LE BLOG PHOTOFOLLE
- par Laurence Chellali

CHUCK LE BEAU GOSSE2 min de temps de lecture


Voici quelques nouvelles de la ménagerie Chellali, avec comme nouvel arrivé dans le bocal : Chuck (prononcer Tcheuck). Et là, attention mesdames et messieurs, Chuck, ce n'est pas n'importe qui ! C'est un suprême Combattant qui ne peut pas voir ses pairs en peinture au point de les massacrer illico … Heureusement, Marie a été bien inspirée de ne pas en prendre deux, mais je crois qu'elle a été échaudée depuis l’expérience des petits poissons ramenés de la rivière (soit dit en passant, depuis une semaine, nous avons enregistré la disparition du dernier survivant, toujours dans des circonstances absolument inconnues …).

Bref, bref, bref, revenons-en à notre Chuck. Je dois avouer que pour ma part, après l'avoir observé un certain temps, il m'agace passablement. Ce n'est pas que je n'aime pas les beaux gosses, pas du tout, au contraire ! Mais Chuck en fait vraiment trop.

Par exemple, Môssieur se fait désirer en restant caché dans son coquillage, et ne daigne en sortir Que s'il nous juge digne d'intérêt. Je ne vous raconte pas les trésors de séduction que j'ai dû inventer pour arriver à voir le bout de son nez :

Bon, il est vrai que dès qu'il s'est aperçu qu'il y avait un appareil photo, il a été beaucoup plus coopératif. Mais quel vantard ! Et que je te déploies mes nageoires par-ci, et que je joue avec les reflets de mes écailles par là …

… et comble du raffinement, lorsque l'angle de la lumière change, ses couleurs changent également !

Bon, ceci dit, il n'a pas l'air super malin … Mais je ne lui en veux pas, car au final il faut bien avouer, je ne lui demande pas une conversation très poussée non plus, ni un sens de l'humour décapant. Allez, sois beau et tais-toi mon brave Chuck !

Laurence

Laurence

Côté rêves ...Je dis souvent que je ne photographie pas ce que je vois, mais ce que je ressens. Grâce à la photographie, je peux modeler le réel et y imprimer mes sentiments en organisant les formes, les couleurs, les contrastes tels qu'ils me parviennent pour en faire émerger mon monde émotionnel. Côté pratique ... Je gagne ma vie en vendant des photographies à des agences et à des collectionneurs, mais aussi en dispensant des cours de photographie dont vous pourrez trouver toutes les modalités dans la rubrique "Cours". Plus apparentée à une "coacheuse photographique", j'aime pousser mes élèves à trouver leur propre chemin et leur style personnel.

12 Commentaires

  •    Répondre
    La dernière est magnifique. On sent vraiment, comment dire, Ze poisson. Ne manque la gourmette pour faire la Totale: « quoi tu veux ma photo? , J’arrives ma poule »
  •    Répondre
    Un poisson séducteur, voilà qui n’est pas banal! Tout comme tes photos une fois de plus. Mes préférées sont les 3 dernières, j’aime tout particulièrement celle avec les flares. Bonne soirée Laurence (und ein Gruss aus demSchwarzwald;->>
  •    Répondre
    Pour moi ce sera le même tiercé gagnant que Spiruline. Les trois dernières sont superbes, tant pour la lumière que les couleurs.
  •    Répondre
    Idem mais avec une préférence pour la 3e en partant du bas qui est superbe et qui a, je trouve, quelque chose de poétique.

    Je ne pensais pas qu’un poisson pouvait être aussi beau 🙂

    Je suis en pleine phase d’adoption féline. On doit encore visiter des refuges pour se décider mais je crains que du coup, il soit hors de question d’avoir un poisson !

  •    Répondre
    Bonjour à vous et merci pour vos précieux avis !

    Pour ma part, j’aurais ajouté à celles que vous préférez la première, celle où notre bellâtre sort de son coquillage. C’est vrai qu’on ne le voit pas dans toute sa splendeur, mais j’aime les lignes courbes de l’image.

    Ryad : wouarf ! J’imagine bien Chuck avec une médaille autour du coup !

    Spiruline : Heuuuu …. je ne cause pas l’allemand dans le poste … Une petite traduction de tes magnifiques paroles serait la bienvenue !!!

    Caroline : Pour la dernière image, je ne sais pas pourquoi, je trouve que sur le site elle est un peu fadasse concernant la luminosité. Peut-être est-ce dû à la compression jpeg …

    Llu : petite séance romantique : c’est quand on regarde avec le yeux de l’amour que tout devient beau … Ceci mis à part, la présence d’un chat et d’un poisson est tout à fait compatible me semble-t-il ! Tu peut largement compter sur la fénéantise du félin et sur son aversion pour l’eau !!!

  •    Répondre
    Ahaha mon magnifique poisson Chuck ! Je le trouve vraiment beau quand même, et c’est pas souvent qu’un poisson change de couleur ! Passant du violet au bleu très clair, c’est magnifique 🙂 Superbes photos !
  •    Répondre
    Une belle série où là encore le flou et les couleurs sont vedettes, une préférée …la dernière qui mériterait un agrandissement.
  •    Répondre
    Bienvenue à Chuck dans la tribu Chellali : un bellâtre de plus 8)
    Moi aussi ,j’ai une préférence pour la dernière photo, je crois que c’est le mouvement que j’aime tout autant que le MAGNIFIQUE poisson !
    Bizzzzz à tous
  •    Répondre
    sur certaines les lumières froides et le traitement fond penser à des photos sous-marines, on se croirait dans les profondeurs en compagnie d’un coelacanthe
  •    Répondre
    Marie : meuh oui, je l’aime bien qiand même ton Tcheuck !

    Gérard : le flou … Pas vraiment voulu, mais pas vraiment le choix non plus. Prendre une photo bien nette à travers un bocal rempli d’eau, ça relève du défi ! A moins de se mettre soi-même dans le bocal ? Je n’ai pas testé et je n’ai pas envie !

    Marie-Laure : Je suis contente que tu voies du mouvement, car en fin de compte, on n’imagine pas à quel point un poisson est rapide !!

    Ronan : oui, j’ai bien l’impression qu’elles t’évoquent irrémédiablement les fonds sous-marins, vu comment tu as orthographié « font » ! 😆

  •    Répondre
    Une belle préférence parmis ces merveilles pour l’avant dernière ! Phil
  •    Répondre
    j’aime beaucoup cette série, très réussie !

Laissez votre commentaire