LE BLOG PHOTOFOLLE
- par Laurence Chellali

FEMME (HOMME) AU FOYER, UNE SINECURE OU UNE TARE ?


Environ 6 minutes de lecture

femme homme
Excusez-moi d’avoir mis les hommes entre parenthèses mais comme ils se font quand même beaucoup plus rares dans le domaine, ça me semblait plus que justifié ! Cela étant, je suis tout à fait curieuse d’avoir quelques unes de leurs réactions (tout autant que celles des femmes par ailleurs) à la suite de ce petit texte qui est, je l’avoue, d’abord l’expression de mes propres interrogations*.
 
Tout d’abord et pour que l’on soit bien d’accord sur les termes :   j’entends par « femme au foyer », toutes les femmes qui n’ont pas de travail rémunéré… à l’intérieur ou à l’extérieur de chez elles, qui n’ont pas à se lever le matin, une horloge à la place du coeur, pour courir assumer les responsabilités qui leur incombent…

J’insiste bien sur « travail rémunéré », car on peut très bien travailler de chez soi et être rémunéré(e) : du coup, on n’a pas le statut de « femme au foyer » mais de « travailleur indépendant ». Le pire c’est que travail – ou pas travail – rémunéré, à l’intérieur ou à l’extérieur de chez soi, tout le monde sait bien qu’une maison, à plus forte raison un foyer, s’entretient : jusqu’à maintenant, on n’a pas encore vu un frigo se remplir  tout seul ou le linge sale devenir propre d’un coup de baguette magique ! Et je n’ai pas encore parlé des enfants !!! 

au foyer

L’avantage de la femme au foyer, c’est qu’elle a TOUTES ses journées pour le faire (du coup la notion de « week-end » perd un peu de son charme, mais bon …J) et que, si elle se débrouille bien, elle peut avoir un peu de temps pour elle, (ce que les gens « actifs » et les retraités se reprochent de ne pas avoir !) : c’est vrai qu’une fois le mari parti au travail, les enfants déposés à l’école, il ne reste plus qu’à tout ranger, faire ses menus du jour, voire de la semaine, aller faire les courses en conséquence, mettre une machine en marche et étendre le linge qu’on a oublié hier, vider et re-remplir le lave-vaisselle (dieu merci ça existe !), éventuellement faire un peu de ménage (le grand luxe étant d’être femme au foyer et d’avoir une femme de ménage !), il reste parfois du temps pour appeler une copine, faire une (petite) sieste, enfin lire quelques pages du bouquin qui nous attend depuis des semaines, faire quelques civilités pour l’association dans laquelle on s’est engagé, éventuellement penser à commencer une grande œuvre qui nous tient à cœur, mais juste y penser car, après tout ça, il ne reste que quelques minutes avant d’aller chercher les enfants à l’école ! Une sinécure, non ?
une sinecure
C’est –  je m’en souviens – ce dont on rêve quand on est harassé de la course effrénée du temps que l’on passe au travail, sans voir grandir nos chers et tendres chérubins ou vieillir notre moitié (!), sans savoir de quelle couleur était le ciel aujourd’hui… C’est bien connu « L’herbe est toujours plus verte chez le voisin ». Pourtant, il faut aussi voir les inconvénients : ce n’est pas très rémunérateur (c’est le moins que l’on puisse dire : on ne fait que dépenser !), parfois pas très valorisant (ça dépend des interlocuteurs : certains vont jusqu’à dire : « Ah, vous ne faîtes rien ! ») et encore moins reconnu comme un travail (cf. notre société française en général : on indemnise les sans emplois mais pas les femmes au foyer)… Alors, imaginez-vous la réputation que vous avez si, en plus, vous refusez un service à rendre, sous prétexte que vous êtes débordée ? INCONCEVABLE !!! C’est comme ça, que vous arrivez parfois à être débordée, fatiguée et harassée par un travail que personne ne reconnaît, pas même vos enfants (bien connus pour leur ingratitude) et parfois même votre mari (trop fatigué par sa journée à LUI, autrement plus préoccupante dans son esprit, que les multiples détails dont vous l’inondez ). Et, là c’est vraiment une tare d’être femme au foyer ! 
ou une tare
 
Sous cette description un peu caricaturale (je l’admets volontiers) du statut de femme au foyer, tel que je le ressens en France, je tenais à revendiquer le droit de l’être, la chance de l’être quand c’est choisi et le bonheur d’avoir à assumer ce choix. Est-ce « ringard » ? Passéiste ? Peu ambitieux ? Egoïste ?
Et vous, qu’en pensez-vous ? Votre avis m’intéresse (et la photo de Laurence aussi !!!).
 

