LE BLOG PHOTOFOLLE
- par Laurence Chellali

1+1=1


Je suis heureuse de vous annoncer qu'une toute nouvelle forme de "DUO" vient d'être mise en place !

Vous connaissiez ceux avec un texte et une photo, cette fois-ci, c'est avec 2 photos 

Le principe est toujours le même :  nous sommes deux à jouer, à nous compléter, nous répondre, avec nos approches et sensibilités différentes. La grosse différence aujourd'hui est que ce DUO se transforme en diptyque, et voici ce que ça donne !

diptyque

Cet exercice est vraiment difficile, et je crois qu'il faut vraiment saluer le talent et la persévérance de Christine qui s'est si bien prêtée au jeu. Car pour ma part, j'ai eu la facilité absolue : je n'ai eu qu'à aller chercher dans mes archives et trouver une photo que j'avais envie de vous montrer.

Christine, elle, tout comme vous mes contributeur écrivains, a dû faire cet effort incroyable de s'imprégner, de regarder, d'analyser, de décortiquer et … d'imaginer.

Or, la photographie, contrairement au texte qui a une infinie palette de mots et d'associations possibles pour nuancer et affiner son idée, a en fin de compte une certaine part de brutalité. Le photographe, quand il déclenche son appareil, n'obtient finalement rien d'autre qu'une image à l'exact reflet de l'existant. Et tout son art consiste à appuyer sur son bouton au moment précis où les éléments qui lui conviennent se mettent en place.

Attention, je ne suis pas en train de dire qu'écrire est plus facile ! Mais l'écriture étant abstraite, nous pouvons nous échapper de l'existant en toute liberté et c'est d'ailleurs l'usage de cette liberté qui rend la chose si difficile. Au contraire, la photo nous ancre irrémédiablement dans le concret d'où cette forme de "brutalité".

Alors voilà, j'ai donc envoyé ma photo de ce petit bonhomme mangeant une belle pastèque. Je l'ai prise en début d'été, au moment où les feuilles sont du plus beau vert, la chaleur était au rendez-vous, sans réaliser que nous sommes en novembre, qu'en Suisse où vit Christine, le temps est aussi automnal que partout, et que du coup je lui imposais une gageur pour retrouver cette ambiance !!!  Mais elle a réussi à trouver des couleurs complémentaires, le fil conducteur de l'enfance et des lunettes.

Un grand grand bravo donc !!!!

————

Si questo ragazzo si riconosce e che non vuole apparire in queste pagine, o i suoi genitori, puo prendere contatto con me, e togliero subito la sua photo …

Laurence

Laurence

Côté rêvesJe dis souvent que je ne photographie pas ce que je vois, mais ce que je ressens. Grâce à la photographie, je peux modeler le réel et y imprimer mes sentiments en organisant les formes, les couleurs, les contrastes tels qu’ils me parviennent pour en faire émerger mon monde émotionnel. Côté pratique … Je gagne ma vie en vendant des photographies à des agences et à des collectionneurs, mais aussi en dispensant des cours de photographie dont vous pourrez trouver toutes les modalités dans la rubrique « Cours« . Plus apparentée à une « coacheuse photographique », j’aime pousser mes élèves à trouver leur propre chemin et leur style personnel.

13 Commentaires

  •    Répondre
    Bel exercice!
    Deux photos en écho, comme deux yeux…voir le monde….se regarder…sous le prisme de nos lunettes, suivant celles que l’on porte le monde est plus où moins gai (comme le verre à moitié vide ou à moitié plein!)… Là je savoure l’image de gourmandise aussi!
    A bientôt!
  •    Répondre
    c’est génial !
    quelle belle interactivité , c’est ce qui me plait par dessus tout ici , le partage !
    en effet les deux photos parlent et se parlent ! on y trouve une ambiance quasi tropicale ,les couleurs se rapellent , les éléments se complètent et l’enfance rayonne !
    je suis bien d’accord avec toi en ce qui concerne l’ampleur de l’écriture et du sens que l’on veut donner aux mots , le sens qu’on veut leur cacher aussi…les nuances apportés sont à la virgule près , tellement confortable et je comprends que la photo , malgré vos talents respectifs et les notions que vous avez de cet art , n’offre pas tant de facilités ..
    quel bel exercice en tous cas , bisous belle journée
  •    Répondre
    Excellent !
    Bravo pour ce premier résultat qui présage de bonnes choses !

