LE BLOG PHOTOFOLLE
- par Laurence Chellali

LA ROBE DE PRINCESSE3 min de temps de lecture


Il faut bien le dire, le post d'aujourd'hui s'adresse plutôt plus aux filles qu'aux garçons…

Attention, je ne veux pas dire, messieurs, que vous ne vous intéressez pas aux robes de princesse, et ceci pour plusieurs raisons. La première, c'est que s'il y a des robes de princesse, c'est qu'il y a des princes pour les admirer. Ensuite, vous avez probablement été prince ou chevalier au moins une fois dans votre vie, donc vous savez de quoi je parle. Enfin, vous avez peut-être une petite fille, et si tel est le cas, vous savez à quel point c'est un truc important pour elle.

Donc voilà, j'ai eu envie de faire cet article car à l'approche des fêtes, on peut avoir envie de rêver. Bon, aujourd'hui, on ne parle plus de rêve, de romantisme et de tous ces trucs un peu gnangnan. Inès, ma fille, 7 ans me l'a rappelé : on kiffe ou on kiffe pas les robes de princesse. Donc moi, quand j'étais une petite fille, je kiffais grave les robes de princesse. Avec tout ce qui allait avec d'ailleurs : les voiles, les couronnes, le rouge à lèvres, les paillettes, les chaussures à claclac (vous savez, celles à talons pointus qui font du bruit quand on marche). Oui, oui, il faut bien le dire, j'étais très branchée robe de princesse, et comme je n'en avais pas, quand j'allais chez ma grand-mère, j'enfilais la robe de mariée de ma mère – je ne vous raconte pas dans quel état elle a dû finir, la pauvre robe … Pour moi, le top, c'était de ressembler à un sac à patates bien gonflé, le must du must étant la meringue.

Oh, bien sûr, je suis sûre qu'il y a des filles parmi vous qui vont me dire qu'elles n'ont jamais kiffé les robes de princesse et qui préféraient jouer le rôle du prince et qu'elle avaient plutôt le look garçon manqué ; tiens, on ne dit jamais d'ailleurs "fille manquée", comme si le fait de ne pas être une totalement fille n'était jamais une perte. Olala, on a encore un paquet de boulot à faire, hein …

Bref, bref, bref, j'arrête là de parler et je vous propose maintenant de regarder ce petit reportage photo sur la fabrication d'une robe de princesse. La musique a été choisie par Inès et c'est une variante de celle du très beau film 'La marche de l'empereur".

Ben oui, c'est pas parce qu'on kiffe les robes de princesse qu'on ne kiffe pas les pingouins …

 

[media id=6]

 

princesse1 princesse4 princesse6

princesse7 princesse5 princesse8

princesse9 princesse10 princesse16

princesse11 princesse14 princesse18

princesse17

Laurence

Laurence

Côté rêves ...Je dis souvent que je ne photographie pas ce que je vois, mais ce que je ressens. Grâce à la photographie, je peux modeler le réel et y imprimer mes sentiments en organisant les formes, les couleurs, les contrastes tels qu'ils me parviennent pour en faire émerger mon monde émotionnel. Côté pratique ... Je gagne ma vie en vendant des photographies à des agences et à des collectionneurs, mais aussi en dispensant des cours de photographie dont vous pourrez trouver toutes les modalités dans la rubrique "Cours". Plus apparentée à une "coacheuse photographique", j'aime pousser mes élèves à trouver leur propre chemin et leur style personnel.

