LE BLOG PHOTOFOLLE
- par Laurence Chellali

Première de ma catégorie aux « Urban DotArt Awards »


Je ne suis pas peu fière de vous annoncer que ma photo « At the James Turrell exhibition in Shanghai »  est arrivée première dans la catégorie « Art in city » lors du concours annuel Italien de street photographie « Urban DotArt ». La partie était loin d’être gagnée car les participants ont été extrêmement nombreux et surtout, de haute, haute qualité !

 

 

Cette photo fera donc partie d’une série d’expositions collectives à travers l’Europe dont la première a eu lieu aux « Trieste photo days » en Italie. Malheureusement je n’ai pas pu être là pour la cérémonie de remise des prix. Mais pour la petite anecdote, une amie photographe s’y est rendue pour moi et donnera ma médaille à son fils … qui vit à Nanjing. Comme le monde est petit !

Ce concours a été un réussite exceptionnelle pour moi. En effet 3 de mes photos ont été retenues dans la sélection finale. Donc en plus de la photo ci-dessus, les 2 autres photos que je vous montre ici ont été classées dans les finalistes. Ces 2 photos étaient dans la catégorie « Street photography ». Je ne peux donc que remercier le jury et son président, le fameux photographe Maurizio Galimberti. C’est qu’il a fallu franchir des étapes importantes, tout d’abord faire partie des photographes sélectionnés, puis de la short liste pour les finalistes et enfin les vainqueurs et mentions honorables ! 

 

 

Elles seront donc publiées dans le livre « URBAN unveils the City and its Secrets – Vol. 03 » dont je vous tiendrai informés lorsqu’il paraîtra !

Je vous invite vivement à découvrir les photos de ce concours. Certaines sont tout simplement exceptionnelles !

Voici le lien à suivre : http://urbanphotoawards.com/svelati-vincitori-di-urban-2017-photo-awards/. N’hésitez pas à vous promener dans le site et les différentes galeries, vous vous en mettrez bien souvent plein les mirettes 😉 

Laurence

Laurence

Côté rêvesJe dis souvent que je ne photographie pas ce que je vois, mais ce que je ressens. Grâce à la photographie, je peux modeler le réel et y imprimer mes sentiments en organisant les formes, les couleurs, les contrastes tels qu’ils me parviennent pour en faire émerger mon monde émotionnel. Côté pratique … Je gagne ma vie en vendant des photographies à des agences et à des collectionneurs, mais aussi en dispensant des cours de photographie dont vous pourrez trouver toutes les modalités dans la rubrique « Cours« . Plus apparentée à une « coacheuse photographique », j’aime pousser mes élèves à trouver leur propre chemin et leur style personnel.

9 Commentaires

  •    Répondre
    Bravo, trois fois bravo ! ! !
  •    Répondre
    Comme dit Chri. 3 fois bravo
  •    Répondre
    BRAVO, BRAVO, BRAVOOOO Laurence !!! ;-D
  •    Répondre
    Un grand bravo ! c’est mérité, tes photos sont sublimes.
  •    Répondre
    TONDINI Jean-Pierre 12 novembre 2017 à 10 h 44 min
    Bravissimo !
    JPT
  •    Répondre
    Une fois de plus, tu brilles, bravo! et ta dernière photo me rapelle tant de bons souvenirs 😉
  •    Répondre
    Toutes mes félicitations, Laurence, pour cette distinction amplement méritée! C’est une photo superbe, j’adore!
  •    Répondre
    Toutes mes félicitations, Laurence, pour ce prix! Voilà une récompense bien méritée! Un jeu de lumière, de lignes, une seule tonalité de couleurs et un « petit homme » en point d’orgue!…J’adore!
  •    Répondre
    Bonjour , , , , et ! Merci de tout coeur pour vos encouragements et vos félicitations. Sachez qu’ils me touchent beaucoup !

    Un petit mot particulier pour : ouiiii, je me souviens parfaitement de cette belle ballade que nous avions faite. Et en fait, ça me manque ! Alors, quand viens-tu à Nanjing ? 😉 😉 😉

    Un autre petit mot particulier pour : Désolée, j’ai trouvé tes messages dans les spams. Et d’après leur teneur, j’en déduis que tu as du t’y reprendre au moins à 2 reprises ! Désolée !!! Un immense merci pour ta persévérance ! Concernant la tonalité, ce n’était pas très difficile, tout était rouge pétant dans cette pièce de musée (James Turrell oblige …) En fait, ce que j’aime bien dans le bonhomme, c’est le triangle blanc – minuscule c’est vrai – de sa chemise. J’avais pensé à un moment à le supprimer, mais sans lui, et bien qu’encore une fois il soit minuscule, la photo perdait un peu de sa saveur. Comme quoi, les détails, même infinitésimaux ont toute leur importance !

Laissez votre commentaire