    Je suis ravie de vous retrouver toutes les deux dans ce projet… vive les rencontres !! 😀 :love:

  •    Répondre
    excellent,
    j’adore ce nouveau duo,
    quelles belles photos ! mais vous trouvez ça où … pff faut queje change d’appareil photo ou quoi ?
    vous rendez vous compte la chance qu’on a de pouvoir savourer ces images ?
    on oublie souvent de remercier la vie de nous donner tout ça.
    communiquons communiquons, c’est extra
    merci à tous et à toutes d’embellir nos journées
    par ces échanges sensationnels
  •    Répondre
    Encore une idée de génie pour agrémenter nos échanges mais je n’ai rien à ajouter à tout ce qui a été déjà dit, entièrement d’accord avec vous toutes : un régal des yeux ! :p
  •    Répondre
    Que c’est chouette de découvrir ma photo à côté de la tienne et quel soulagement de constater que je ne suis pas totalement à côté de la plaque. Car ce duo, quel défi pour moi mais comme je te l’ai dit, Laurence, quel plaisir aussi que de réfléchir en se fixant quelques contraintes avant de déclencher, de découvrir le travail de l’autre et de partager. Certes, l’image est le reflet de l’existant mais pas que… Elle offre tant de possibilités d’exploration au niveau des formes, des couleurs, du mouvement etc. que je me réjouis déjà de nos prochains échanges. Alors merci à tous pour vos réactions positives, et tout spécialement à Anne-Laure qui est notre dénominateur commun, n’est-ce pas Laurence!
    @Miblou: pas d’appareil sophistiqué en ce qui me concerne. En l’occurrence, j’ai utilisé mon petit Lumix qui traîne en permanence au fond de mon sac.
  •    Répondre
    Et bien pour moi aussi, c’est un soulagement que lire que vous appréciez ce DUO ! Car même si j’ai eu la part belle, j’ai super flippé pour Christine. La pauvre.

    Pour te répondre, justement Christine, c’est vrai que la photo nous offre des possibilités d’exploration incroyable. Mais ce que je voulais dire, c’est qu’une fois que la photo est prise, que l’instant est figé, tout est fait, comme on dit, les dés sont jetés. Après, bien sûr, et c’est d’ailleurs aussi un de mes grands régals, on a la possibilité de développer sa photo, que ce soit en numérique ou en argentique, et d’y ajouter quelques artifices qui nous permettent de préciser ce qu’on a voulu faire et exprimer.

    Je voulais aussi te dire, Miblou, qu’effectivement, il n’est pas nécessaire d’avoir un appareil photo super sophistiqué. Bien sûr, un bon outil facilite infiniment la tache. Mais c’est à coup sûr, avant tout, un long et difficile travail d’observation qui nous permet d’arriver, parfois, à faire une bonne photo. Le sens de la composition, le déclenchement au bon moment, le fait d’ouvrir les yeux et d’être curieux, ça, aucun appareil photo, aussi sophistiqué qu’il soit, ne te le donnera …

  •    Répondre
    alors là vous etes tombées dans le panneau (pas celui de l’article précédent !) quand je disais qu’il faut que je change d’appareil photo c’était une BLAGUounette, bien sûr que c’est votre oeil, vos doigts et votre talent qui font d’aussi beaux clichés !!! je n’en doutais pas une seconde voyons !
    ha j’ai fait une blague sans le savoir et j’ai eu deux « com » comme dirais les jeunes « bloggeurs » hihi hih ou ou ou trop drole , trop contente !!!
    •    Répondre
      Ah, mais c’est que tu as touché une corde archi sensible chez nous les photographes ! Attention, sur le sujet, nous n’avons strictement aucun sens de l’humour, c’est une chose grââââve …. :p

      Ceci dit, contente que ça t’ai fait rigoler (pfiuuuu ….)

  •    Répondre
    Voilà une bien belle idée!!! Merci pour ton message posté sur mon blog. Il me donne l’occasion de découvrir un nouveau photo blog très réussi, féminin qui plus est. Le monde du photoblog est très masculin et ç’est bien agréable de suivre le travail d’une femme photographe (je suis aussi de près celui d’Anne-Laure). On retrouve souvent une sensibilité que l’on ne perçoit pas dans les blogs masculins. Bravo!
    •    Répondre
      Merci Marc pour être entré ici ! Saches que tu seras toujours le bienvenu !

      C’est vrai que le monde de la photo est très masculin, mais il semble, d’après ce que j’ai lu, que de plus en plus de femmes pratiquent désormais cette activité;

      Et bien entendu, c’est tant mieux pour la photographie, car tu as probablement raison, nous avons très certainement des approches et des sensibilités différentes et complémentaire.

      C’est quand même chouette de s’enrichir comme ça !!!

  •    Répondre
    Oui, la richesse vient de ces approches un peu différentes. D’ailleurs, à l’occasion j’aimerai te faire participer à ma rubrique interview si ça te dit 😉 Ca fait longtemps que je n’en ai pas publiée une!

Laissez votre commentaire