*Toute ressemblance avec des personnes de votre connaissance est purement fortuite et non avenue

Texte écrit et assumé  par Marie-Laure – Octobre 2009. 

 

Mais ma chère Marie-Laure, le fait d'être femme (homme) au foyer est toujours choisi de nos jours et en France. Car si on n'est pas femme (homme) au foyer, on est soit chômeur (rémunéré ou non, mais en tout cas en recherche d'emploi), retraité, étudiant, en congé parental, et je ne parle pas effectivement de toutes les professions qui peuvent s'exercer au domicile (du courtier en assurances à l'artiste …) Et de toutes les façons, quel que soit le statut qu'on a "à côté", on est toujours une femme au foyer – et là, je ne mets plus les hommes entre parenthèses … N'est-ce pas bien connu, que dans nos gènes, il est inscrit que l'homme est porté sur l'extérieur, la chasse  et que la femme, elle, est tournée vers l'intérieur  ? Hoho, je sens qu'un débat supplémentaire pointe son nez …

Sinon, j'avoue que pour l'illustration, j'ai eu du fil à retordre. J'ai été tentée de faire un bon nombre de photos qui auraient pu illustrer de façon plus générique ce que tu as écrit. Mais à chaque fois, ça ne collait pas. Du coup, je me suis penchée sur les mille et une petites choses du quotidien. Bon, c'est vrai qu'ici, il n'y en a que 5, mais je n'allais quand même vous ensevelir sous 1001 photos ! J'ai essayé de trouver un point commun à ces "petits quotidiens" et la rondeur me plaisait bien … Allez savoir pourquoi …

Mais au moins, comme ça, vous saurez que ma marque de machine à laver le linge est une Ariston, que la voiture de monsieur est une Dacia et que ma montre est une Swatch !

Laurence

Laurence

Côté rêves ...Je dis souvent que je ne photographie pas ce que je vois, mais ce que je ressens. Grâce à la photographie, je peux modeler le réel et y imprimer mes sentiments en organisant les formes, les couleurs, les contrastes tels qu'ils me parviennent pour en faire émerger mon monde émotionnel. Côté pratique ... Je gagne ma vie en vendant des photographies à des agences et à des collectionneurs, mais aussi en dispensant des cours de photographie dont vous pourrez trouver toutes les modalités dans la rubrique "Cours". Plus apparentée à une "coacheuse photographique", j'aime pousser mes élèves à trouver leur propre chemin et leur style personnel.

20 Commentaires

  •    Répondre
    ha là là !!!! vaste débat quant à savoir s’il s’agit d’une sinécure ou d’une tare ! tout dépend du point de vue de celui qui observe ou de celle (ou celui….non non ! je n’oublie pas certains hommes qui assument ce choix ou pas d’ailleurs !)qui vit le fait de rester au foyer.
    pour ma part, il s’agissait d’un choix complètement assumé et revendiqué même ! plaisir de pouvoir « gérer » son temps (entre les courses, le ménage, l’école et les enfants….lol!)et déplaisir, parfois de tout gérer aussi. ainsi je pense que la femme au foyer vit ce paradoxe, tantôt satisfaite par ce statut, tantôt prise par le ras le bol de ne « rien et tout faire » à la fois.
    en ce qui concerne tes photos Laurence, je trouve qu’elles illustrent bien le commentaire de Marie-Laure… surtout celle de la montre qui, malgré ce que l’on pourrait penser, est très présente dans la vie de la femme au foyer. toujours l’oeil dessus en prévision de ce qu’il faut faire ! qui a dit que les femmes au foyer se tournait les pouces ??!

