même des différents !

    Merci Pastelle et Lucie pour vos gentils mots. Je les garde bien au chaud 🙂

  7. Quelle série extraordinaire! Tu explores un lieu, au départ banal, pour en tirer une suite d’images aux effets multiples, créant des univers mystérieux et envoûtant. Ta proposition de faire différentes photos avec le même sujet est génial. Chapeau!

    Ne reste plus qu’à trouver un tunnel. ;o) Je rigole, mais tu me donnes drôlement envie d’essayer.

    Est-ce que tu as travaillé avec un trépied, ou à mains levées?

  8. Bonjour Anne ! Oh, tu verras, un tunnel ce n’est vraiment pas compliqué à trouver ! N’importe quel passage souterrain fera l’affaire, je te le dis 🙂 Sinon aucun trépied pour ces images, ce genre de matériel est pour moi à la limite de l’instrument de torture et il est donc rarissime que je m’en serve 🙂
  9. Marie-Laure : mais ça y est, tu l’as ton avatar !!!! Youhou, ça a marché alors 🙂 Ca doit être l’effet vertige 🙂

    Astor : extraordinaires, à ce point ? Olala, j’en rougis 🙂 Merci !!!

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed
À lire également
LA PELLE ROUGE – LE RETOUR