LE BLOG PHOTOFOLLE
- par Laurence Chellali

Le Nanjing Arts Institute et un IPhone


« Le bouton est un accessoire vestimentaire depuis près de sept mille ans, mais il garda longtemps une fonction purement décorative. Etrangement, il fallut attendre l’invention de la boutonnière, au XIIIe siècle, pour qu’enfin il serve à attacher ou fermer un vêtement. J’entrevois pour toi un processus similaire, Cancer : certains objets familiers dont tu ne percevais jusqu’à présent que l’aspect unidimensionnel t’apparaîtront soudain sous un jour nouveau et tu leur inventeras alors de multiples usages. Abandonne-toi à la contemplation des petits riens pour en déceler toute la valeur. »
Rob Brezsny – Horoscope des cancer de la semaine du 15 au 22 octobre.

Héhéhé, l’astrologue ne croyait pas si bien dire ! Car figurez-vous que je suis en train de découvrir la fonction photographie de mon téléphone 🙂 Oh, j’avais bien essayé en son temps, il y a quelques années, mais devant la piètre qualité des images, j’avais assez vite renoncé. C’était il y a 8 ans … et depuis,  je n’ai cessé de regarder cet instrument de manière très unidimensionnelle comme le dit mon cher Rob.

Sauf que mon arrivée en Chine a complètement changé la donne et mon smartphone était quasiment inutilisable (un vrai dinosaure ici, véritable objet d’antiquité ! Certains voyaient un IPhone 3 pour la première fois !). Du coup, me voilà équipée du téléphone dernier cri, ultra-moderne, chic et choc, je veux parler de l’IPhone 6S. Et comme on n’a cessé de me vanter les qualités photographiques de ces smartphones, je m’y suis donc essayée !

NanjingArtInstitute-LChellali5

 

Je dois dire qu’en effet, « il n’y a pas photo » entre mon vieux bousin et celui-ci. La qualité est indéniablement au rendez-vous. Les photos sont superbes sur l’écran de l’IPhone, sur une tablette, sur un portable mais … sur mon énorme écran 27″ rétina … et bien, ce n’est pas encore ça je trouve et mon petit appareil photo panasonic GF1 (vieille, vieille, très vielle génération) produit encore de bien meilleures photos que mon téléphone dernier cri. Je m’en rend compte que ce soit en termes de « piqué », de définition, de plages de couleurs. Les photos sont très bien, vraiment très bien, mais, mais, mais … je ne suis pas à 100% convaincue et ce n’est pas encore aujourd’hui qu’il viendra remplacer mon « vrai » appareil photos.

Bon, il est vrai aussi que je découvre complètement cet instrument et que je dois me familiariser avec le tactile. Les possibilités que j’y découvre ont l’air chouettes et je constate que j’ai accès à certains paramètres directement à la prise de vue telle que l’exposition et le format d’image. Je ne parle pas des filtres car je préfère faire « ma tambouille perso » en post production. Qu’en est-il de ces photos une fois imprimées ? Je n’en sais rien ! Il y a bien entendu déjà de nombreux artistes photographes qui ont utilisé l’appareil photo de l’IPhone, j’ai vu beaucoup d’images très impressionnantes à priori. Mais je n’en ai jamais vu en vrai, que ce soit sur un grand écran ou imprimées. Qui sait, je pourrais être très favorablement impressionnée ? Il faut que je reste ouverte aux potentialités des choses, c’est Rob Brezsny qui le dit ! 😉

NanjingArtInstitute-LChellali6

 

Alors voilà, tout ça pour en venir au sujet de ma petite série* que je vous propose aujourd’hui. Entièrement réalisée donc avec ce fameux IPhone 6S ! En fait, cela s’est fait de manière fortuite. J’avais rendez-vous avec le directeur du département photo du Nanjing Arts Institute. Mon rendez-vous a duré moins longtemps que prévu et comme j’étais déjà passée à plusieurs reprises devant le Musée de l’Université, je me suis dit que c’était l’occasion d’aller y faire un petit tour.

Et que dire si ce n’est wouahou ! Tant pour la qualité des oeuvres présentées, y compris les travaux des étudiants, que pour l’espace (s)immense (s), les éclairages, les installations. On est ici dans un vrai musée et rien n’est négligé ! Sincèrement je ne m’attendais pas à ce niveau de professionnalisme. Depuis, on m’a effectivement confirmé que ce musée faisait partie des lieux majeurs de collections d’œuvres d’art à Nanjing. Je ne vous présenterai pas ici les différentes expositions car bien malheureusement la plupart étaient 100% en chinois. J’ai vu de bien belles choses mais qui, comment, pourquoi elles ont été faites est encore un mystère (mais mon enquête est en cours 😉 ) !

NanjingArtInstitute-LChellali25

Version en couleur des 2 photos présentées ci-dessus

 

 

NanjingArtInstitute-LChellali12

NanjingArtInstitute-LChellali4

 

Un couloir m’a particulièrement inspirée 😉

 

NanjingArtInstitute-LChellali22

 

NanjingArtInstitute-LChellali2

 

Et comme je n’avais que mon téléphone, et bien, j’ai fait comme tout le monde … un selfie !!!

NanjingArtInstitute-LChellali16

 

Mais si je devais retenir une photo de cette séance architecturale improvisée, ça serait celle-ci ;

NanjingArtInstitute-LChellali19

 

******

J’ajoute ci-dessous quelques photographies complémentaires qui ont juste vocation à être informatives, vous montrer d’autres vues et vous permettre de vous rendre compte du lieu.