    bonne journée !
    Caroline

  •    Répondre
    C’est bien connu, on ne voit jamais les inconvénients chez les autres.La femme au foyer est un travail à temps complet. Il s’agit de faire « la grève » quelques jours, pour que les proches s’en aperçoivent.(j’avais reçu un diaporama à ce sujet qui était très bien fait, je vous l’enverrai si je le retrouve)
    Il faut être très organisée pour s’accorder du temps à soi, garder une ouverture vers le monde extérieur, ne pas devenir corvéable à merci pour les autres.
    Le métier de parents est très difficile! Il y aurait peut-être beaucoup de choses à dire sur ce sujet à l’heure actuelle!
    – Ce n’est pas très rémunérateur: un plat préparé avec amour sera plus sain et moins cher que du « tout fait » passé au micro-ondes!
    – Et pour les « vous ne faites rien? » NON,rien qui ne dérange les autres!
    J’aurais aimé être une maman au foyer, j’ai choisi un métier qui me laissait des horaires correctes pour être « mère au foyer »en fin de journée.
    Sois épanouie dans le choix que tu as fait.
    Réussir son couple et son statut de MAMAN est sans doute le plus important, qu’importe le regard et la pensée des autres!
    M.T.
  •    Répondre
    ben dites donc !!!!!!!
    bon tout d’abord juste un truc que je n’ai pas aimé marie laure (désolée , mais je n’ai pas l’habitude de dire des choses que je ne pense pas et encore moins de taire des choses )
    je n’ai pas bien aimé la phrase suivante :  » une horloge à la place du coeur  » , peut etre est ce de l’humour , mais par la j’entends , les femmes qui travaillent n’ont pas de coeur ?
    ….voila , je suis factrice , je me lève à 4h30 le matin , vais à mon bureau , prépare mon courier et rentre en général vers 13 h chez moi ! ce qui veut dire quoi ? ben que j’ai tout l’après-midi pour faire quoi ? femme au foyer !!!
    J’ai bien aimé , le linge à étendre qu’on a oublié la veille , j’avais l’impression que c’est moi qui écrivait le texte et tu sais quoi t’as juste oublié un truc dans ton énumération , allumer le pc !!!!!!!!!!
    ben oui , on l’allume toutes non ? 😀
    Moi je pense que la femme au foyer à autant de mérite que celle qui travaille , ceci dit , commme tu dis pas de salaire .Moi personnellement je travaille, c’est une question d’équilibre et puis comme tu le vois , j’ai mes après midi, quelques fois pour une sieste , un autre pour remplir le frigo , un autre pour ménage un ptit peu et un autre pour les copines et encore un autre pour courir et aussi unautre pour écrire , ah , quoi ? j’ai fini la semaine ? ben c’est qu’on est au week end alors !.. ou que les semaines ne sont pas assez longues !!
    Bravo pour ton texte marie laure , qui est très détaillé et bravo pour les photos laurence qui sont bien choisies encore , j’aime beaucoup ton idée de rondeur propre aux femmes et aussi l’idée de tourner en rond?
    bisous les filles :love:
  •    Répondre
    Il est temps que je me réveille quand je vois tous ces commentaires ! Alors, procédons dans l’ordre : Tout d’abord, merci Laurence : pour ton blog qui est quand même un fabuleux moyen d’expression ! Pour tes photos : l’association du rond de la gente de voiture au rond de la machine à laver ou de la poële est (je trouve) très rigolote, très représentative (il faut le dire !),et j’aime bien l’idée que nous, homme et femme, partagions le rond, donc la forme :).
    Ensuite, merci Maman (et oui, pour ceux qui ne le savent pas : Marie-Thérèse est ma mère :love: ) pour tes encouragements et tu sais très bien, depuis longtemps, que je me fiche de ce que pensent les « autres » mais je ne me fiche pas de ce que pensent ceux qui m’aiment ! :whistle:
    Et enfin, Joyce : ne t’excuse surtout pas de dire ce que tu penses au contraire, c’est tout l’intérêt d’une discussion et d’un blog, non ?(cf Laurence ?)et on a le droit de ne pas aimer les mêmes choses mais, concernant l’image de « l’horloge à la place du coeur », je n’avais pas du tout idée que l’on pouvait l’interpréter ainsi : loin de moi l’idée que les femmes qui travaillent n’ont pas de coeur, comme tu t’en doutes ! Je voulais juste exprimer le fait que les contraintes de « timing » prennent de la place et ne laissent pas toujours le temps de faire comme on voudrait le faire sans ces contraintes (tu sais, les départs du matin sur le fil du rasoir parce que l’heure tourne et que le petit dernier traîne à finir son biberon, que le plus grand n’est toujours pas levé au troisième appel, que la tenue de travail que l’on avait prévu de mettre est pleine du café qu’on vient de renverser par énervement, ect.) : C’est juste une image, non pas pour dire que l’on n’a pas de coeur, mais que l’on peut être débordée par les événements et le temps qui passe. Ensuite, pour tout te dire Joyce, je ne suis pas vraiment une femme au foyer (je travaille à la maison pour l’entreprise de mon mari), mais j’aime m’octroyer ce statut qui m’offre toute la liberté que je souhaite ! Autre précision, je n’ai qu’un enfant, donc vraiment pas de quoi me plaindre…:p
    Voili, voilà, j’ai été très bavarde (!!!)mais 2 questions me taraudent : 1) qu’est-ce qui cuit dans la première poële ? 2) Où sont les hommes ? :angel:
    •    Répondre
      oui marie-laure , j’y suis peut etre allée un peu fort , mais je suis impulsive et cette première lecture m’a tout de suite poussé a répondre mais je me doute maintenant que le sens que j’y donnais n’était pas bon et je me doute aussi que tu n’y as pas pensé une seule seconde ! ceci dit ça reste fort comme phrase …
      et puis femme au foyer ne se compte pas au nombre d’enfant tu sais , chacune a tellement une vie si différente de l’autre … rien n’est comparable en fait , voila le truc , on s’accomode, on s’adapte , on se rebelle, on se révolte … toutes simplement FEMME , MERE , TRAVAILLEUSE , AMOUREUSE , COPINE , CONFIDENTE , BRICOLEUSE , AMANTE , COLLANTE ? CHIANTE , BAVARDE , CALINE , COQUINE , TENDRE … bref FEMME ! biz marie laure
  •    Répondre
    Il n’y a peut-être pas « d’hommes au foyer » parmi les lecteurs, quand aux autres ou ils n’ont pas lus ou ils ne veulent pas donner leurs opinions sur le sujet.

