LE BLOG PHOTOFOLLE
- par Laurence Chellali

UNE MAIN – UN BOUQUET DE FLEURS


Environ 1 minute

Alors, je continue toujours mes expérimentations de Polaroid. Petit à petit, j'apprends à maîtriser la bête, et, Ô bonheur, on y voit quelque chose sur les 5 derniers … Ceci dit, les 2 que je vous présente aujourd'hui sont encore sur-exposés. Cette fois-ci, ce n'est pas à cause de la température (c'était à l'intérieur, et j'ai un petit nid douillet !), ce n'est pas non plus parce que j'ai tardé à les mettre à l'abri de la lumière, je crois tout simplement que je dois me décider à tourner la molette d'exposition vers le bas, bien que le fabriquant de pellicule le déconseille formellement. Mais vu l'ancêtre que j'ai (l'appareil photo), peut-être il faut-il quand même que je fasse quelques corrections, car il n'est peut-être plus aussi étanche à la lumière que ça …

Pourquoi avoir tant tardé me direz-vous ? Et bien tout simplement parce que l'apprentissage, à l'exact opposé du numérique, se fait directement sur du papier qui coûte la peau des fesses. Alors j'aime autant vous dire que je ne photographie pas à la volée, juste pour voir ce que ça donne ! Non, non, chaque cliché est vraiment pensé plutôt 2 fois qu'une et entre chaque photo il y a loooongue réflexion sur ce qui va et sur ce qui ne va pas…

Sauf évidemment sur le diptyque-pola que je vous propose ici, où j'ai pris les 2 photos à quelques secondes d'intervalle, sans avoir attendu de constater que le premier était surexposé.

Peu importe, l'idée, l'esprit, l'ambiance étaient là … Peut-être que vous ne verrez pas de rapport entre ces 2 images, mais pour moi, en toute sincérité, j'ai souhaité les associer …

 

Un clic pour agrandir est fortement conseillé !

Laurence

Laurence

Côté rêves ...Je dis souvent que je ne photographie pas ce que je vois, mais ce que je ressens. Grâce à la photographie, je peux modeler le réel et y imprimer mes sentiments en organisant les formes, les couleurs, les contrastes tels qu'ils me parviennent pour en faire émerger mon monde émotionnel. Côté pratique ... Je gagne ma vie en vendant des photographies à des agences et à des collectionneurs, mais aussi en dispensant des cours de photographie dont vous pourrez trouver toutes les modalités dans la rubrique "Cours". Plus apparentée à une "coacheuse photographique", j'aime pousser mes élèves à trouver leur propre chemin et leur style personnel.

11 Commentaires

  •    Répondre
    Le rapport est très clair ! Joli dyptique !
  •    Répondre
    Pas si mal !!
    Au 1er coup d’oeil, jeté rapidement, on pourrait presque penser que la 1ère photo est un agrandissement (voire une radiographie) de la main de Marie….

    J’aime bien l’idée de l’association des 2….
    Une main ouverte (ouverture à la vie) et une fleur épanouie (également une ouverture à la vie) !!

    Continue tes essais…
    bisous à tous ! :kiss:

  •    Répondre
    oui ça j’aime bien.
  •    Répondre
    comment fais-tu pour mettre les photos polaroids sur l’ordinateur? Tu les scannes? Tu les rephotographies?
  •    Répondre
    ha oui le rapport est facile à faire quand même ! ce n’est pas tant un rapport, mais presque un miroir non ? un superposition? un anagramme (ha ha pas mal une photo anagramme ça n’existe pas ?)
    bref moi j’aime, et je comprends que tu limite l’utilisation du polaroïd qui d’ailleurs ne serait pas comprises à l’époque ou l’on vit , ces photos là se laissent moins dompter ! 100% réalité
  •    Répondre
    une illustration de ce qu’on appelle « avoir la main verte », non, c’est pas ça ?
    🙂
    toujours est-il, le parallèle entre ces deux photos me semble tout de même assez flagrant.
    et j’imagine qu’effectivement, vu le tarif que tu affiches par tirage (2€ je crois), la réflexion avant déclenchement s’impose.
  •    Répondre
    Merci à vous pour vos réactions ! Je suis contente que vous ayez vu le rapport entre les 2 images, car ces derniers temps, on me reproche de faire un peu trop dans le « conceptueeeel » … Du coup, je me méfie !!!

    Annso : merci pour ta visite ! Je ne te connais pas, mais je vais aller de ce pas du côté de chez toi !

    Caro : comme c’est joli ce que tu dis ! Merci !!!

    Philippe : je suis contente que cette fois-ci tu sois plus convaincu ! Pour répondre à ta question, je n’ai malheureusement plus de scanner, j’ai donc effectivement photographié les pola. Ce n’est pas idéal, car malgré le soin que j’ai essayé d’y apporter, les photos, et notamment la balance des blanc est vraiment sensible à la lumière ambiante. Du coup, ce n’est pas très neutre, sans compter que le papier des pola est brillant, et du coup, il y a des reflets …

    Miblou : alooors, tu l’as finalement ressorti ton pola ? Je suis encore une fois contente que tu aies apprécié ce diptyque ! Un anagramme photographique … Une très très bonne idée … Vraiment … Je vais y réfléchir !

    Ronan : Merci pour la blague ! Concernant les 2 euros la photo, ce n’est pas tant ça qui limite … Bien que … C’est surtout que ces films sont très difficilement trouvables (seulement par internet), et du coup, quand tu sais que tu as 4 pellicules de 8 photos (32 seulement …), et bien, tu réfléchis à au moins 4 fois avant de déclencher ! Mais du coup, comme je le disais, la photo finale n’en a que plus de valeur !

  •    Répondre
    c’est conceptuel mais lisible. J’aime beaucoup ces formes à peine définies dans cette teinte pastel
    •    Répondre
      Bonjour Lasiate et bienvenue ici !

      Je suis ravie que ce diptyque ne te sois pas « obscur » ! Les formes à peine définies ? C’est le secret du polaroïd !

  •    Répondre
    yes ! quelle douceur effectivemen
  •    Répondre
    belle association 🙂

Laissez votre commentaire