LE BLOG PHOTOFOLLE
- par Laurence Chellali

L’HIVER S’EST FAIT LA MALLE !


Promis, c'est la dernière fois pour les 8 prochains mois que je vous montre des images déprimantes de l'hiver ! Mais là, c'est parce que j'ai à partager avec vous mon expérience toute neuve du Holga avec des pellicules en NB.

Et qui dit expérience toute neuve dit erreurs … Mais comme le résultat est "intéressant" et m'ouvre en fin de compte des perspectives créatives, je me suis décidée à vous montrer ces images !

Alors voilà, sur cet appareil photo, il est possible de faire des photo en format carré ou en format traditionnel. Mais comme vous connaissez mon faible pour le carré, j'ai immédiatement opté pour cette option. Sauf que comme les photos en format carré sont plus grandes, on ne peut prendre que 12 photos sur une pellicule (alors qu'en format traditionnel, on peut en prendre 16). Il me fallait donc juste pousser une petite manette pour changer le nombre de poses. Ce que j'ai fait … mais à l'inverse. Je me suis donc retrouvée à faire, sur toute la pellicule, des doubles exposition partielles !!!

Résultat : une longue bande négative où il est impossible de délimiter les photos les unes des autres, et où finalement, je me retrouve avec un méga panorama-qui-n'en-est pas-un-puisque-ce-sont-des-photos-qui-n'ont-pas-été-prises-dans-ce-sens …

Alors, des images valent mieux que des mots pour que vous compreniez mon aventure ! Vous l'aurez compris aussi, il neigeait par chez nous ce jour là !

 

Un clic sur les images est vivement conseillé pour les agrandir !

 

Malgré cette erreur, je trouve finalement le résultat assez intéressant et il ouvre surtout la porte à des chouettes possibilités. Je ne sais pas, je me vois bien par exemple essayer de raconter une histoire, car grâce à cette non limitation précise des images entre elles, il y a à la fois continuité et rupture. Vous voyez le genre ?

Ceci dit, je suis ensuite passée à une autre pellicule, et comme je me doutais quand même de mon erreur (vous savez, ces petites voix qui vous disent qu'il y a un truc qui cloche), j'ai poussé mon petit bouton sur "12". Et là, paf ! C'est la pile du flash qui est sortie de son logement et qui s'est retrouvée sur toutes les images ! Et comme bien entendu je ne pouvais pas ouvrir l'appareil photo pour remettre la fichue pile en place (à cause de la pellicule qui aurait pris le jour), et bien je n'ai eu plus qu'à finir cette pellicule en me demandant si on verra la marque de la pile !!! Et bien même pas et voici la seule photo rescapée ! (on voit quand même la pile sur le bord gauche …)

 

 

Allez, pour finir, une photo qui a été prises avant mon malheur de la pile (que j'ai depuis bien scotchée !!)

 

Un peu tristounette, mais bon, on était en hiver, hein !!!

Laurence

Laurence

Côté rêvesJe dis souvent que je ne photographie pas ce que je vois, mais ce que je ressens. Grâce à la photographie, je peux modeler le réel et y imprimer mes sentiments en organisant les formes, les couleurs, les contrastes tels qu’ils me parviennent pour en faire émerger mon monde émotionnel. Côté pratique … Je gagne ma vie en vendant des photographies à des agences et à des collectionneurs, mais aussi en dispensant des cours de photographie dont vous pourrez trouver toutes les modalités dans la rubrique « Cours« . Plus apparentée à une « coacheuse photographique », j’aime pousser mes élèves à trouver leur propre chemin et leur style personnel.

7 Commentaires

  •    Répondre
    Super intéressant, en effet, ces tâtonnements, ces erreurs et ton réflexe de leur projeter des idées créatives… tout à fait excellentes d’ailleurs ! Le panoramique composite pourrait raconter une histoire mais pas seulement : tu peux aussi bien sûr chercher à comprendre comment tu peux faire s’enchaîner les images d’un point de vue purement graphique, en faisant se prolonger des éléments (ou non…), en alternant différents types d’ambiances etc.
    Le face à face entre les deux arbres est très sympa !
    Le coup de la pile est peut-être moins porteur 😉 mais dans la rescapée, le bord noir n’est pas si gênant je trouve.
    La dernière image est magnifique !… pas triste selon moi, juste un peu mélancolique avec une belle note d’espoir en guise d’oiseau (ou l’inverse…).
    Bonne semaine Laurence !
  •    Répondre
    Comme pour Anne-Laure, coup de coeur pour la dernière 😉 Le petit oiseau fait toute la différence! Tu l’avais vu, ou c’est le hasard qui l’a mis sur ta photo? 😉
  •    Répondre
    Anne-Laure : oui, tu as vu un peu tout ce qu’on explorer ! Et tu as raison, il y a beaucoup de pistes vraiment intéressantes ! La dernière est effectivement mélancolique et si je l’ai qualifiée de « tristouille », c’est probablement parce que j’ai plus envie de couleurs et d’ambiances de printemps que d’hiver !!!

    Marc : C’est un peu les 2 mon commandant ! En fait, j’étais en train de cadrer quand il y a eu cet oiseau (une mouette ou un pigeon, je ne sais pas trop), qui est apparu. J’ai fait clic en espérant qu’on le verrai !! Ca va tellement vite ces bestioles …

  •    Répondre
    tu réinventes le principe du cadavre exquis au holga, génial.
    la dernière photo que tu nous montres est magnifique
  •    Répondre
    Tes expérimentations me font envie, et je trouve vraiment intéressant que tu nous livre tes erreurs et tâtonnements. J’ai également un faible pour la dernière photo mais aussi pour les deux premières, elles respirent la sensualité de l’imperfection…
  •    Répondre
    Très intéressant comme rendu, bravo !
  •    Répondre
    Ronan : En fait, là, je n’ai rien réinventé, je n’ai fait que me planter de manière involontaire ! Mais c’est ce qu’on appelle la chance du débutant, non ?

    Spiruline : « La sensualité de l’imperfection ». J’adore cette expression et je crois que tu as mis exactement les mots sur ma motivation d’essayer ce Holga ! Les images qu’il produit, grâce à ses nombreuses imperfections donne des clichés qui sont vraiment comme tu le soulignes : d’une grande sensualité. Merci Spiruline !!!

    Anne : je n’y suis pas pour grand chose dans le rendu … Le Holga, une pellicule NB, un scan du négatif sans aucune retouche … bref, pour le moment, je ne contrôle pas grand chose, mais ça viendra !!!

    tous : Sachez que je suis vraiment, mais vraiment contente que ces images vous plaisent et vous parlent ! Ca m’encourage beaucoup à continuer dans ce sens !!! Un grand merci à vous !!!

Laissez votre commentaire