LE BLOG PHOTOFOLLE
- par Laurence Chellali

SUR LE FIL DE …0 min de temps de lecture


Pensée d’un instant :

Et comme souvent femme varie,

pensée de l’instant d’après …

 

 

Laurence

Laurence

Côté rêves ...Je dis souvent que je ne photographie pas ce que je vois, mais ce que je ressens. Grâce à la photographie, je peux modeler le réel et y imprimer mes sentiments en organisant les formes, les couleurs, les contrastes tels qu'ils me parviennent pour en faire émerger mon monde émotionnel. Côté pratique ... Je gagne ma vie en vendant des photographies à des agences et à des collectionneurs, mais aussi en dispensant des cours de photographie dont vous pourrez trouver toutes les modalités dans la rubrique "Cours". Plus apparentée à une "coacheuse photographique", j'aime pousser mes élèves à trouver leur propre chemin et leur style personnel.

14 Commentaires

  •    Répondre
    que j’aime, que j’aime, que j’aime ! l’instant d’après surtout .. envie de plus en plus de ces teintes si pâles, si douces, et qui pourtant nous montrent tant !
  •    Répondre
    Et soudain le fil de tes pensées un peu nébuleux se fait délicatement lumineux, féminin et aérien. J’aime quand ton esprit s’envole, chère Laurence!
  •    Répondre
    « sublimement » ravissant!!!
  •    Répondre
    Bonjour à vous !

    Et bien moi aussi je préfère quand j’ai les pensées limpides !

    Ceci dit, c’est intéressant de voir comme des images plus sombres donnent plus l’impression d’être très pleines, voire étouffantes et oppressantes. Car à y regarder de plus près, toutes sont très « minimalistes ». Les claires comme les sombres ne sont composées que de quelques éléments, et pourtant … Une impression radicalement différente. Notre rapport à la lumière est vraiment ambigu : on n’y voit pas plus dans le noir que dans l’éblouissement et pourtant c’est ce dernier qui nous attire, petits papillons que nous sommes 🙂

  •    Répondre
    quelle réputation tu nous fait … mais bon avvec ces beaux tryptiques on va oublier. j’admire la maniere dont tu les construits. J’ai toujours beaucoup de mal a associer des images.
  •    Répondre
    Bonjour,
    Chaque fois que je passe sur ton blog, je ressors pensif.
    Je me pose des questions.
    Comment tu fonctionnes?
    C’est particulier, dans ton histoire de fil, on a la sensation que tu as un capteur directement connecté à ton cerveau.. Capteur de pensées.. Très étonnant.
    Je ne sais pas si j’exprime correctement mon sentiment, ou plutôt, si j’ai su faire comprendre ce que je ressens.
    Bonne journée.
    amicalement,
    dominique
  •    Répondre
    Bonjour Françoise et Dominique !

    Associer des images fait partie de mes petits « dadas ». T’expliquer comment je m’y prends clairement est quasi impossible tant cette démarche découle d’une intuition souvent non préméditée (sauf quand je m’ammuse avec les doubles expositions du Holga). Généralement, c’est quand je suis en train de travailler une photo, et ce qu’elle m’évoque me rappelle une autre image qui n’a pas forcément été prise au même moment.
    Dans le cas présent, je les ai bien prises lors de la même séance. Pour le triptyque « sombre », je voulais absolument que la neige se voit. Du coup, j’ai très très largement sous-exposé à la prise de vue, ce qui m’a donné cette ambiance un peu glauque. Pour le triptyque clair, au contraire, je ne voulais avoir aucun détail dans les tons clairs. Hop, ni une ni deux, j’y suis allée sur la sur-exposition franche. Après, sur le fait de les associer entre elles, c’était une évidence pour moi. Pourquoi, je ne peux sincèrement pas expliquer …

    Dominique, je crois que mon capteur de pensées est en panne ce matin … Je ne sais pas trop ce que je dois comprendre, mais ce que « j’intuite » m’inquiète un peu. Tu trouves que ce que je fais est trop compliqué ? Pas assez accessible immédiatment au point que tu ressortes d’ici à chaque fois pensif et dubitatif ? Je serais vraiment très curieuse et intéressée d’en savoir plus sur ce que tu penses ou ressens !

  •    Répondre
    c’est noir… et puis blanc, sombre et léger.
    J’aime beaucoup les nuances du deuxième triptyque.
    (Ne serais-tu pas en recherche d’une modèlisation pour une future série 🙂 ?)
  •    Répondre
    pensée d’un instant : sublime,
    mais sans le vignétage excessif à gauche et à droite car la photo du milieu qui n’en a pas est parfaite.
  •    Répondre
    Ronan et Brigitte : l’un penche pour le clair, l’autre pour le sombre, le ying et le yang se complètent à merveille !! :biggrin: :happy:
  •    Répondre
    Laurence je viens te dire ici un truc que je devrais te dire par mail privé mais c’est psychologique, si je me mets à écrire un mail ça va être beaucoup plus long que nécessaire alors que sur un blog (comme c’est public) je ferai plus court.

    Laurence?

    Je t’aime!

    Tu m’as permis de trouver une solution à un problème avec tes photos!!!! Si,si. Un vrai problème en plus. Bon pas un problème vitale pour n’importe qui mais il l’est pour moi.

    Je voudrais aller dans un endroit où il risque d’être très difficile de faire passer un nombre important d’appareil photo numérique car ça pourrait passer pour du matériel en vu de fabriquer une bombe ou je ne sais quoi qui leur passera par la tête.

    Tout d’un coup j’ai pensé à toi et tes photos expérimentales et le fait que des bouts de plastic devraient passer pour des trucs suffisamment inoffensif pour qu’on me croit quand je dis que je ne suis pas une terroriste mais phot-to-gra-phe.

    Je t’aime Laurence 🙂

    Tu l’as trouvé où ton appareil en plastique?

  •    Répondre
    Olala, quelle déclaration d’amour !!!

    Mais dis-moi, où vas-tu donc avec cette quantité incroyable d’appareils photos qui risque de te faire passer pour une terroriste ?????

    Bon, pour les appareils en plastoque il y en a plein ! Moi j’utilise un holga, mais regardes sur internet avec un mot clé genre « lomographie » et tu en auras plein d’autres ! Le seul truc c’est que ce sont tous des appareils avec des pellicules et la qualité des images au regard des normes « classiques » est pourrie.

    Par ailleurs, tu les trouves partout à différents prix. Je sais qu’à la fnac par exemple ils ont des Holga, mais ils les vendent vraiment très cher : 59 euros. De mon côté, j’ai commandé le mien sur ebay et je l’ai eu, port compris, pour 19 euros.

    Voilà, j’espère que ça pourra te rendre service :angel:

  •    Répondre
    C’est un projet que j’ai et qui m’est cher. J’aimerai retourner au Moyen Orient mais cette fois ci dans les territoires occupés de la Palestine pour un projet photo. Va donc te trimballer avec 20 appareils même compact et essaye de passer la douane….
    « Mais puisque je vous dis que ce sont des appareils photos et pas des circuits imprimé pour faire une bombe.
    Où je veux aller? Bin les territoires occupés pardis! Comment ça mon vol de retour est dans une heure? »

    Voilà. Et oui justement, ce que tu obtiens serait juste parfait et en plus pas de soucis avec le fait de recharger les piles (autre soucis). Je me souviens de la belle époque des pellicules ne t’en fais pas 🙂 Je sais que « non l’image ne s’affiche pas automatiquement! »

Laissez votre commentaire