LE BLOG PHOTOFOLLE
- par Laurence Chellali

SOLITUDE


solitude

 

SOLITUDE 

La solitude , plénitude , attitude
Délice mélancolique
Langueur bénéfique
Refuge des histoires à l'envers
Asile des contes à l'endroit
Les yeux fermés
Pour ouvrir le coeur
Les doigts croisés
Pour implorer le  meilleur
L'écoute attentive aux bémols du silence
Le regard divagant sur les nuances lumineuses
La fleur de peau réceptive à chaque frisson
Le frisson d'une idée incongrue
Le bourdon d'un instant déchu
La chanson d'une romance inattendue
Le voyage illusoire d'un soir
Le bout du monde derrière le rideau de mes yeux
Le flou m'enveloppe
L'état cotonneux de mon âme donne au doux instant
La légèreté des secondes … le temps en suspens ! 

Joycelita – mai 2010

 

Joyce, je te l'ai déjà dit quand tu m'as envoyé ce poème, j'ai eu un vrai coup de foudre  !

C'est toujours difficile d'expliquer pourquoi on aime un texte. La première parole qui m'est venue à l'esprit pour celui-ci est l'élégance. Qu'est-ce que j'entends par élégance ? Le subtil équilibre entre l'expression libre des sentiments et la pudeur, les mots choisis pour la beauté de leur sonorité et de leur signification, la grâce et la délicatesse de ce qu'on veut exprimer.

Tu vois, Joyce, je ne suis pas sûre que ma photo soit à la hauteur de ton poème !

 

 

Laurence

Laurence

Côté rêvesJe dis souvent que je ne photographie pas ce que je vois, mais ce que je ressens. Grâce à la photographie, je peux modeler le réel et y imprimer mes sentiments en organisant les formes, les couleurs, les contrastes tels qu’ils me parviennent pour en faire émerger mon monde émotionnel. Côté pratique … Je gagne ma vie en vendant des photographies à des agences et à des collectionneurs, mais aussi en dispensant des cours de photographie dont vous pourrez trouver toutes les modalités dans la rubrique « Cours« . Plus apparentée à une « coacheuse photographique », j’aime pousser mes élèves à trouver leur propre chemin et leur style personnel.

7 Commentaires

  •    Répondre
    Voilà une solitude bien douce et bénéfique ; j’en connais de plus terrible qui donne des frissons bien moins agréables, mais je reconnais bien là le plaisir de cette solitude quand elle est choisie et offerte 😉 C’est celle que je commence à retrouver après quelques semaines de débordements dans tous les sens :whistle: et c’est comme si il y avait un écho magique à mes pensées : bravo pour ce très beau duo :love:
  •    Répondre
    J’aime cette solitude « positive », ce recentrement, cette sensibilité à soi. Contrairement à ce que tu penses, Laurence, je trouve que ta photo est tout à fait à la hauteur de ce beau texte. Elle respire la sérénité, la douceur!
  •    Répondre
    dingue,
    ton commentaire laurence est un poeme à lui tout seul !!! bah voyons tout le monde se lache sur ce blog !
    « Le subtil équilibre entre l’expression libre des sentiments et la pudeur, les mots choisis pour la beauté de leur sonorité et de leur signification, la grâce et la délicatesse de ce qu’on veut exprimer »
    je suis à 300% d’accord avec toi et ne n’aurai pas dit mieux,
    je ne commente donc pas ce poeme , de toute façon je suis fan, alors
    je me demande où vous cherchez tout ça, et la photo va super, a peine le sourire, mais on le devine quand même, et le contraste avec la solidité du fond, qui me fait penser à un roc, une belle pierre, celle qui nous ressource par son energie accumulée.
    bravo à vous deux,
    je suis bien fière de vous connaitre, et je suis d’autant plus heureuse quand le téléphone sonne et que c’est juste joycelita qui me dit « merci » de connaitre laurence, et d’avoir provoqué cette rencontre magique …

    elle est pas belle la vie ? le bonheur transmis dans ces échanges là est simple et exponentiel , ça fait du bien dans ce monde de dingue, ici tout est gratuit !
    bravo encore à vous deux
    et merci de nous faire profiter de tant de talent

  •    Répondre
    laurence ,
    d’abord merci de m’avoir boosté… je suis un peu en panne comme je te l’avais dit depuis un certain temps et tes duos me poussent, j’aime tellement ça tu le sais …
    je trouve que l’exercice est d’autant plus intéressant que même si la première idée est de laisser aller son inspiration … je reste vigilante à l’idée de me dire « il faut que ça colle à ce que laurence a voulu prendre » …
    tu sais j’ai été très émue par tes mails , ta présentation ici !! vraiment c’est un retour qui me va droit au coeur , je n’ai aucune certitudes sur ce que je fais , tu sais je me laisse juste aller … ceci dit , comment oses tu dire que tu trouves que ta photo n’est peut etre pas a la hauteur ???
    la je bondis !!! c’est grâce à cette photo dont je me suis imprégnée quelques jours avant de lâcher ses mots …je l’avais en tête , j’adore cet exercice laurence
    merci encore pour tout !!

    marie laure ,
    oui cette solitude la , est choisie , la sérénité du visage nous le laisse croire tout au moins .. c’est une solitude comme je dis bénéfique , celle qui aide à se retrouver
    merci a toi marie laure

    spriluline ,
    je suis bien d’accord avec toi concernant la photo qui est exactement douceur .. merci de tes mots aussi

    mireille ,
    j’avais pas vu le fond tu sais !! c’est vrai que je ne voyais que ce visage dans ma tête .. ça aurait pu donner effectivement autre chose , un contraste …
    oui , le téléphone , j’ai pas pu résister , jamais ces duos n’auraient existé si tu ne m’avais conseillé le blog de laurence ..
    merci pour tout tite soeur !

  •    Répondre
    Marie-Anne Ambry 4 mai 2010 à 22 h 10 min
    Je trouve cette solitude toute délicate, toute douce qui respire le plein de vie et de rencontres aussi. Une solitude qui m’est féminine!

    Merci!

  •    Répondre
    Un grand merci à toutes – oui, oui, toutes, car les hommes sont bien absents …Est-ce que sur le net aussi ils auraient du mal à papoter ?
    Et si on testait … La prochaine fois, on parlera foot ! Préparez vos textes et photos mesdames, on va les mettre au défi de dire des choses aussi intelligentes que nous !
  •    Répondre
    Marie-Anne Ambry 15 mai 2010 à 20 h 27 min
    Où sont les hommes? Savent-ils à quel point ils sont nécessaire pour l’équilibre de tous: pères, frères, fils, amis ,etc… tous quoi! On va leur dire encore alors, encore et toujours!!!!

Laissez votre commentaire