UN MONDE RETOURNE

C'est le ciel, au sens propre, qui nous est tombé sur la tête vendredi dernier. Puis sont venues  les feuilles, les torrents, les rivières, les routes, les voitures, les maisons, et pour finir, ce sont 7 vies qui ont été arrachées. Des mamans avec leurs enfants et des étudiants.

Depuis dimanche, la vie commence à reprendre son cours, tout doucement. C'est que l'heure est désormais au grand ménage, et à la réorganisation de la vie quotidienne.

Revenons à vendredi. C'est tout à fait innocemment que je suis allée photographier cette pluie déjà impressionnante qui tombait. Au bout de quelques minutes, la pluie s'est intensifiée au point que je n'ai plus rien vu que ce rideau gris qui me tombait devant les yeux, mon parapluie ne me servait plus à rien, l'eau, avec les rafales de vent qui s'engoufraient en dessous, trempait totalement mes vêtements, et bien entendu, je ne pouvais plus protéger mon appareil photo. Vous imaginez bien que je suis donc rentrée bien vite !

Je n'ai évidemment rien ramené d'intéressant photographiquement parlant de cette sortie éclair, et les événements qui ont suivi ne se seraient pas produits, j'aurais très certainement tû cet épisode, et certainement pas montré ces photos. Mais j'éprouve une vraie tristesse et un vif sentiment de solidarité envers ces gens qui ont tant perdu ce jour là.

Alors voici les quelques photos que j'ai pû prendre, travaillées avec un contraste extrême, à l'image de l'intempérie. J'ai également volontairement pivoté les deux dernières images … peut-être parce que quand le ciel nous tombe sur la tête, on ne sait plus très bien où on en est…

  1. c’est très émouvant, je parle de la façon dont tu présente tes photos laurence … c’est très triste , quand les éléments se déchainent et que l’homme n’y peut rien !!!! la disparition de personnes ajoute au drame ! moi je trouve que ces photos donnent l’ampleur de l’hécatombe en ce sens qu’effectivement moi perso , je ne vois pas bien ce que tu veux montrer si ce n’est la catastrophe ! je trouve ton post un bel hommage laurence malgré tout , bisous
  2. Bravo pour le détournement de ces photos… Ta sensibilité a su en tirer quelque chose de fort. Mais même hors contexte je trouve ces clichés puissants parce qu’ils évoquent. Bonne journée !
  3. Joyce : tout d’abord, tu me fais un immense plaisir en venant ici !!!! Comme je suis contente, et comme je te remercie !

    Marine : Et bien ces photos, effectivement, je ne les avais pas prises du tout initialement pour illustrer un post tout triste.

    A vous deux, je suis vraiment comblée que vous ayez été sensibles ainsi !

  4. Oh mince, j’arrive en retard, je n’ai pas vu que tu avais posté un billet sur le sujet. J’ai suivi avec une certaine inquiétude la situation météo en Italie. On oublie trop vite la puissance que peut avoir la nature lorsqu’elle se déchaîne. Je pensais que dans tes montagnes, tu avais été un peu épargnée. J’espère de tout coeur que la situation se normalise peu à peu chez toi. Je suis ébahie de voir que même dans les pires conditions, tu n’oublies pas tes réflexes de photographe. Ton post-traitement est vraiment judicieux.Bonne soirée Laurence.
  5. Pastelle et Seb : cette seconde photo est également ma préférée, et je suis bien d’accord avec vous qu’elle illustre à elle seule ce triste billet …

    Spiruline : Tu sais, mes réflexes de photographe n’ont pas duré très longtemps. C’était juste avant que la pluie ne devienne vraiment trop forte … Après, je suis vite rentrée !!

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.