Trois

BULLES DE SAVON

 

Je passe souvent pour une photographe dite « conceptuelle », mais je ne suis pas qu’une « intello » ! Il m’arrive aussi régulièrement de prendre mon appareil photo juste pour le plaisir de la belle image, de celle qui titille la pupille et où le neurone peut se reposer tranquillement.

C’est exactement ce qui m’est arrivé pour les photographies que je vous propose aujourd’hui…

Figurez-vous que j’ai découvert par hasard des bulles de savon nouvelle génération, c’est à dire qui n’éclatent pas immédiatement. Oh bien sûr, la recherche a encore des progrès à faire car ces bulles restent malgré tout très fragiles et surtout ont un gros défaut : elles se fripent lorsqu’elles rentrent en contact avec un objet. Mais malgré cela, nous disposons de quelques secondes pour pouvoir les photographier dans toute leur « ronditude ».

C’est ainsi que grâce à l’aide de ma petite assistante en chef (ma plus jeune fille Inès) qui a bien voulu me fabriquer des milliers de bulles, j’ai pu les photographier au moment où elles rentraient en contact avec des plumes, elles aussi extrêmement fines et aériennes.

Je dois dire que nous nous sommes bien amusées et que cette séance m’a donné beaucoup d’idées pour peut-être la réalisation d’un futur travail sur la légèreté, la fragilité, sur « l’insoutenable légèreté de l’être ».

Mais pour le moment, je vous présente tout simplement ces photos d’une première séance de prise de vue, sans ordre, sans format pré-défini, sans choix entre la couleur et le noir&blanc. Bref, des photos « en vrac » mais que j’ai eu beaucoup, beaucoup, beaucoup de plaisir à prendre ! Elles sont indéniablement « girly » et je me demande bien si ces messieurs y seront sensibles … À voir …

Comme souvent, je vous propose de les visionner au son d’une musique que j’aime beaucoup et que je trouve adaptée à mon état d’esprit concernant la série. Par ailleurs, pour profiter pleinement, à mon avis, de ces images, je les propose en plus grand format que d’habitude. Alors n’hésitez pas à cliquer sur les photos pour les agrandir !

Raté ! Ma bulle est fripée !
Raté ! Ma bulle est fripée !
  1. J’aime beaucoup ton thème et tu réussis à nous faire pénétrer dans l’insoutenable légèreté de tes bulles et plumes : planant, doux, extrêmement fragile … Profitons-en !
    (je trouve la n° 3 extrêmement sensuelle)
  2. C’est incroyablement doux et beau!! Quelle légèreté!! Surtout pour une journée de rentrée… Ces photos sont magnifiques et j’imagine que le moment à les faire l’était tout autant.. Une source inépuisable de possibilité graphiques, de compositions… Waouhhh!!
  3. Pour te donner un avis masculin, j’aime beaucoup ! Je crois avoir une préférence pour celles qui ont une teinte violette plutôt que N&B.

    Mes préférées sont la 4, 12 (j’adore cette liaison bulle-poils de plume ^^) et 14 (j’adore ce poil de plume qui caresse le bas de la bulle).

  4. Une série bluffante… Je m’y suis essayée – et je m’y suis cassée le nez – et les nerfs -finalement j’ai renoncé. Mais avec cette nouvelle façon de faire des bulles? Tentant!
  5. Bonjour Laurence,
    C’est très beau. Certaines sont (je ne sais pas si c’est le bon mot..) charnelles.
    j’aime beaucoup.
    Et sans vouloir te provoquer, je reste quand même un peu sur ma faim.. De Toi, je m’attendais presque à en voir des carrées, coniques même.. (mais j’exagère là…)
    Décidément ces photos là sont suggestives. Ça me fait penser à « fécondation in vitro »..
  6. Exactement le genre d’images qui fait de moi un visiteur quotidien de ce blog depuis bien longtemps… Une grande source d’inspiration pour mon propre travail, un grand bravo et de sincères remerciements pour ce que vous nous offrez…
  7. J’adore,super belle série tout en délicatesse et toujours cette atmosphère que je retrouve dans tes photos.Big fan 🙂

    ps: J’avais essayé moi aussi de faire une série comme ça mais tout seul sans assistant(e) ça était tout simplement impossible 🙁

  8. C’est une très belle série 🙂
    Légèreté, subtilité, douceur … des cadrages, tous, très différents. Une petite préférence pour le noir et blanc (12 et 14).
  9. Bonjour !

