LE BLOG PHOTOFOLLE
- par Laurence Chellali

DRAME A L’ECOLE DE DANSE


Environ 2 minute

Samedi soir, nous sommes allés voir la représentation de fin d’année de l’école de danse des filles. En toute sincérité, je crois bien que ça faisait bien 10 ans que je ne m’étais pas ennuyée comme ça ! Imaginez un peu : début de la séance à 20h, tiers de temps à 22h, autre tiers à 24h, et le reste … on ne sait pas, on a craqué, on est partis. En toute logique, encore 2 heures, je pense … D’autant que nos chérubines ont dansé en tout et pour tout 2 mn et demi chacune ! Je crois que ce qui nous a plombé dès le début a été la première partie de 2 h consacrée au thème de la Belle au Bois Dormant version danse classique pour débutant. Je ne suis pas hermétique du tout à danse et à la musique classiques, mais là, c’était à la limite de la cruauté … Heureusement, le théâtre où avait lieu la représentation est un vrai petit bijou, et nous étions dans une loge à 3, Ryad, Alexandre et moi. Alexandre s’est couché par terre avec son MP3 sur les oreilles, Ryad a joué avec son téléphone en mode silencieux, et moi … j’ai pris des photos et je me suis imaginé des histoires terribles … En voici une version en 6 images/6 actes : 1er acte : Mise en place du plan de situation : le lieu du drame est dans un théâtre

_dsc6295

2ème acte : Roulement de tambour, le spectacle va commencer, la rumeur faiblit, tout le monde porte son attention sur le grand rideau rouge

_dsc6314

3ème acte Un homme entre dans une loge et s’approche à pas de velours derrière une femme. Elle l’entend, se retourne …

dsc_6362

4ème acte Pendant ce temps, le spectacle bat son plein, la musique fuse. La Belle au bois dormant vient de se piquer le doigt, la sorcière a vaincu !

_dsc6328

5ème acte La loge ou était la femme en rose est vide. L’homme s’enfuit. Personne n’a rien entendu du drame.

dsc_6364

6ème acte Il sort précipitamment du théâtre, laissant les spectateurs à leur ballet. Y a-t-il eu des témoins ? Oui, moi. Suis-je à mon tour en danger ?

dsc_6416

Fin

_dsc6312

Le rideau est retombé. Le meurtre restera-t-il impuni ? Qui sera la prochaine victime ? Pourquoi ? Voilà, je me suis fait mon film pendant ces 4 heures, et figurez-vous … je n’ai même pas pris en photo les filles en train de danser, j’avais trop peur d’en rater une seconde !

Laurence

Laurence

Côté rêves ...Je dis souvent que je ne photographie pas ce que je vois, mais ce que je ressens. Grâce à la photographie, je peux modeler le réel et y imprimer mes sentiments en organisant les formes, les couleurs, les contrastes tels qu'ils me parviennent pour en faire émerger mon monde émotionnel. Côté pratique ... Je gagne ma vie en vendant des photographies à des agences et à des collectionneurs, mais aussi en dispensant des cours de photographie dont vous pourrez trouver toutes les modalités dans la rubrique "Cours". Plus apparentée à une "coacheuse photographique", j'aime pousser mes élèves à trouver leur propre chemin et leur style personnel.

7 Commentaires

  •    Répondre
    2mn sur 4heures, cela fait moins de 1% du temps global. C’est moins que le livret A (au dernières nouvelles!), c’est pour dire. Le crimea bien eu lieu. Il s’est passé sur scène.Ce que Laurence passe sous silnce (par pudeur certainement) c’est qu’on a eu droit à une incursion innopinée de pleins de petits chaperons rouges. J’ai eu beau revisité les classiques, la belle au bois dormant (c’est le bois qui dort) n’a pas eu le privilège de croiser le petit chaperon rouge,elle dormait voyons! Pour ce qui est de la dame disparue, renseignements pris, c’est un illustre et inconnu bienfaiteur qui l’a sauvé. Il a eu pitié d’elle. Il aurait fait pareil pour les autres victimes que nous étions, mais il n’a as eu le temps. Enfin c’et ce qu’i a raconté à la chaine locale SPD channel (Save People from Danse), évidemment vous n’etes obligé de le croire (4h et plus durant, à d’autres). Pendant la danse des filles, j’ai arreté mon téléphone et j’ai hurlé encore, encore,
  •    Répondre
    Ils sont fous ces Romains !!

    Un gaulois de l’ouest

  •    Répondre
    Moi aussi je me suis tapé la fête de l’école de danse, mais « ma Paulinette » était à un moment donné en solo, et j’étais très fière d’elle. Le thème était l’Asie et c’était superbe. Elodie pendant ce temps était en arrière plan et se collait les doigts dans le nez !!!!!! Bon, chacun son truc …
    Toi qui a fait un peu d’équitation du dois savoir : les 2 filles, pendant notre séjour dans le Médoc, on réussi leur 4è galop, elles ont prit 25 cms, vu qu’en principe, on ne le passe qu’à 15 où 16 ans.
    Au fond, tout bien réfléchi = les générations se suivent mais ne se ressemblent pas (dommage!)
    On s’est aussi tapé l’école de musique, piano + chant. Comme vous ont s’est barré = 2 mns pour chacune des filles, et plein de mômes dont on se foutait royalement.
    Les vies de grand mère c’est pas toujours le pied….. c’est même quelques fois très décevant : je rentre dans la salle de bains des filles : dis donc, Poutie, pourquoi tu as des rides sur les jambes ???? sciée. J’ai réfléchi et j’ai répondu = Oui, mais « moi » je ne me fais pas bronzer derrière une passoire ! et toc.
    Mais c’est tellement génial les petits enfants (à petite dose)
    Je vous embrasse tous très fort
    Titi
  •    Répondre
    En lisant l’article, je me suis crue à un match de foot où je ne comprenais rien… et j’ai vu que les premiers à réagir étaient des Hommes (!!!) : confusion encore plus grande ! Grâce à Titi, j’ai compris que ce n’était pas une histoire de foot :), mais une histoire comme tant d’enfants nous les font vivre … à cause des adultes ! Mais quand même, pour l’Italie, vous avez le pompon (pour l’instant, je n’ai pas mieux à mon actif) !!!
  •    Répondre
    Marie-Thérèse 18 juin 2009 à 19 h 35 min
    Si ce n’est pas indiscret, c’était combien le prix de l’entrée?
    •    Répondre
      Laurence Chellali 21 juin 2009 à 11 h 28 min
      Tu as raison, Marie-Thérèse, de rappeler cet aspect hautement prosaïque quand on a à faire avec l’art ! Mais c’est vrai que cette petite plaisanterie nous a coûté 8 euros par personne plus le prix des costumes que nous n’avons même pas récupérés !!!!! Soit un total grosso modo de 50 euros !!!! Mais quand on aime, on ne compte pas !!!
  •    Répondre
    J’ai comme l’impression que ce n’est plus l’école de Ana Laggomaggiore…

Laissez votre commentaire