    Malgré mes horaires réguliers, j’ai connu la course contre la montre: Joycelita, les femmes qui travaillent à l’extérieur ont un coeur même très meurtri les jours ou un de leur proche a besoin d’elles. Pas facile de se libérer et de satisfaire son patron!Ces jours-là, la femme n’est plus très présente « dans son foyer »mais elle a 1 coeur très grand, 1 montre qui va beaucoup trop vite ou pas assez selon le cas + 1 la sonnerie du téléphone qui la fait sursauter!!!

    Bravo Laurence, je vois que tu t’éclates avec les photos et le suivi de ton blog!
    En fait, le diaporama que j’ai envoyé n’est pas celui qui illustrais si bien « une mère au foyer ».

    Bon dimanche à toutessssssssss

  •    Répondre
    Et bien c’est vrai qu’il n’y a pas beaucoup d’hommes, mais je crois savoir pourquoi …

    Ryad m’a dit que c’était à cause de la Dacia … :alien: Bizarre, nous, les femmes, on ne dit rien sur la machine à laver …

    Marie-Laure, à ton avis, qu’est-ce qui peut bien cuire dans une casserole en Italie ? des pâââââtes, voyons !!!
    Joycelita, en tout cas, bravo pour les levers à 4h30 du matin, car je suis sûre que tu dois avoir des journées bien bien bien longues !!!!