    Ce qui est assez incroyable, c’est que lorsqu’on anime un blog on a toujours des surprises ! Ainsi, je ne m’attendais sincèrement pas à ce que vous messieurs, soyez aussi présents dans vos commentaires. Ceci veut bien dire que vous êtes sensibles à des univers qui pourraient passer à première vue pour très féminins : ce rose, ces bulles, ces plumes, … Et pourtant ! Vous voyez, on a de cesse de se surprendre les uns les autres !!

    cstef : oui, tu as raison, celle-ci est un peu différente des autres. La bulle n’est pas en contact direct avec la plume, elle passait juste derrière, mais il y a un très joli mouvement dans les courbes. Merci !

    Marie-Laure : je crois que la 3 est aussi ma préférée. Elle est un peu moins définie que certaines autres, mais je trouve qu’ici la douceur du toucher est quasiment palpable ! Il est clair par ailleurs que ça nous emmène dans un univers fragile, en équilibre extrêmement précaire et tout en effleurements.

    Thomas : c’est drôle, tu dis que tu préfères celles en couleur et pourtant tu me cites au moins 2 photos en n&b ;). Je dirais que la 14 illustre assez bien la légèreté, car la bulle est vraiment en contact extrêmement légèrement avec ce « poil de plume » !

    1idée : je suis ravie que ces bulles aient allégé ta rentrée 🙂 Les possibilité de composition sont effectivement très grandes, mais quand même pas tant que cela car on est vite limités par la « rapidité d’exécution » obligatoire. Ces bulles sont très transparentes et j’ai dû faire la mise au point manuellement car avec ma manie du contre-jour, mon collimateur avait vraiment du mal. C’est donc un peu frustrant de ce point de vue car on n’a pas vraiment le temps de s’appliquer complètement !

    Ronan : ça ne m’étonne pas de toi. Ne me demande pas pourquoi d’ailleurs !!

    Chri : c’était bien mon intention, donc objectif atteint. Yes !! 🙂

    Dominique : je crois que ce qui te fais dire que ces photographies sont quasiment charnelles c’est justement le fait qu’elles ne fassent qu’effleurer. Tu me fais rire !!! La prochaine fois, je ferais des bulles carrées !!!!!

    Cyril : et bien je suis ravie de faire ta connaissance ! Je ne crois pas t’avoir jamais lu ici. Comme quoi, il fallait peut-être des images délicates pour t’inciter à déposer quelques mots. merci pour tes compliments, ils me touchent beaucoup 🙂

    Gwen : A toi aussi je te souhaite la bienvenue si on ne se connaissait pas avant ! Et bien sûr, je te remercie aussi de ton enthousiasme. Effectivement, faire ce genre de prise de vue sans super assistant au souffle à la fois puissant mais délicat est tout simplement impossible. Je ne sais pas dans quelle partie du monde tu habites, mais au cas où, demande dans un magasin de « farces et attrapes », c’est là que j’ai trouvé ces bulles un peu spéciales 🙂

    Jonas D. : Ton impression est très mystérieuse pour moi, mais c’est ce qui en fait aussi le charme 🙂 Comment réussis-tu à voir de l’humain ici ?

    Marie : Comme je vous le dis dans le texte de l’article, je n’ai pas eu envie de décider si je devais choisir la couleur ou du noir et blanc. En fait, ce qui m’a poussé à les traiter de manière différente est la manière dont la lumière interagissait avec ces bulles. Sur certaines, elle était très douce et le fond était en « accord » avec elles. Sur d’autres, la lumière était beaucoup plus dure et mes images étaient quasiment à l’origine en n&b. Une fois encore, même si la matière de ces bulles est plus « résistante », elle n’en demeure pas moins très fragile et on subit le contexte du fond plus qu’on ne le choisit. Ces bulles restent en suspend assez longtemps, par contre, bizarrement, lorsqu’on s’approche d’elles elles s’éloignent, comme si elles ne voulaient pas être touchées, comme si elles avaient une sorte d’écran de protection. Ma fille fabriquait donc ces bulles puis elle approchait très très très délicatement les plumes pour qu’elles viennent se poser quand c’était possible. Et c’est alors que j’avais quelques seconde pour « intervenir ». Donc on n’avait pas toujours le temps de les orienter comme il fallait. Mais je compte bien qu’on améliore notre technique !!

    Merci de tout coeur pour vos interventions !! C’est toujours extraordinairement intéressant d’avoir vos ressentis !

