Il y a urgence à poster ces images qui sont en train de se périmer dramatiquement tant l’ambiance est au printemps par ici ! Vous vous souvenez de ma petite aventure dans la tempête de neige ?

 

Je vous racontais que j’avais été assez frustrée de mon escapade car je n’avais pas eu le temps de prendre toutes les photos que j’avais imaginées sous peine de rester ensevelie pour les siècles à venir ! J’exagère mais ce n’est pas loin du sentiment que j’avais sur le moment 🙂

Bref, après avoir constaté que mon paysage s’effaçait à vue de nez, je suis remontée dans ma voiture pour redescendre à Genova, et par prudence j’ai choisi de prendre l’autoroute.

La portion d’une cinquantaine de kilomètres de cette autoroute qui relie Genova à Milano et qui traverse les montagnes liguriennes n’est une autoroute que par son nom. La vitesse est limitée à 80 km/heures, mais je peux vous assurer que ce rythme n’est maintenable que si vous êtes seuls et dans une voiture de sport. Non seulement ça descend sec mais en plus les virages sont sacrément serrés sans compter que l’autoroute est vraiment très étroite avec des bandes d’arrêt d’urgence que je qualifierais de … ridicules. Je rigole d’ailleurs doucement lorsque je retourne en France et que je vois tous ces aménagements pour la sécurité : ces aires de freinage d’urgence dès qu’il y a une petite colline, ces grands virages qu’on nous impose de passer au ralenti, les sorties et entrées d’autoroute qui font des centaines de mètres, les tunnels à vitesse limitée, etc … Et je ne parle pas de cette fameuse autoroute des Titans en Rhône-Alpes, ridiculement et présomptueusement baptisée ainsi alors qu’ici les tunnels et les ponts de plusieurs kilomètres sont monnaie plus que courante !

À la décharge de cette autoroute italienne, c’est une des toutes premières d’Europe et elle a été construite à l’époque de Mussolini. Depuis, son tracé a été revu dans le sens Genova-Milano avec l’aide de dizaines de ponts énormes qui enjambent les vallées et autant de tunnels. Mais dans l’autre sens, les italiens ont gardé leurs virages 🙂

Mais je m’égare, je m’égare et revenons sur la petite séquence de photos que je vous propose aujourd’hui.

Voilà, je disais donc que j’avais été frustrée de ne pas pouvoir prendre toutes les photos que je souhaitais sous peine de  … blablabla blablabla …

… J’ai donc continué ma séance de prise de vue en voiture. Je sais, ce n’était pas prudent du tout mais je roulais vraiment tout tout tout doucement. Il est vrai que je n’ai pas pu peaufiner mes cadrages, d’autant qu’il fallait que j’évite ces essuie-glace qui me bouchaient constamment la vue, les montants du pare-brise et ces fichues étiquettes en tous genres d’assurances, d’abonnement de parking ou d’autoroute, etc … Et je me suis imaginée descendre tranquillement une piste de ski, un virage par ci, un virage par là. Bon, je vous l’accorde, c’est beaucoup moins romantique que des paysages de montagne à la neige immaculée, mais que voulez vous, j’ai fait avec les moyens du bord !

J’espère que vous ressentirez néanmoins dans mes photographies cette sensation de glisse, mais aussi un certain sentiment d’impuissance propre aux voyages en voiture où les paysages défilent sans qu’on en aie le contrôle, le plus beau côtoyant le moins beau, des visions furtives sur lesquelles il est impossible de revenir et jusqu’à se demander si on a bien vu ce qui nous est passé sous les yeux, la buée sur les vitres qui rend flou le paysage, cette impossibilité de se retourner, le regard qui se perd parfois loin sur l’horizon ou au contraire qui se contente de regarder sur le côté.

Bref, j’espère que vous aimerez faire ce petit bout de voyage avec moi. On allume la radio ?

 

 

Dans les prochains articles, je vous promets une sortie du tunnel de l’hiver, et à moins de circonstances tout à fait particulières, la neige, c’est fini pour cette année 🙂 YES !