    Enfin, je voulais vous mettre encore une fois en lien un autre diaporama, envoyé cette fois-ci par Titi. Vous pouvez le télécharger en cliquant sur le lien, il est vraiment très sympa et je pense qu’il résume beaucoup de choses ! Je vous le conseille
    http://www.photofolle.net/a_toutes_les_femmes.pps

  •    Répondre
    Salut les filles,
    Dites donc, on se déchaîne!!!. La photo de la Dacia est super, la machine à laver l’est autant. Le texte de Marie-Laure ainsi que tous les autres illustrent bien deux visions du monde différentes. La Dacia représente bien l’idéal supposé de l’homme. La machine à laver et l’eau bouillante ainsi que la machine à laver la contrainte attribuée à la femme. Honnêtement, je penses que les mentalités ont changé et si ces clichés perdurent, ce n’est plus pour longtemps. Les lignes ont bougé et la société actuelle, oblige les uns et les autres à changer de schéma mental même si les restes biologiques poussent encore à fixer la femme au foyer et à pousser l’homme vers la chasse.
    Pour preuve, aujourd’hui je vous dévoiles la dernière trouvaille de Laurence: une alimentation sur allume cigare de son I-Phone et puis un support pour le mettre sur le pare-brise. Je trouvai que ça allait bien avec La Dacia: le cliché du mec qui bichonne sa « tire » est déjà loin. Je ne serai aucunement étonné de la voir revenir la semaine prochaine avec des jantes alliages et des pneus sport et une antenne CB de trois mètres.
    Voilà, les clichés ont la vie dure mais le temps fait son travail.
    Bises les filles.
    •    Répondre
      Salut les filles, bises les filles …

      mais quel macho celui-là !!!! Ceci dit, courageux quand-même …

      Et rien que pour ça, on ne t’en voudra pas :love:

      Bises mon garçon …

  •    Répondre
    😆 😆 😆
  •    Répondre
    Les esprits changent peut-être, mais c’est toujours un sujet qui « titille », vu nos réactions en chaine… Bravo Ryad ! Je constate avec plaisir que mon beau-frère est TRES courageux pour oser « affronter » dans toute sa splendeur les FILLES qui, bien que très remontées, n’ont absolument rien contre les garçons, n’est-ce pas Mesdames ? On vous aime comme vous êtes… mais parce que, là, on n’a pas le choix !!! 😀
  •    Répondre
    ben oui pas le choix ! …
  •    Répondre
    Ca c’est sûr …
  •    Répondre
    « mort de rire », vraiment,
    que dire à mon niveau de mon statut de femme….au foyer moi ? pas … et à mon regret parfois, j’ai toujours dit que c’était pas mon truc de rester à la maison, j’ai besoin d’etre au contact des autres, je n’aime pas ce timing imposé par les évidences de la vie quotidienne familiale, et je crois que je me laisserai submerger par les détails qui prendraient tout mon temps, et je crois qu’effectivement il faut etre super organisée , quand au foyer, on souhaite se garder un peu de temps. Comme quoi il faudrait plus de liberté, pourquoi dire femme au foyer, évidemment qu’on l’est que l’on ai un travail extérieur ou pas. et quand on est trop au travail (intérieur extérieur) on rêve parfois d’etre juste femme au foyer, s’imaginant avoir plus de temps pour nous !! que néni je vois bien dans vos témoignages qu’il n’y a pas de solution ideale, si ce n’est celle que l’on choisi effectivement!
    aujourd’hui reconnaissons quand même que les hommes participent de plus en plus aux tâches, familiales (enfin chez nous) mais ce partage est peut etre plus vrai quand la femme (justement) travaille à l’extérieur. ha là là grand débat, mais ce qui serait bien idéal serait que femme au foyer soit reconnu comme un métier et donne droit à la retraite, et là , peut etre des vocations naitraient .
    •    Répondre
      Il est clair qu’au delà de l’aspect « psychologique » de reconnaissance et tutti quanti, l’aspect économique n’est vraiment pas anodin !
  •    Répondre
    Vraiment super cette recherche d’abstraction avec des formes rondes… au format carré !
    Très bons cadrages, très bonnes images !
    C’est toi qui as inséré les textes Laurence ou c’est Marie-Laure ? ^_^

    Bravo à vous deux en tous cas ! 😉

  •    Répondre
    La partie photo, c’est moâ. Donc, l’insertion du texte, c’est aussi moâ ! 😉

Laissez votre commentaire