LE BLOG PHOTOFOLLE
- par Laurence Chellali

LES COP’S VAGABONDES3 min de temps de lecture


Alooors, je vous explique. Il y a quelque temps, nous nous sommes retrouvées, mon amie Spiruline et moi, à mi-chemin entre nos deux résidences, chez une troisième copine, Mariagrazia, qui nous a présentées à une quatrième copine, Peggy. Spiruline est Suisse, Mariagrazia Italienne et Peggy est une femme de l'eau, où qu'elle soit. Mariagrazia tient un B&B à Orta, et franchement, pour ceux qui sont tentés par un week-end romantique en Italie, c'est une destination rêvée ! Se lever face aux eaux miroitantes de ce lac avec une petite île en son centre, sans voitures, un paysage de montagnes superbe, la vie à l'italienne telle que nous la fantasmons, c'est du bonheur assuré ! D'autant que ce lac n'est qu'à quelques kilomètres de son grand frère, le lac Mageur, qui, bien que superbe, est souvent encombré par les touristes et les prix s'en font sentir, au contraire d'Orta.

La seule ombre au tableau (c'est le cas de le dire !) est nous n'avions pas pris de rendez-vous avec le soleil, et c'est quand même bien dommage. Il est arrivé extrêmement en retard, soit grosso modo 20 mn avant notre départ … Qu'à cela ne tienne, pour ceux qui font de la photo, vous savez bien à quel point nous avons cette facilité pour nous accomoder du réel. Avec Spiruline, nous nous en sommes si bien accomodées que pendant 48 heures, nous n'avons pas quitté cette toute petite ville, en commençant par arpenter son lac grâce au savoir-faire de Peggy à la rame. Non, non, je ne rigole pas ! Peggy est une vraie championne ! Ayant vécu des années à Venise, elle a été une des premières femmes à ramer comme les gondoliers et c'est grâce à elle qu'aujourd'hui ce métier n'est plus réservé aux seuls hommes. Et là, mon coeur fait quand même cocorico car Peggy est française !

Bon, je ne voudrais quand même pas vous assommer de texte pour vous expliquer nos vagabondages photographiques avec Spiruline, d'autant que savez-vous, en ce moment même, elle a dû mettre en ligne sur son site regardevoir son compte-rendu à elle de notre escapade entre cop's ! Et je dois vous avouer que je n'ai aucune idée de la façon dont elle va traiter le sujet. Je suis donc très impatiente de le découvrir !

De mon côté, j'ai opté pour le pêle-mêle qui correspond exactement à ma production photographique du week-end, tout à fait décousue, sans prétention mais très ludique !

Alors, pour le découvrir, il faut que vous fassiez un petit exercice un peu inhabituel : cliquez sur l'image pour l'agrandir, et ensuite, cliquez encore avec la souris pour déplacer l'image dans le cadre et voir toutes les photos !

Laurence

Laurence

Côté rêves ...Je dis souvent que je ne photographie pas ce que je vois, mais ce que je ressens. Grâce à la photographie, je peux modeler le réel et y imprimer mes sentiments en organisant les formes, les couleurs, les contrastes tels qu'ils me parviennent pour en faire émerger mon monde émotionnel. Côté pratique ... Je gagne ma vie en vendant des photographies à des agences et à des collectionneurs, mais aussi en dispensant des cours de photographie dont vous pourrez trouver toutes les modalités dans la rubrique "Cours". Plus apparentée à une "coacheuse photographique", j'aime pousser mes élèves à trouver leur propre chemin et leur style personnel.

12 Commentaires

  •    Répondre
    Rhooo c’est trop bien comment t’as fait ça! T’as tout montré toi, même le « nimpotekoua » et le pipi de la copine et en couleurs svp ^_^ Vraiment quel beau w-e et quel plaisir de découvrir ta manière complètement différente de traiter un même sujet. Là je me rends compte que je suis beaucoup plus dans la retenue que toi… Va falloir que je me lâche plus! Je t’embrasse copinette!
  •    Répondre
    Un bel exercice du maniement de la souris pour découvrir ces nouveaux visages et ces photos d’un WE ensoleillé par vos sourires ! J’avias l’impression en faisant defiler ce montage , d’entrerdans un grnier et de fouiller partout en découvrant moult merveilles ! Merci pour ce beau moment , Phil
  •    Répondre
    Que c’est beau toute cette explosion d’instant à nos regards… sans compter cette amitié qui enrichie vos sentiments et vos virées magiques.
    J’ai pris un réel plaisir à lire vos rencontres et j’ai crié cocorico pour « Peggy »… non seulement parce qu’elle est française mais aussi parce qu’elle porte le même prénom que moi, si rare et tellement moqué dans nos contrées humaines. ;-( 😉

    Bises :love:

  •    Répondre
    Oh ça avait l’air chouette ce petit weekend 🙂
    Je suis jalouse, moi aussi je veux une copine qui reste trois plombes devant « rien » pour prendre des photos !