  10. Quel plaisir d’avoir une reprise en douceur, en légèreté, en souplesse quoi! offerte… Un très joli moment de poésie, avec cette musique qui me plaît beaucoup avec ses images. On est nourrie aussi par la connaissance de ton assistante, et ces bulles sont éclairées aussi par la complicité et les jeux que l’on peut imaginer autour de ces prises de vue magique. Je suis très touchée par la 9, toute en caresse et la 12 où la bulle me semble comme la tête d’un personnage. Et puis la dernière, si j’ose dire, une une ravissante cerise sur le gâteau… hihihi…
  11. Je ne savais pas qu’il existait des bulles nouvelle génération, on n’arrête pas le progrès 😉 Eh bien déjà, bravo pour la ronditude de tes bulles 😉 On a l’impression de voir des billes très fines et fragiles prêtes à se briser. J’ai une préférence pour la série en couleur, je trouve que les teintes que tu as choisies apportent encore plus de douceur aux compositions. Mes préférées sont la 3, la 8 et la 9 pour la couleur et la 13 et la 15 pour le noir et blanc.
  12. Bonjour à vous !

    Cécile : oui, c’est tout à fait exact, nous nous sommes beaucoup amusées avec Inès. je pourrais même te raconter une anecdote. Nous sommes partis faire une grande ballade et j’avais emmené avec moi le tube. La lumière était tellement belle, tellement douce, que je me suis dit que je pourrais essayer de prendre en photo ces bulles avec la mer en fond. Je ne te raconte pas comme a eu l’air ridicules lorsque des gens sont passés et qu’ils me voyaient gesticuler dans tous les sens autour d’Inès, à la photographier faisant des bulles. Et mon mari de dire avec le sourire en coin « ne vous inquiétez pas, c’est une artiste en train de travailler ». Pffffff …..

    Thursday : eh oui, on n’arrête pas le progrès !! Tu as raison, je crois que celles en couleur rosâtre/bleu/mauve ajoutent indéniablement une sensation de douceur car en soi ce sont des couleurs douces. Le noir et blanc, quant à lui, renforce le côté graphique. J’avoue qu’entre les deux mon coeur balance et s’il fallait faire un choix, je dirais que ça dépend du projet final 🙂

    Muriel : merci ! Oui, j’ai même 3, voire 4 assistants à demeure. Je vis dans le luxe, moi 😉

    Merci à vous pour votre passage, ce fut un plaisir de vous lire !!!

  13. Bonjour Laurence,
    Tes bulles font voyager mon imaginaire: ainsi, selon les photos et leur composition, je vois tantôt une lune, tantôt des cellules, tantôt une boule de cristal… J’aime la rondeur et la transparence de ces bulles et la légèreté qu’elles incarnent… Et puis encore une fois, le choix musical est parfait! Merci pour ce moment de rêverie dans lequel tu viens de me plonger! 🙂
  14. Bonjour Laurence, ouhala, j’ai du retard dans mes lectures moi, mais je ne pouvais pas passer flâner sur ton blog sans commenter cette superbe série….. C’est si délicat, fragile, léger… J’aime beaucoup, et je me demande bien comment tu fais, je sens toujours derrière tes photos, une parfaite maîtrise alors même que les images expriment un rel lâcher prise, je ne sais comment expliquer ça, enfin bref, bravo, encore une fois…… <3
  15. Superbe série onirique !

    On se croirait dans un monde parallèle, doux, soyeux… magique !

    Mais ça pourrait être également des photos de lunes avec des touffes d’herbes au premier plan, plusieurs lectures sont possibles.

    1. Nicolas, nos commentaires se sont croisés et le tien est arrivé alors que j’écrivais ma réponse à ces dames 🙂 Merci à toi aussi pour tes mots ! C’est plus particulièrement la seconde photo (numéro deux) qui me fait penser à un coucher de soleil. Beaucoup moins définie que les autres, je l’ai quand même intégrée avec les autres justement pour cela ! Tant mieux si ces images te plongent dans un monde imaginaire !!!
  16. Bonjour !

    Céline : Il n’y a pas de mal à se faire du bien 🙂 Et des petits moments de flottement comme ceux-ci nous font oublier pour un instant la dure réalité, alors … tant mieux 😉

    Plume et zoom : je ne saurais te dire … Surtout, je crois qu’il faut réellement essayer de montrer non pas « ce qui est » mais ce « que tu ressens », ce que tu as envie de partager comme sensation lorsque tu prends tes photos.

    Pastelle : oui, la mer, un feu de cheminée, des poissons dans un aquarium, des bulles … il y a tant d’occasion de se laisser porter !

    Merci de tout coeur à vous pour vos très gentils mots, ils m’encouragent à persévérer !!

  17. Superbes photos, tout en suggestion, poésie et légèreté !
    Ma préférée est la 3, elle m’évoque la maternité…
    Merci de nous faire rêver ainsi
    1. Pour la douceur, c’est un peu normal, non ? Associer des bulles et des plumes, ça serait difficile de réaliser des photographies « rugueuses » 😉
      Merci Lumi !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed
À la découverte
IDEFIXE