LE BLOG PHOTOFOLLE
- par Laurence Chellali

L’AIGUILLE DU MIDI


Une photo de paysage que d’aucuns diront peut-être que ce n’est plus une photo … Et pourtant, selon moi, si …

Juste un contre-jour très fort avec une sous-exposition radicale, et l’ajout d’une texture qui est elle-même une photo de mon cru … Je vous laisse réagir !

 

Laurence

Laurence

Côté rêvesJe dis souvent que je ne photographie pas ce que je vois, mais ce que je ressens. Grâce à la photographie, je peux modeler le réel et y imprimer mes sentiments en organisant les formes, les couleurs, les contrastes tels qu’ils me parviennent pour en faire émerger mon monde émotionnel. Côté pratique … Je gagne ma vie en vendant des photographies à des agences et à des collectionneurs, mais aussi en dispensant des cours de photographie dont vous pourrez trouver toutes les modalités dans la rubrique « Cours« . Plus apparentée à une « coacheuse photographique », j’aime pousser mes élèves à trouver leur propre chemin et leur style personnel.

12 Commentaires

  •    Répondre
    ma réaction ? on dirait une peinture de TURNER …
    voila direct a quoi ça m’a fait penser
    mes garçons ont eu a étudier ce peintre en cours , peut etre que je ne l’aurai jamais connu sinon…
    en tous cas , la précisément tu es dans cet univers !!
    c’est magnifique , c’est de l’art
    biz biz laurence
    ps :
    http://fr.wahooart.com/a55a04/w.nsf/Opra/BRUE-6E3TM2
  •    Répondre
    Superbe ! 🙂

    La référence à Turner de Joycelita est bien vue ! Félicitation pour cette belle image Laurence ! 😉

  •    Répondre
    Oui tu es la nouvelle Turner! Avec un petit coté sombre a la Jackson Pollock!
    J’adore!
  •    Répondre
    C’est très beau, entre l’impressionnisme et l’estampe japonaise. On ne sait si on est à la montagne ou devant une mer déchaînée. J’aime vraiment beaucoup cette image.
  •    Répondre
    Oh que si c’est une photo et une belle en plus !!!
  •    Répondre
    Un grand cru, assurément!
  •    Répondre
    Noir, très noir : cela a un côté fascinant, à la manière d’un Turner version sombre (je suis d’accord avec Marc). L’effet est saisissant et il est vrai qu’il est loin des clichés de l’aiguille du midi… mais Turner était lumineux (quoique…) et j’avoue que la noirceur et le tumulte de la photo me dérangent. Esthétiquement jolie, mais spirituellement dérangeante, c’est un peu comme ça que je pourrais résumer ma pensée. J’espère juste que les tiennes (de pensées !) sont plus joyeuses :love:
  •    Répondre
    Je ne pensais pas qu’on voyait l’aiguille du midi depuis Casella…
    C’est le repère du diable à l’évidence avec tout ce noir qui est la fumée de l’enfer. Très réussi.
  •    Répondre
    tout à fait magnifique, tu parviens à t’approprier un paysage, à le remâcher et nous le restituer complètement autre.
    du grand art, qui n’est pas sans rappeler ton post :
    http://www.photofolle.net/?p=2978

    dans l’esprit, … je trouve en tout cas

  •    Répondre
    Je vous remercie tous pour vos réactions si positives ! Etre comparée à Turner, quand même, ça me fait rougir …

    C’est vrai que cette Aiguille du midi a été photographiée tant de fois qu’il est difficile de faire un peu différent si ce n’est … compter sur le temps capricieux de la montagne qui nous gratifie de superbes lumières.

    Il est vrai aussi que cette image peut paraître très sombre, voire angoissante. On pourrait presque penser que c’est une illustration de conte de fée où un dragon se cache et qu’il faut aller combattre. Mais on pourrait penser aussi, comme le souligne d’ailleurs Anne, que c’est de l’écume de mer et qu’on a à faire à une monumentale tempête !

    Bien vu Ronan pour le lien avec cette image prise il y a quelques mois. C’est exactement ce à quoi je pensais !

  •    Répondre
    Un magnifique effet trés « pictorialiste » !
    Super !!!!! 😉
  •    Répondre
    Bonjour, belle découverte avec votre site. J’ai apprécié l’ensemble de votre travail mais avec un penchant particulier pour la série « horizons ».
    Cordialement.

Laissez votre commentaire