Les photos de la p’tite mère Chellali au musée

Tadaaaaaa ! Et bien qui l’eu cru ? Si on m’avait dit qu’un jour j’aurais mes photos exposées dans un musée, en solo, j’aurais fait une moue très très trèèèès dubitative. Et pourtant, c’est bel et bien ce qui va se passer à partir de la semaine prochaine. Il fallait que je vous l’annonce quand même !

Comme souvent, c’est à la suite d’une rencontre fortuite avec le Directeur de l’Art Museum of Nanjing University of the Arts que l’aventure a commencé. Et comme souvent ici, c’est parce que je suis étrangère que Zheng Wen a souhaité voir mon travail. Rendez-vous a donc été pris en compagnie du commissaire d’exposition pour la partie photographie/vidéo du musée, Chen Zheng. C’est assez tremblotante que je m’y suis rendue, car si les chinois sont très curieux vis à vis des étrangers et ont de manière générale une vraie soif de découverte de talents étrangers, le niveau artistique est vraiment très élevé, en photographie comme ailleurs. Rappelons-nous que cette culture est millénaire et que ce ne sont pas, à leurs yeux, les années d’égarement de la révolution culturelle qui auront suffit à balayer leurs savoir-faire artistiques d’hier et de demain. Bref, ce que je veux dire, c’est que si les portes sont généralement ouvertes et relativement faciles à passer pour les étrangers,  elles ne le sont qu’à condition d’être à la hauteur des attentes, ce qui, dans mon cas, est loin d’être acquis – en tout cas, c’est ce que je pense …

Et voilà, c’est ainsi que mon Idéaliste contrarié et mes « fleurs » vont orner pour 2 semaines les murs de ce musée. 2 séries à la fois extrêmement différentes et pourtant complémentaires où Cheng Zheng y a vu une touche spécifiquement française (l’Idéaliste) et de forte influence chinoise (les fleurs), avec pour point commun une délimitation de l’espace grâce à leurs formes incrustées, mais qui par contraste et opposition permettent de dépasser les frontières du cadre. C’est bien vu de sa part et finalement cela me ressemble bien : être ici, pleinement ici, mais en même temps ouverte sur l’ailleurs. 

Capture d’écran du site du Musée. Cliquez sur l’image pour y accéder !

 

L’AMNUA est un très important musée d’art contemporain à Nanjing. On peut même dire qu’il est LA référence d’après ce qu’on m’a dit et jouit d’une belle réputation au niveau national, notamment en termes d’avant-gardisme. Ce qui n’est pas rien dans ce pays encore très controlé par le Parti et où il est toujours plutôt risqué de sortir du cadre … Allez, je peux le dire, je suis fière ! 

Parallèlement, je vous avais informé dans un précédent post mon exposition personnelle dans la galerie OFOTO à Shanghai ! Elle dure encore jusqu’à la semaine prochaine. Laissez-moi le plaisir de partager avec vous quelques photos qui ont été prises à l’inauguration. Là aussi, cela permet de voir le travail accompli et j’en retire une jolie fierté !

Crédit photo @OFOTO

Voilà, j’espère que ces bonnes nouvelles vous mettront du baume au coeur pour affronter les jours qui viennent jusqu’aux élections et … mettez le bon bulletin dans l’urne ! 

  1. Coucou Laurence,
    Et comment que tu peux être fière de ton travail et je le suis du reste tout autant de toi. Quelle belle et méritée reconnaissance! La Chine te booste, t’inspire et te réussit. Je suis sûre que tu vas t’envoler très haut…. Je n’ai qu’un regret, ne pouvoir admirer en vrai tes oeuvres .
    Bisettes de ma ville où il neige ce matin 🙁
  2. Je suis trop contente pour toi! Et je mesure combien il te faut de talent – et aussi de détermination – pour te faire une place dans ce pays si « étranger » à nos yeux d’Européens! Une belle reconnaissance. Tu as de quoi être fière!
  3. Un grand bravo Laurence ! Je suis très heureuse pour toi de voir ton art apprécié comme ceci à grande échelle et prendre sa place dans ce monde !
    Toutes mes félicitations et bonne suite à toi ! 😉
  4. Félicitations, je suis très heureuse de cette reconnaissance de ton talent et de ton travail, nous qui en avons profité et qui en profitons depuis longtemps nous somme contents de te « partager », hihihihi… 😉 Blague à part, je suis ravie que la Chine qui va si bien à ton travail photographique t’offre bien plus encore. Bravo encore, et merci de ce partage!

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed
À lire également
REGARDS SUR LA FRANCE