AutostradaA7 14

NEWSLETTER

Je souhaite recevoir une notification mail lors de la parution d'un article et je sais que peux me désabonner à tout moment.

21 pensées sur “AUTOSTRADA A7 – GENOVA-MILANO

  1. Laurence est-ce que je t’ai déjà dit que j’aimais beaucoup tes images?
  2. Si oui, je le redis, sinon, je le dis.
  3. pas très prudent en conduisant, mais cela valait vraiment le coup, elles sont vraiment très belles ces photos et poétiques.
  4. Pas de problème, j’embarque avec toi, et si tu conduis aussi bien que tu photographies, je suis rassuré.

    La 2e image, est impressionnante. J’aime beaucoup.

    Et sois rassurée, la neige se sera fini pour toi avant pour ceux du québec..

  5. Photographier une autoroute dans des conditions pareilles et en plus en étant au volant, faut le faire!!! Mes préférées sont les deux premières avec cette neige en mouvement qu’on a l’impression de prendre en pleine figure lorsque l’on fixe ton image. La 5, la 6 et la 9 me plaisent également en raison des leurs lignes. Les autres mes donnent l’impression d’être plus aléatoires et retiennent moins mon attention. A part ça, brrr. j’ai froid maintenant, c’est malin ;-)Bonne soirée Laurence.
  6. Une série impressionnante à l’atmosphère étrange, entre rêves et cauchemars..
    La deuxième est ma préférée pour ses lignes qui nous emmènent à toute vitesse on ne sait où! On a vraiment l’impression d’être embarqué dans cette voiture.
  7. Un énorme coup de coeur sur la 2! Et puis la musique (qui est aussi une musique que j’adore!) va si bien avec cette série. Bref, merci même si, tu es une coquine de nous dire que tu n’as pas été sage!!! 😀 😉
  8. Embarquement immédiat avec toi : au chaud et à l’abri de ta voiture et je te propose… de prendre le volant pour que tu photographies, ce serait plus prudent 😉 M’enfin, c’est fait pour notre plus grand bonheur à tous ! Comme mes prédécesseurs, j’ai un coup de coeur particulier pour la 2 et la dernière « sortie du tunnel » dont j’aime bien le graphisme (ça se dit pour une photo ?) enfin, les lignes. Bizz et vivement le printemps !
  9. Cela a du être un exercice difficile! en tout cas j’admire! Il y a une atmosphère bien particulière superbe!
    Ah je suis triste qu’il n’ai pas neigé cette année à Paris….
  10. Bonjour !

    Ne soyez pas inquiets, je vous jure que j’ai été très prudente !!! Je vois que vous avez « flashé » pour l’image n°2. je suis d’accord avec vous, c’est probablement la plus forte. Cependant, j’aime aussi la toute toute première, celle en haut de l’article. Je la trouve en fait très romantique.
    L’atmosphère générale est effectivement assez étrange, amis il faut dire que lorsqu’il neige à ce point on entre dans un monde où pas mal de nos repères habituels sont chamboulés. De plus, comme j’étais aussi au volant mes cadrages sont par conséquent assez aléatoires, pas toujours équilibrés et je crois que ça participe grandement à cette impression d’étrangeté.

    Merci de tout coeur de m’avoir accompagnée pendant ce petit bout de chemin, ce fut un plaisir pour moi 🙂

  11. Laurence, j’aime beaucoup tes photos mais aussi tes choix de musiques qui contribuent à nous emmener dans des atmosphères/ambiances particulières… Ici, la mélodie du violon me fait sentir les virages de cette autoroute et la musique en 3 temps me fait penser à la valse tourbillonnante de la neige qui tombe du ciel.
    Ma photo préférée est la 6 avec le point de fuite plus accentué et le mouvement, bien que j’aime aussi beaucoup la 2.
    Bonne semaine! 😉
  12. j’adore ces photos, les belles perspectives, la route blanche et l’ambiance à travers le pare-brise, on a vraiment l’impression d’y être… même si je n’aime que très peu cette autoroute avec ces nombreux virages… donc bravo pour la performance aussi!
  13. Bonjour Céline et Carla !