9 Commentaires

  •    Répondre
    oh la belle robe! ça ne gratte pas trop sur la peau avec tous ces cabochons?
  •    Répondre
    Quel chouette reportage, tout en douceur et qui restitue bien l’ambiance d’un atelier de couture! En plus d’avoir l’oeil photographe, aurais-tu aussi des doigts de fée, chère Laurence??? Petite, j’adorais aussi les belles robes, mais alors bien kitsch genre celles des patineuses dans des couleurs pas possibles et surtout overmegabrillantes…Ouais, ça craint surtout qu’à l’époque j’enviais mes copines qui portaient des lunettes et rêvais d’avoir appareil dentaire…(no comment!!)
    •    Répondre
      Christine,
      Voyons, on ne peut être au four et au moulin. Ma femme a des doigts de fée et les photos en témoignent mais elle n’a que deux mains. Question qui a cousu la robe?.
      Sinon, j’ai toujours rêvé d’être gendarme. Maintenant que je suis grand, c’est devenu un cauchemar de penser que j’ai pu penser être un gendarme (alambiqué et nécessitant probablement une séance de psy!). Comme dirait l’autre, j’ai des amis gendarmes, mais de la à … J’arrête parce que je sens que je m’enfonce.
      Pour revenir aux princesses, je peux témoigner que sans aucun conditionnement, nos deux filles ont eu (l’une continue) d’avoir cette tendance qui, nous garçons, nous fascine. On est peut être plus pragmatique, on sait qu’on sera jamais prince alors, on se contente de ce qu’on peut, de ce qui est du domaine de de l’atteignable sans se fouler (et voilà je remets une couche!) .
      Ah, avant que j’oublie, je suis en tee-shirt et je transpire comme un malade. Ce qui est drôle ici c’est que je vois partout des petites maisonnettes avec une simili neige dessus. Un haïku pour la route: Noel ò Singapour, ça vaut le détour.
      Ciao,
      •    Répondre
        M’est avis Ryad que maintenant que tu es grand et que tu n’es pas devenu gendarme, tu as assouvi ton autre rêve d’enfance, la couture… 😉 Me trompe-je quand au propriétaire des mains de la 4ème photo?
  •    Répondre
    Elle brille
    Elle pétille,
    Un prince vient
    prend sa main
    la protège!
    Un partage
    qui dit oui
    et sourit
    à la vie!
    Youpi!
  •    Répondre
    Ryad, Ben……où sont les princes!!!! 😮
  •    Répondre
    Quelle belle princesse !(vous me direz qu’elles sont toujours belles, non ?) Mais là, c’est ma petite nièce, alors elle est FORCEMENT très belle !!! (cf. les mères et leurs fils ^_^ ) Et, sans rire, elle a une courbure de cou magnifique ! En plus de sa robe ! Et, moi,je sais à qui appartie
    nnent ces doigts de fée 8) … sans qui le conte n’aurait pas lieu. Pour avoir vu un reportage dans un atelier de haute couture, je peux te dire, Laurence, que tu as su retracer parfaitement l’ambiance magique qui y règne : celles que l’on appelle, dans le métier, les « petites mains » sont les fées qui font apparaître les princesses. Après, pour les princes, il vaut mieux compter sur une bonne étoile, ou croiser un gendarme :woot: : ou rencontrer un crapaud ;-(… ça dépend de la baguette magique ! 😀
  •    Répondre
    laurence !!!!!!!!
    que j’aime ce montage
    la musique et les images !
    merci ines pour la musique d’ailleurs
    tu sais laurence , j’aime les princesses , ma fille aussi , les robes et depuis peu le tissu , les aiguilles , les ptits doigts …oui depuis que lisa (il y a un peu plus d’un an ) fait de la couture chez isabelle une femme extraordinaire qui aime passionnément le tissu !!
    vas voir si tu veux chez moi c’est a gauche dans mes favoris « le curieux petit lieu » je pense que tu n’en sortiras pas indemne
    cet article est très beau !
    bizouilles les princesses
  •    Répondre
    Un régal de vous lire !!!

    Christine : c’est vrai, j’avais oublié moi aussi le coup de l’appareil dentaire. Olala, quand on y repense ! Figures-toi que je m’amusais à me coller un schwingomme sur les dents pour faire comme si !!!

    Bon, Marianne, comme tu l’auras constaté, Ryad n’est pas un romantique très orthodoxe, mais allez, on peut le dire : il m’a enlevée sur son cheval pour m’emmener au pays des rêves, et même si ce n’était pas un prince, pour rien au monde je ne reviendrais !!!

    Oui, Marie-Laure, forcément tu sais à qui appartiennent ces doigts de fée : ce sont ceux de la grand-mère d’Inès (ma belle-mère, quoi) ! C’est beau, hein, de savoir se servir de ses 10 doigts !

    Ah Joycelita, il faut donner l’adresse de ta créatrice qui a tout le temps des envies furieuses de coudre comme je viens de le lire ! La voici : http://curieupetitlieu.canalblog.com/
    Je suis sûre qu’effectivement, on peut devenir passionné de couture dès lors qu’on a des envies créatives avec le tissu. Ah, le tissu, il y aurait tant de choses à dire à son propos !

    Tiens, ça me donne une idée : je suis sûre que tu pourrais nous concocter un superbe poème sur le tissu … bien sûr, il faudrait que je l’illustre !!

Laissez votre commentaire