Tiac Tac

TIC, TAC D’un infini désert il ne reste plus rien, Derrière tous ces visages les sentiments sont feints, A jouer des passions on en perd le sens, A jamais embué dans un profond silence. Une lumière rejaillit on ne sait pas trop d’où , Elle éclaire un flot bleu, nous saisie tout à coup, C’est un regard vivant qui réveille notre cœur, Il déploie un chemin devant par sa couleur. Tic Tac, Tic Tac, L’aiguille s’est arrêtée En lampadaire stoppée. D’une lumière aveuglé On est ensommeillé. Tic Tac, Tic Tac, Nos émois tout en vrac, Venez on va courir En oubliant le trac Partageons nos sourires ! Marie-Anne Ambry-Zerrouk, Juin 2009

Cette fois-ci, c’est moi qui avais envoyé ma photo la première ! Merci donc Marie-Anne de nous avoir fait partager ton inspiration ! Et vous, que vous évoque -t-elle ?

NEWSLETTER

Je souhaite recevoir une notification mail lors de la parution d'un article et je sais que peux me désabonner à tout moment.

3 pensées sur “TIC TAC

  1. Bonjour à tous, puisque ce blog est bien actif ,j’en profite pour formuler une prière .Se pourrait-il que chacun regarde et fasse de la pub anticipée pour HOME qui va passer partout et sous toutes formes de médias ce 5 juin 2009 .C’est le genre d’action qui peut aider à notre sauvegarde .et qui permettra de continuer à faire de la poésie sous les, ou sur , les lampadaires .
    Merci ,
    Agnès TC vous salue cordialement
    1. Je suppose qu’Agnès veut parler du film de Yann Arthus Bertrand qui va effectivement débouler sur les écrans très prochainement.
      Je vous mets donc ici l’adresse du site : http://www.home-2009.com/fr/index.html
      Régalez-vous bien !
  2. Quel beau duo : Je reste sous le charme des mots et du coucher de soleil, sans rien avoir à ajouter de plus, si ce n’est vouloir continuer à être éblouie !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.