    Céline : je suis contente que tu trouves que la musique accompagne bien ces photos. Je me dis que finalement, si j’aime tant que cela accompagner mes séries photo de musique c’est pour leur donner un air de cinéma. Je fais des images fixes mais la musique les met en mouvement 🙂

    Carla : tu sembles donc connaître cette autoroute alors 🙂 Moi non plus je ne peux vraiment pas dire que c’est ma préférée, d’autant que souvent elle correspond à la dernière partie d’un voyage qui a été long, long, long et tous ces virages arrivent comme la cerise sur le gateau 🙂

  14. Je l’ai faite en été cette autostrada, et j’avais été charmée par le paysage! Mais là, tu fais très fort et je me suis embarquée dans la chaleur de l’habitacle avec cette impression de liberté quand je pars en voyage!
    Délicieux!
  15. Superbe! Mais je n’aurais pas osé en conduisant (plutôt me faire conduire, en fait :p)
  16. « In the mood for love » : Grand moment de cinéma, grand moment musical. Dans ces émotions de la vue et de l’ouïe, la route prend un visage utile malgré la grisaille et la neige, ici magnifiées par ton cadre. J’avais écrit quelques mots en son temps sur cette combinaison de l’image mouvante à bord d’une auto et de la musique qu’on peut y écouter. On s’y rejoint un peu.

    http://www.jonas-doinint.com/article-la-route-que-je-trace-85986692.html

    Bonne journée, Laurence.
    Jonas

  17. Bonjour !

    Gine : je suis ravie que tu m’aies accompagnée pendant ce petit bout de chemin et avec délice en plus ! 🙂

    elpadawan : oui bien sûr je te comprends, mais que veux-tu, c’était quand même une occasion tout à fait exceptionnelle ! Et puis je pense que si j’avais été conduite, ça n’aurait pas été pareil, là, je pouvais ralentir quand je le voulais, prendre de la distance avec les voitures devant à mon gré, etc … Mais je le répète, j’ai quand même été très très très prudente et je roulais vraiment au ralenti 🙂

    Jonas D. Je dirais qu’on s’y rejoint totalement ! Comme toujours, tu trouves les mots justes pour exprimer plus que des idées. Tu nous révèles des états d’être que nous éprouvons tous à un moment donné. Ton texte est tout à fait magnifique !

    Merci de tout coeur pour vos mots !!

  18. Bonjour Laurence,

    Malgré l’hiver qui s’éternise par chez nous, et le désagrément de ne pas voir arriver le printemps, c’est la photo des pins recouvert de neige qui a attiré mon attention.

    Quelle aventure que cette sortie! Ouf! Une sortie que je qualifierais d’audacieuse. Tu as pris des risques, mesurés j’en suis certaine, et tu es revenue avec des images percutantes. Wow! Je te lève mon chapeau!

    Car moi qui demeure dans un pays où l’hiver n’est qu’une saison parmi les autres, et dont les chutes de neige sont abondantes, je suis la première à rester cloîtrer chez moi lorsqu’une tempête éclate, de peur que ma voiture dérape. lol Tu as du mérite.

    J’aime beaucoup ta photo d’entête, la no 2, 3 ainsi que celle du tunnel.

    Oh, et la musique se marie parfaite au visionnement des images!

    1. Et bien ça alors, je n’aurais jamais imaginé qu’une canadienne me tire son chapeau pour avoir osé une sortie dans la neige !!!!!!

      En tout cas, je te remercie beaucoup d’avoir fait ce petit bout de chemin avec moi, ce fut un plaisir 🙂 !

  19. Rrrroooo la deuxième, sur la route, est parfaite ! Superbe série 🙂
    1. Merci leïla Bloop 🙂 Et bienvenue dans ces pages !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.