La semaine dernière, j’y suis allée un peu fort dans le genre dramatique et temps pourri avec ma tempête ! Et même si j’ai bien noté que vous aviez apprécié toute cette « sombritude » j’aimerais aujourd’hui vous montrer une toute autre facette de ce coin d’Italie en cette saison et faire un demi-tour complet sur mes propos de la semaine dernière, au propre comme au figuré !

C’est qu’ici, en Ligurie, quand la Tramontane se met à souffler on est sûrs d’avoir un temps magnifique avec une visibilité à vous couper le souffle. La preuve. Deux jours après cette tempête le soleil rayonnait et nous avons décidé d’aller profiter de toute la neige qui était tombée sur les montagnes pour prendre cette fois-ci un bon bol d’air pur (et nous donner, encore une fois l’occasion d’un chocolat chaud sur le retour …)

Je dois vous avouer que je ne me lasse pas de cette émotion qui me submerge à chaque fois que nous allons faire un tour en montagne ici car nous avons l’impression d’être au coeur du monde, qu’il est tout entier à notre portée. Loin de nous sentir tout petits face aux éléments que d’autres paysages peuvent nous procurer, ici au contraire la vue nous porte si loin qu’on a l’impression qu’en un seul pas nous pouvons rejoindre la mer, et au delà les îles d’Elbe ou de la Corse :

Vision sud À gauche nous apercevons au loin d’île d’Elbe tandis que plus à droite il s’agit de la Corse. Je rappelle qu’il faut quand même plusieurs heures pour les rejoindre en ferry rapide !

1803

Il suffit ensuite de faire un demi-tour de 180° sur soi même et voici ce que nous découvrons :

Vision nord À nos pieds s’étendent les Apennins, puis la grande plaine du Pô et dans le fond la chaîne des Alpes avec le Mont Blanc majestueux.

1804  

Et tout ceci, alors que cette région est très sauvage et au final peu fréquentée et encore moins aménagée. Au résultat, nous foulons des entiers enneigés quasiment vierges.

1805  

J’ai pris ces photos avec un « petit » téléobjectif (un 105 mm monté sur ma grosse Bertha, le D700 qui est dit  « full frame »). Ceci pour vous dire que bien qu’il grossisse pas mal, il ne s’agit pas non plus d’un zoom extravagant qui « rapproche tout ».

Les photos que je vous montre aujourd’hui sont assez « ordinaires » dans le sens où c’est de la photographie de paysage on ne peut plus classique. Mais j’avais envie de les partager avec vous, tout simplement !

Je vous propose ci-après 2 autres photos un peu plus originales dans leur approche et leur traitement :

1802   1801  

Dans la première, j’aime bien le cadrage vertical qui met bien l’accent sur ce nuage qui semble d’une extrême douceur et légèreté. Dans la seconde photo, il s’agit de la même montagne quelques heures après alors que des nuages menaçants arrivaient. Vous avez vu à quel point un changement de point de vue, de cadrage et de lumière modifient complètement la perception qu’on peut avoir d’un même sujet ? Dans la première photo, la montagne semble être bien plus monumentale grâce au format vertical et à ce nuage qui semble l’attirer vers le haut. Au contraire dans la seconde elle fait figure de simple colline. Bien entendu le cadrage horizontal et le fait que je me sois mise au ras du sol y joue pour beaucoup, mais la présence également de ces nuages très menaçants et « pesants » semble l’aplatir encore d’avantage.

Voilà, aujourd’hui il n’était donc pas question de temps pourri, mais de grands espaces baignés par le soleil.

Respirez !!!

NEWSLETTER
Je souhaite recevoir une notification mail lors de la parution d'un article et je sais que peux me désabonner à tout moment.

16 pensées sur “180°

  1. Les deux dernière sont effectivement extra! Je serais bien incapable de les départager tellement elles sont différentes mais parviennent toutes les deux à nous faire passer une sensation.

    J’aime aussi beaucoup la première du billet et la sensation de voir la lumière filtrer des nuages….