    C’est drôle, je vais moi-même voir une amie « en vrai » ce soir. Vive Internet et les rencontres qu’il permet.

    Dommage pour le beau temps mais les photos sont superbes 🙂

  •    Répondre
    Une très belle idée ce patchwork, une réalisation qui a dû prendre du temps mais qui retranscrit très bien l’ambiance de votre week end je pense, un peu de tout et de n’importe quoi, beaucoup de photos et de gaieté.
    Et j’adore les sous titres des images ! 😀
  •    Répondre
    C’est aussi génial que ce que j’ai trouvé chez Spiruline! J’aime votre manière différente et comme complémentaire de présenter ce week-end, tant en photo qu’en mot. Rien n’est redondant, rien n’est ennuyant. C’est une réussite! J’ai un gros faible pour la photo de Peggy, photo qui met si bien ses mains en valeur, et pour la photo des gens en n&b avec le beau rideau blanc et la transparence. Un immense bravo!
  •    Répondre
    Quel beau rendu sur votre week-end entre filles… Ma maman m’en a beaucoup parlé et je découvre avec grand plaisir vos deux versions. Superbe ! Je me réjouis de vos prochains duos..Bravo!
    Spiruline junior 😀
  •    Répondre
    Spiruline : Tu trouves qu’ils sont si différents que ça nos 2 « comptes-rendus » ? Moi non ! Je trouve qu’il ressort exactement le même sentiment chez toi comme chez moi, à savoir un week-end très gai, fait essentiellement de plaisir photographique. Et ton traitement en n&b n’y change rien :woot: Par ailleurs, je ne pouvais quand même pas cacher tous mes « nimpotekoi » qui ont été si nombreux ! Pour le « pipi de la copine », je dois t’avouer que c’était irrésistible. Je te promets que je n’ai pas fait exprès ! J’étais concentrée sur le « graphisme » des réflexions de la lampe sur le mur lorsque tu es passée une première fois. Clic, un personnage passant par là, je me suis dit que ça donnerait un peu de vie à mon image. Et quand j’ai voulu en faire une autre quelques secondes après, clac, tu repassais par là, dans l’autre sens. C’est drôle quand même !

    Phil : je suis très très contente que cette présentation te plaise, et surtout que tu aies ressenti cette impression de fouiller ! C’était exactement mon intention de vous transformer vous aussi en vagabonds, et que ce soit vous qui décidiez où porter votre regard !

    Peggy: c’est vrai que ton prénom est très rare, et il semblerait que les Peggy soient des personnages rares et talentueux !!!

    Llu : Ah ! c’est vrai que ça n’a pas de prix « les copines qui restent 3 plombes devant rien pour prendre des photos » ! J’espère que ta rencontre aura été positive ! Vive la toile !!!

    Pastelle : c’est vrai que ça m’a pris un peu de temps quand même, mais c’est surtout au niveau de la quantité de photos à traiter. Ceci dit, je crois qu’au total je n’en ai pas plus passé que si j’avais fait un diaporama comme Spiruline. De toutes façons, la photo, c’est très chronophage !!!

    Jeanne : ce qui est drôle c’est qu’on peut découvrir les « coulisses » de la photo de Peggy dans le diaporama de Spiruline ! C’est probablement dans ce sens qu’effectivement nos deux compte-rendus ne sont pas redondants comme tu le dit ! Pour la photo du « rideau », j’en ai passé du temps devant cette vitrine, à me contorsionner dans tous les sens pour qu’on ne voie pas mon reflet et à attendre quil se passe quelque chose ! En fait, cette photo mériterait d’être vue en plus grand car on s’aperçoit qu’il y a une belle concordance de lieu entre le personnage qu’on voit en reflet et ceux présents sur la photo dans le magasin.

    Spiruline Junior : Je suis ravie que ce duo improvisé t’aies plu ! Avec ta maman, nous n’avions aucune intention de départ dans ce sens, et lorsqu’elle m’a proposé cette idée, je l’ai trouvée géniale ! La prochaine fois, j’espère qu’on se verra en Suisse pour remettre ça !

  •    Répondre
    sympa, cette présentation. Et sympas ces rencontres…
  •    Répondre
    Un livre d’amitiés à feuilleter avec délectation..joliment présenté.
  •    Répondre
    Merci Marie et Gérard !!
  •    Répondre
    […] il y a peu de temps, je vous avais fait un fabuleux compte-rendu de notre week-end entre cop's, à Orta avec Spiruline. Chacune de notre côté, nous avions mis exactement en […]

Laissez votre commentaire