LE BLOG PHOTOFOLLE
- par Laurence Chellali

AUGURI !!!


Environ 3 minutes de lecture

dsc_6033

Ha ! La mamma italianna, vous savez, celle qu’on a tous en tête, ultra protectrice, voire mangeuse d’enfants. Rêve, fantasme, caricature ou réalité ?

REALITE Petit exemple : Nous avons fêté l’anniversaire d’Inès hier, à la française, c’est à dire à la maison, en petit comité. Car il faut savoir qu’ici, chaque anniversaire est l’occasion de fêtes gargantuesques, où au minimum toute la classe du chérubin est invitée, les parents, les grands parents, les oncles, les tantes, les voisins, les connaissances, les passants. Bien sûr, tout ceci requiert la location d’une salle, des heures de préparation culinaire salée – focaccia, pizza, patatine – sucrée – torta, dolce, caramele, l’achat de décorations et de lots pour les invités. Bref, un mariage ne demanderait pas moins de travail ! Mais que ne feraient pas les mamans italiennes pour leur enfant – souvent unique et on comprend pourquoi …

Bref, pour ma part, je me refuse à ce genre de mise en scène, je ne suis pas italienne, et même si mon amour pour mes enfants est sans limites et immense, je ne suis pas maso !

Donc, Inès avait invité une dizaine de petits copains et copines, pour l’après-midi et j’en avais profité pour convier à finir la soirée avec nous quelques parents. Comme quoi, je me transforme un peu ! Je pensais avoir le temps, durant l’après-midi, de préparer tranquillement le repas du soir pendant que nos têtes blondes s’agitaient autour de moi, bien occupés à jouer entre eux, et où de toutes les façons les adultes sont interdits.

Mais c’était sans compter que les mamans de ces chérubins restent elles aussi tout l’après-midi !!!! Grave erreur de ma part ! Car non seulement je me suis retrouvée à faire la conversation à quelques unes pendant plusieurs heures, mais en plus elles ont piqué les gaufres que j’avais préparées pour les enfants ! Les mamans italiennes sont aussi très gourmandes, ça c’est quelques chose qu’on sait moins …

En plus, Ryad ne m’a été d’aucune utilité car dans ces situations, les hommes sont exclus. C’est une affaire de femmes ! A 6 heures, je me suis décidée à leur avouer que j’attendais du monde pour 7 heures et qu’il fallait que je prépare un peu le repas. Elles sont très compréhensives les mamans italiennes, à tel point qu’il leur a fallu encore une heure pour me donner des recettes, pour dire qu’il fallait effectivement qu’elles partent, pour rassembler leurs enfants et qu’elles comprenaient qu’une journée comme celle-ci demandait de l’organisation … A peine étaient-elles parties que nos autres invités sont arrivés !

Car il faut savoir qu’en Italie, on est toujours, systématiquement, obligatoirement en retard, sauf ….. pour manger. Je vous le dis : si vous êtes invités par des italiens, n’arrivez jamais, jamais en retard ! De toutes les façons, à 19h pile, si vous n’êtes pas arrivés, ils vous appelleront inquiets pour savoir ce que vous faites … Je vous laisse donc imaginer la scène : une maison sans dessus-dessous et strictement rien de prêt pour le repas. Avec Ryad, nous avons donc pris l’option nature – de toutes les façons, nous n’avions pas le choix, et nous avons mis tout le monde au boulot !

Heureusement, c’étaient des copains chouettes et nous avons passé une super soirée !!! Les photos ci-dessous sont les seules que j’ai eues le temps de prendre de cette journée, c’est à dire avant l’enchainement des événements ! Une jolie table, l’attente des invités, des couleurs. Bref, la sérénité d’une jolie fête tranquille

dsc_6025dsc_6027 dsc_6023 dsc_6029dsc_60201

Laurence

Laurence

Côté rêves ...Je dis souvent que je ne photographie pas ce que je vois, mais ce que je ressens. Grâce à la photographie, je peux modeler le réel et y imprimer mes sentiments en organisant les formes, les couleurs, les contrastes tels qu'ils me parviennent pour en faire émerger mon monde émotionnel. Côté pratique ... Je gagne ma vie en vendant des photographies à des agences et à des collectionneurs, mais aussi en dispensant des cours de photographie dont vous pourrez trouver toutes les modalités dans la rubrique "Cours". Plus apparentée à une "coacheuse photographique", j'aime pousser mes élèves à trouver leur propre chemin et leur style personnel.

4 Commentaires

  •    Répondre
    que j’ai ri !!
    j’espère que tu ne m’en voudras pas , mais la situation est quand meme drole !
    bon j’avoue que j’ai reconnu deux ou trois trucs bien de chez nous , ces parents qui arrivent avec leurs enfants mais qui ne partent pas , mais bon « chez nous  » elles ne restent pas tout l’après midi et puis dis donc, c’est qu’ils doivent se sentir bien chez nous … aussi il est maintenant assez coutumier de voir ces anniv de ptits loups , finir en apéro parents avec qui affinité plus ! oui c vrai mais bien sur , cela implique qu’on ai eu le temps un peu de préparer , bon écoute , votre « coté nature » comme tu le dis a apparement bien fonctionné puisque vous avez passé une bonne soirée !
    a quand le prochain anniv ?
  •    Répondre
    J’ai beaucoup ri aussi!!
    En plus ça m’inspire pour ce que j’étais en train d’écrire sur les règles sociales…Je pense que c’est le charme de vivre dans un pays autre que le notre: découvrir les coutumes locales in situ 😉

    Grosses bises

    Amine

  •    Répondre
    Jolie princesse de 7 ans entourée de verre Winx, Titi gros minet, Cendrillon ou Belle ou bois dormant (?), Coca et autres grands produits de consommation… mais je vois que les gâteaux sont faits maison et que là, tu as assuré sur la réputation des « mamma » françaises, quand même !!! 🙂
    Joyeux anniversaire en avance et bravo aux parents organisateurs actifs et passifs !
    bizzzzzzzzzzzzzzz
  •    Répondre
    moi aussi j’ai ri !!! mais je te reconnais bien là, excuse moi laurence adorée mais ça ne pouvait qu’arriver? aurais tu oublié que quand tu es arrivée en italie, ines a été invitée elle aussi, et tu n’avais pas pu repartir la maman t’avais kidnapée… ho hoh trop drole ces italiens quels ogres !

Laissez votre commentaire