  2. Dis-donc, c’est la fête au chocolat chaud, ces temps-ci en Ligurie!Moi je les aimes bien tes photos de paysages, les deux premières avec ce cordeau de nuages en apesanteur qui traverse l’image et les deux dernières très japonisantes à mon goût. Et puis t’as vu, dans la vision nord, tout au fond derrière les Alpes, je te fais un petit signe amical 😉
  3. Elles sont absolument superbes!!! J’adore ces nuages lumineux et légers! Et puis la vue… waouhhh… Je ressens un attrait particulier pour celle au ras du sol, c’est quelque chose qui m’attire beaucoup ces derniers temps! Merci pour la petite leçon et la fraîche promenade!! 😉
  4. Coté vue, là, je dois le dire: je suis carrément hyper jalouse!!! J’aime particulièrement les Alpes qui ont l’air d’une bande de montagnes suspendue ou posée sur des nuages. C’est bien magique…
    La dernière me touche particulièrement, même si, sur l’avant dernière, ce petit nuage vaporeux est très chou… Bref, je me suis régalée.
  5. C’est beauuu!! J’aime les 2 premières avec cette ligne de nuages horizontale qui répond à la découpe des montagnes! La traitement N&B dans les 2 dernières est teinté? (de bleu?) ce qui crée une belle atmosphère je trouve.
    Bonne semaine Laurence! 😉
  6. J’aime cette façon de contraster les noirs et les blancs!!! Une préférence pour les trois dernières photos (c’est tout mimi ce nuage au-dessus de la montagne!!!)

    Belle semaine à toi

  7. Encore Noël après Noël… Merci Laurence de ces cadeaux… Superbes…
  8. Quel privilège de pouvoir bénéficier d’un site aussi grandiose ! le lieu est vraiment magique, les trois premières sont superbes avec de très jolis dégradés dans les contrastes.
    Merci pour la ballade !
  9. tu habites une très belle région ; les deux dernières sont splendides
  10. Bonjour !

    Je suis heureuse de constater que je vous ai fait prendre un bon bol d’air frais !
    … et je suis désolée si j’ai pu en rendre certains jaloux 😉 Il est vrai que du point de vue de la diversité de sa topologie, cette région est tout à fait exceptionnelle et avouez que ça serait vraiment dommage de ne pas en profiter !

    Effectivement, j’ai traité le noir et blanc des 2 dernières photos de manière, disons, un peu moins traditionnelle (et encore que …) En fait, j’ai ajouté non pas du bleu mais un peu de cyan.

    Merci à vous pour vos si gentils mots !

  11. J’aime bien aussi quand tu partages l' »ordinaire ». Du moins le tien. 🙂
    J’apprécie particulièrement la seconde photo, avec ses différentes couches superposées, elle me fait penser à un gâteau. 🙂
    L’avant dernière aussi, c’est le petit nuage de sucre qui vient saupoudrer le biscuit.
    Et puis j’aime la dernière, car on ne sait pas tout à fait dans quel monde on est.
  12. Bonjour Laurence,

    J’aime bien quand tu partage avec nous des choses « ordinaires », même si avec toi l’ordinaire sort de nos ordinaires..
    C’est incroyable, que tu puisses voir l’isola d’elba depuis ton coin. C’est un coin d’Italie que j’aime, l’île d’Elbe. De bons souvenirs là. Merci

  13. C’est le calme après la tempête 🙂
  14. Si tu considères les premières photos classiques, moi je les trouve magnifiques. Notamment la première. A la recherche d’une destination pour cet été, tes photos donnent envie d’en savoir plus sur cette région.
  15. Bonjour à vous !

    Olala, ne vous méprenez pas ! Quand je dis que ces photos sont classiques, cela ne veut pas dire que je ne les trouve pas jolies ! Sinon, je ne vous les aurais pas montrées 😉
    C’est juste que pour les premières photos, comment dire … J’ai été un « simple témoin », je n’y ai pas mis quelque chose de moi qui « dépassait » ce que je voyais et qui pouvait déboucher sur une interprétation autre que ce que je vous donne à voir. Je ne sais pas si je me fais bien comprendre …

    Dominique, c’est sûr, c’est assez incroyable ! Et pourtant, nous n’étions pas sur les plus hautes altitudes (peut-être à 1000 – 1200 mètres). Quand on pousse un peu plus loin et notamment quand on parvient au « Monte Antola » qui est à 1500 mètres, c’est encore plus magique ! Mais cette fois-ci, nous n’en avions pas eu le courage 😉

    Stéphane, je ne peux que te recommander cette région. Cependant, attention, en été la côte est pleine à craquer (c’est la côte d’azur de l’Italie). A l’inverse, l’arrière pays est beaucoup plus calme et moins touristique, mais, comme tu peux le voir, montagneux …

    Elpadawan, depuis la tempête est revenue !!!

    Pastelle, en fait, tu les aime bien toutes 😉 😉

    Merci de tout coeur à vous !!!

  16. D’un esthétisme saisissant. La lumière est un atout essentiel pour vous, photographes et peintres, missionnés pour la restitution de l’image. Ici, un doute subsiste pourtant, les prises sont si belles, qu’elles cacheraient presque la dureté de ce monde. Laurence, aurait-elle triché, ne serait-ce pas des photos qu’elle aurait prises de Vénus, terre des amours majuscules ?
    Jonas

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.