LE BLOG PHOTOFOLLE
- par Laurence Chellali

ARABESQUES2 min de temps de lecture


arabesque

La vie est une suite de méandres alambiqués qui nous font, parfois, arriver à des points étranges : Comment en sommes-nous arrivés là ? Comment en suis-je arrivée là ? Assoupie sur un banc public, je me suis réveillée en sursaut : croyant manger un pain au chocolat, je m’étais mordu les doigts ! J’avais rêvé… J’avais rêvé, mais j’avais la chance d’être née où j’étais, et, si j’avais faim, je savais où je pourrais me nourrir sans grande contrainte. La faim m’étant pour l’instant secondaire (une chance ou un méandre de moins !), je replongeais dans mon songe semi-éveillé. Toujours allongée sur le banc, j’observais mon environnement : les choses les plus banales prennent une autre signification quand on les regarde d’un autre angle. Et ma position m’offrait un ciel de ville pour plafond, une perspective triangulaire d’immeubles cossus, entrecoupée de pléthore de magasins et d’enseignes lumineuses comme murs, une profusion de feuilles accrochées aux arbres alignés, que le regard suit, malgré lui, comme les fils électriques ou les bandes blanches (selon où l’on regarde et .. où l’on vit) dans une voiture qui roule. J’ai refermé les yeux. Et, si j’étais née ailleurs ? Si j’étais née dans un pays où il n’y a pas de boulangerie ? Aurais-je rêvé d’un gâteau ? Comment en suis-je arrivée là ? Comment en êtes-vous arrivés là ? La vie est une suite de méandres alambiqués qui nous font parfois arriver à des points étranges… Marie-Laure Longin-Coiffet

Merci encore une fois Marie-Laure, pour ce très joli texte qui accompagne si bien cette photo. C’est vrai que cette photo est très « alambiquée », mais c’est justement ce qui m’a plu. Tu as emprunté un chemin pour ce Duo qu’un autre n’aurait probablement pas pris ! Ah, j’adore cet exercice !! Ceci dit, le mot boulangerie est si clair qu’on ne peux s’empêcher de penser que c’est lui le fil d’Arianne qui va guider nos pensées. Heureusement, l’oiseau est là et nous permet de nous échapper chacun sur un petit sentier intime. J’ai pris cette photo cet été à Paris, dans le quartier du sentier. J’ai été très étonnée que le mot boulangerie apparaisse « dans le bon sens ». Mais finalement, c’est normal. Le reflet a tout remis à l’endroit. Oh, oh, je vois là le début d’une discussion philosophique …

Laurence

Laurence

Côté rêves ...Je dis souvent que je ne photographie pas ce que je vois, mais ce que je ressens. Grâce à la photographie, je peux modeler le réel et y imprimer mes sentiments en organisant les formes, les couleurs, les contrastes tels qu'ils me parviennent pour en faire émerger mon monde émotionnel. Côté pratique ... Je gagne ma vie en vendant des photographies à des agences et à des collectionneurs, mais aussi en dispensant des cours de photographie dont vous pourrez trouver toutes les modalités dans la rubrique "Cours". Plus apparentée à une "coacheuse photographique", j'aime pousser mes élèves à trouver leur propre chemin et leur style personnel.

6 Commentaires

  •    Répondre
    « LE REFLET A TOUT REMIS A L’ENDROIT »
    Bon je ne ferai point de psilosophie,mais juste une questionnement , c’est peut être d’ailleurs ça le début de la philo , le questionnement .
    On dit souvent de celui qui se pose trop de question qu’il se torture l’esprit et j’en suis!
    En philo , on torture aussi un peu les idées reçues , on les étaie , on argumenente , on décortique .
    Finalement à l’école, sciences et vie de la terre et philo sont bien proches et on en commun la dissection . L’une dissèque donc les idées , l’autre les grenouilles.Bon je m’égare en souriant …
    Ca me fait peur cette phrase du début , juste une question de miroir, de reflet ,peut être suis -je donc dans le faux depuis le début ? Si le reflet remet à l’endroit , somme nous donc tous à l’envers ???
    Il n’y a que ce regard dans le miroir qui nous remet à l’endroit .Depuis toujours , je me dis : » Je me vois là dans ce REFLET…mais que vois les gens ?  » , c’est une vraie question , comme si cette image renvoyée n’était pas juste .
    Tu as raison , tout est faux depuis toujours !
    M
  •    Répondre
    2/(j’avais pas fini? c’est parti avant . )……..Mais je me rassure en me disant que ce miroir n’est qu’un artifice et que le seul vrai REFLET à être assez fort et puissant pour me renvoyer mon image , le seul REFLET en qui j’ai confiance , c’est LE REGARD des autres … là et seulement là je sais !!
  •    Répondre
    je crois que j’ai été prise d’un délire , le miroir me fait tellement réfléchir !!
    je rigole de me lire
  •    Répondre
    Non, non Joyce, point de délire, juste l’effet reflet !

    Moi, je ne rigole, je crois que tu as fichtrement raison !!!!

  •    Répondre
    Allongée sur le banc
    Fouettée par les vents
    Caressée par le sable…
    Pénéloop
  •    Répondre
    Vraiment une superbe image plein d’âme… :love:
    Tu vois ce qu’on obtient quand on sait être attentif aux petits rien ?!
    Un petit coup de chance et hop une image magique dans la boîte ! 😀

    Bon aprem Laurence ! 😉

Laissez votre commentaire