 

 

* A mes yeux les photographies que je vous présente ne sont pas une vraie série : les formats, les orientations et surtout les traitements sont bien trop disparates !

 

Laurence

Laurence

Côté rêves ...Je dis souvent que je ne photographie pas ce que je vois, mais ce que je ressens. Grâce à la photographie, je peux modeler le réel et y imprimer mes sentiments en organisant les formes, les couleurs, les contrastes tels qu'ils me parviennent pour en faire émerger mon monde émotionnel. Côté pratique ... Reporter, artiste, professeur, coach mais également membre de Dalam Images et du Studio Hans Lucas, vous aurez compris que la photographie fait entièrement partie de ma vie !

9 Commentaires

  •    Répondre
    Très intéressant. Il y a quelque chose qui m’a frappé dans ton article. Le rapport entre le créateur et son outil. Et je pensais aux grands cuisiniers. J’ai tendance à croire qu’un de ces grands professionnels est capable de concocter des délices avec du matériel et des produits moyens. Et tu dis « car je préfère faire « ma tambouille perso » » Amusant.
    Il est bien évident que l’appareil photographique du meilleur iphone ou autre ne sera jamais capable de sortir des images comparables à celles d’un bon réflexe. Taille du capteur, de l’optique limitent obligatoirement.
    Par contre, quand on connait les limites, ça n’empêche pas de se faire plaisir. L’écran tactile de mon petit olympus om d5 me fascine. Grace à lui, je peux faire des trucs pratiquement irréalisables avec un viseur réflexe. C’est le bon coté de notre monde technologique. Des outils différents accessibles. Profitons en.
  •    Répondre
    Un bon photographe sait tirer parti de n’importe quel appareil : la preuve en est avec tes images que je trouve superbes !
  •    Répondre
    Quand je pense que je n’ai même pas encore de portable 🙂
    Je dois être une sorte d’australopithèque

    (100000 étudiants…. bigre, ça laisse songeur)

  •    Répondre
    Je suis moi aussi fort impressionnée par tes images et l’outil ne fait pas l’ouvrier! J’ai commencé moi aussi à utiliser mon Samsung pour faire quelques photos de voyage et j’ai été étonnée, une fois les premiers couacs résolus, de la qualité technique de ces petits engins!
    Ce musée semble être une grande fourmilière fort intéressante!
  •    Répondre
    Bonjour , , et !

    Non, en effet, l’adage qui dit que ce n’est pas l’outil qui fait le bon ouvrier est tout à fait vrai en photographie comme partout ailleurs ! Et puis tout dépend ce qu’on entend par bon outil d’ailleurs. Je dirais qu’il y a l’outil approprié au projet et ce qui est important c’est bien plus de choisir le BON outil ADAPTE que le plus « moderne »ou technologique ou je ne sais quoi. Nous avons tous en tête des photographies remarquables réalisées avec de simples boîtes noires ou au contraire avec des appareils photo et des objectifs ultra sophistiqués. C’est l’outil qui sert l’artisan et non l’inverse 🙂

    Bon, je vous rassure tout de suite, j’ai eu aussi quelques couacs au moment de la prise de vue. J’ai confondu le bouton photo avec le bouton vidéo par exemple. Mes enfants se seraient moqués de moi, c’est sûr !!

    , non mais attends Ronan, c’est même pire que d’être un australopithèque ! C’est même à se demander si tu es entré dans la civilisation humaine !! Je rigole, mais je ne suis pas étonnée sur le fond et je suis fière de connaître l’équivalent du « dernier des Mohicans » 🙂 🙂 🙂
    Tu soulignes les 100000 étudiants … C’est assez indescriptible à vrai dire, cette sensation de nombre. J’ai encore du mal à changer d’échelle et je suis encore complètement abasourdie à chaque fois de voir comme tout est grand, vraiment, vraiment, vraiment grand. Du coup la densité n’est pas insupportable (en tout cas à Nanjing), mais il me faut quand même encore du temps pour m’habituer et surtout intégrer le changement d’échelle. Mais ce n’est pas lié seulement à la Chine tu sais cette notion d’échelle. Hier je discutais avec une Australienne et je lui disais que j’avais vécu dans le nord-ouest de la France pendant quelques années. Et elle de me dire : « ah, c’est à côté de l’Espagne » … Comment te dire, … je me suis sentie toute petite et je me suis demandé comment lui expliquer que pour nous, non, c’est loin Nantes de l’Espagne ! 🙂

  •    Répondre
    Purée, ma cocotte, je sens que tu vas t’eclater dans un tel environnement, c’est vraiment impressionnant! Et je suis sûre que tu vas bien t’amuser et tirer parti de ton nouveau joujou qui est vraiment très pratique. De toute façon quel que soit l’outil, tu nous offres de superbes images qui toutes portent ta patte;-) Sinon, bravo pour la manière originale dont tu as introduit ton billet, j’ai beaucoup aimé. Très bon week-end copinette.
  •    Répondre
    Bonjour très chère cop’s 🙂 Oh que oui, tous les jours je reviens étonnée, interpellée, impressionnée, choquée, enthousiaste, déçue, et que sais-je encore ! Il me manque encore une infinités de clés mais petit à petit je commence quand même à prendre quelques repères 🙂
    En ce qui concerne l’introduction, oui, j’ai en effet trouvé drôle cet horoscope que j’ai lu par hasard juste avant d’écrire ce billet. C’est lui qui m’a donné le top départ en fait 🙂
  •    Répondre
    Béton, bois, vitres et acier, escaliers et corridors, avec des gens dedans pour le décor. Et ton oeil derrière tout ça, comme un précis de poésie. Jonas

Laissez votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.