LE BLOG PHOTOFOLLE
- par Laurence Chellali

VOLEUR DE COULEURS !!!1 min de temps de lecture


Ben voilà, j’ai loupé la saison de l’automne, avec ses couleurs flamboyantes, ses rouges sang, ses jaunes soleil, ses marrons chauds (la couleur marron, pas le fruit … wouarf, je suis trop drôle moi quand je m’y met 🙂  ). Oh, ce n’est pas que je n’ai pas essayé à quelques reprises, mais je n’ai rien obtenu qui m’aie convaincu. Je vous ai donc évité le pire !

Sauf que maintenant, paf ! les couleurs sont parties ! Hiver, tu n’es qu’un malotru et un voleur ! Tu ne t’es même pas annoncé, tu nous plonges soudainement dans le froid et tu nous prives du joli chatoiement automnal. Et voilà le réslutat ! Des images où j’ai dû me faire violence pour te décrire : peu de contraste et des tons froids. On verra plus tard, quand ma déception se sera calmée, je consentirai peut-être à te redonner un peu de vivacité. Mais aujourd’hui, c’est tout ce que tu mérites !

Laurence

Laurence

Côté rêves ...Je dis souvent que je ne photographie pas ce que je vois, mais ce que je ressens. Grâce à la photographie, je peux modeler le réel et y imprimer mes sentiments en organisant les formes, les couleurs, les contrastes tels qu'ils me parviennent pour en faire émerger mon monde émotionnel. Côté pratique ... Je gagne ma vie en vendant des photographies à des agences et à des collectionneurs, mais aussi en dispensant des cours de photographie dont vous pourrez trouver toutes les modalités dans la rubrique "Cours". Plus apparentée à une "coacheuse photographique", j'aime pousser mes élèves à trouver leur propre chemin et leur style personnel.

8 Commentaires

  •    Répondre
    Je n’ai jamais aimé l’automne, aussi loin que je m’en souvienne. Peut être parce que dans ma tête d’enfant, comme d’ado, je savais que cette saison annonçait le retour sur les bancs d’école, la mort d’un soleil chaleureux.
    Aujourd’hui je garde un goût amer quand sonne l’automne. Et ne parlons pas de l’hiver… ce froid saisissant qui transperce nos vêtements pourtant bien serrés sur nos corps… et qui fait pleurer les yeux !
    Mais !
    oui oui, il y a un « mais » !
    Je suis fan de ces images qui inondent mon regard au fur et à mesure de mes balades sur la toile. Les tiennes en font partie. Ici par exemple, j’adore la lumière et la douceur que tes photos dégagent.
    C’est tout simplement magnifique.
    Comme des bijoux fragiles dans un écrin décoloré… j’adore la décoloration, elle a une sorte de romantisme discret, une histoire pleine d’histoires… des légendes fantastiques… un autre monde.
    j’ai aimé plonger dans le tien.
    Bises
  •    Répondre
    Est-ce que ce sont les poils de Carotte ? ça a l’air tout doux et pas froid du tout 😉
  •    Répondre
    Il ne doit rien y comprendre l’hiver. Tu l’engueules et en même temps, tu lui offres des images somptueuses….C’est magnifique, j’aime vraiment, surtout la dernière avec cette petite feuille morte tout jaune qui accroche le regard au milieu de ces lignes grisées.Il n’y a peut-être pas de couleur mais c’est lumineux. Bravo Laurence!
  •    Répondre
    Peggy : Il faut bien trouver des compensations, non ? Car je suis exactement dans le même état que toi concernant cette période … et en plus, ça empire avec l’age. Je dois me rabougrir car je deviens de plus en plus frileuse. En même temps, je ne sais pas si j’aimerais vivre dans un endroit sur terre où il n’y a pas de saisons. L’idéal ? Vivre là où il fait chaud, et en un instant, pouvoir se transporter au gré de son humeur et de ses envies vers d’autres climats !

    Marie-Laure : non, non, il ne s’agit pas du tout de Carotte, mais de graminées (qui n’en sont plus que l’ombre d’ailleurs !). En fait, j’étais partie au bord de la rivière qui coule à côté de chez nous à la recherche de toiles d’araignées – là bas, il y en a toujours plein ! Sauf que la crue dramatique d’il y a quelques semaines a tout embarqué. Il ne restait plus que ces herbes sèches, dans ce paysage assez monochrome, avec ce brouillard spécifique aux bords de l’eau. Et je peux te jurer que ce n’était pas chaud du tout !

    Spiruline : Comme je l’explique à Marie-Laure, la brume présente ce matin là laissait passer suffisamment de lumière pour laisser scintiller la gelée. Et une fois n’est pas coutume, je n’ai pas eu envie du tout de contraster les images, au contraire !

    En tout cas, je suis ravie que ces images vous parlent !!!

  •    Répondre
    J’ai regardé les photos avant de lire, moi aussi je me suis demandé ce que c’était, et moi aussi je me suis demandé si ce n’était pas des poils de chat ou de lapin ! Bon, j’ai eu ma réponse en voyant la dernière image -très belle- et tes explications. La petite feuille jaune ressemble à un papillon, et ponctue à merveille ce champs de glace.
  •    Répondre
    Il a bien fait le voleur, en ne laissant que légers mouvements et romantisme…Bon week-End Laurence
  •    Répondre
    c’est bien aussi … c’est bien de les imaginer les couleurs ! je les trouve très lumineuses vos photos d’automne Laurence
  •    Répondre
    Merci Marine, Gérard et Véronique ! Aujourd’hui, l’hiver est parti mais a laissé plein de grisaille derrière lui. Les couleurs ne sont pas prêtes de revenir !

Laissez votre commentaire