LE BLOG PHOTOFOLLE
- par Laurence Chellali

ROUGE COMME MANIF2 min de temps de lecture


Vous vous en doutez bien, ici aussi, en Italie, l’école souffre de bien des maux, et en premier, de celui du manque d’argent. Et je dois bien avouer, en toute objectivité, que l’école publique française est richissime comparée à la nôtre. Imaginez-vous qu’en début d’année les profs nous demandent de faire des dons sous forme de ramette de papier pour les photocopies, de papier hygiénique pour les toilettes, et même de craies ! Alors je vous laisse imaginer pour le reste …

Et quand viennent se greffer là dessus des lois qui ont pour but de dévaloriser l’école publique au profit d’écoles privées, et ceci pour rejoindre à terme le modèle du système américain, et bien … ça donne des manifs !

C’était le cas vendredi dernier, à l’appel de l’ « Unione Degli Studenti » (union des étudiants), un syndicat réunissant les lycéens.

Pour ma part, je soutiens énergiquement ces initiatives de jeunes, même si très clairement il y a récupération politique (dans le cas présent, le parti communiste italien). Je soutiens ces initiatives car les jeunes qui se mobilisent développent leur esprit critique, leur sens politique (le vivre ensemble et la gestion de la cité) et leurs capacités d’organisation (organiser une manifestation nationale n’est quand même pas rien !!). Et surtout, parce que ce sont eux qui feront le monde de demain, et que je préfère un jeune qui se mobilise pour ses rêves – même s’ils sont utopiques – qu’un jeune qui se désintéresse du monde dans lequel il vit. Dans le cas présent, ils se mobilisent pour que perdure l’école publique. C’est chouette quand même !

Je voulais donc leur rendre cet hommage par ce petit article.

Vous serez peut-être surpris par l’aspect que j’ai donné à mes photos, mais j’ai eu des scrupules, dans ce contexte de manifestation avec ces jeunes souvent mineurs, à mettre en ligne des images où on voit trop les visages des participants. J’ai donc choisi de vous montrer les seules images où ce sont les « porte bannière » publics que l’ont voit, et grâce à un contraste et une saturation très poussée, j’ai pu « dissimuler » pas mal de visages. Et puis je tenais surtout à vous rendre compte d’une ambiance et de l’état d’esprit déterminé de ces jeunes. Ce n’est pas un travail journalistique !

 

Comme d’habitude, un clic est recommandé pour visualiser les images en grand !

Laurence

Laurence

Côté rêves ...Je dis souvent que je ne photographie pas ce que je vois, mais ce que je ressens. Grâce à la photographie, je peux modeler le réel et y imprimer mes sentiments en organisant les formes, les couleurs, les contrastes tels qu'ils me parviennent pour en faire émerger mon monde émotionnel. Côté pratique ... Je gagne ma vie en vendant des photographies à des agences et à des collectionneurs, mais aussi en dispensant des cours de photographie dont vous pourrez trouver toutes les modalités dans la rubrique "Cours". Plus apparentée à une "coacheuse photographique", j'aime pousser mes élèves à trouver leur propre chemin et leur style personnel.

17 Commentaires

  •    Répondre
    Un très grand bravo pour cet article et ces photos Laurence. Je crois rêver en lisant qu’en Italie vous en êtes à solliciter les parents d’élèves sont pour du papier wc et des craies!!! Je suis pour une école publique qui offre à tous la même instruction, les mêmes chances. Vouloir faire basculer l’éducation vers le privé, c’est un bouleversement complet de cette philosophie alors sans être réac, je comprends que dans une telle situation les jeunes descendent dans la rue. Quant à tes photos, une fois encore tu as su trouver le ton juste pour les mettre en musique. Ton traitement et tes cadrages mettent l’accent sur les drapeaux, les éléments contestataire et non sur les acteurs. Il en résulte beaucoup de force, d’énergie. C’est vraiment judicieux et très bien vu.
  •    Répondre
    Très percutante cette série… Des images fortes, et j’adhère moi aussi totalement au traitement de tes images.
  •    Répondre
    Merci beaucoup Maman pour ces superbes photos bien ‘rouges’ 😀 L’UDS t’en doit une !
  •    Répondre
    Une série bien sympathique ! J’aime beaucoup la 1ère avec ces 2 personnages en face à face !!! Sont-ils en train d’argumenter l’un et l’autre leur position par rapport à cette manif ??? Préparent-ils un nouveau plan « d’attaque » ??…
    En tout cas, pour moi elle traduit bien le côté ENGAGEMENT !
    J’ai mis un lien sur ma page fcbk sur notre école à nous, ici, en France, et même si on en est pas encore à nous réclamer des craies et du pq, je pense que l’on doit vraiment prendre garde car sinon ça ne saurait tarder !

    Sur ce, bonne soirée à tous ! :kiss:

  •    Répondre
    belle plume et beau coup d’oeil, tu es parée pour le reportage. Je ne savais pas que l’éducation souffrait autant en Italie, mais je ne suis pas surpris d’apprendre que la tendance à la monétisation de l’éducation soit le crédo général. Tes photos ont la couleur des révolutions et l’amertume de notre temps. Mais elles ont aussi et surtout ta patte, la dernière me fait franchement penser à un film de science fiction, à la Spielberg par ex.
  •    Répondre
    de vraies belles photos reportage Laurence (j’aime beaucoup le traitement aussi)… décidément, vous savez tout faire ! et puis le texte bien sûr, qui illustre encore plus
    Bravo
  •    Répondre
    Une belle serie qui montre bien l’état d’esprit et même avec ton traitement va plus loin que la manifestation , et a des relents de révolte .
    Cette vraie récolte , il faudra bien qu’elle vienne et partout ! Phil
  •    Répondre
    Un vent de révolte, un voile d’ombre… J’admire ces jeunes d’Italie qui prennent leur destin en main.
    Je trouve que tu as eu raison de traiter les manifestants dans l’ombre, car, en dehors de tout principe déontologique, on dit bien que « l’union fait la force », non ? et je trouve que l’anonymat (bien que…)renforce cette idée. Allez courage, j’espère que les manifestants obtiendront gain de cause ! :love:
  •    Répondre
    Bonjour à tous !

    Je suis vraiment contente que vous n’ayez pas été choqués par ce traitement un peu « violent », mais comme vous l’avez bien compris, j’ai aussi le sens du drame 😉

    Ceci dit, le problème de ces coupes budgétaires va bien au delà du seul problème matériel. Je n’arrive pas à comprendre que nos politiques préfèrent soutenir les banques et par la même ce système ultra libéral qui nous montre clairement ses limites. J’aimerais tant croire que nous sommes au tournant d’une nouvelle forme d’économie, où l’humain trouverait une place centrale. Qui sait, peut-être sommes-nous à l’aube d’une nouvelle évolution, civilisation ?

  •    Répondre
    il ne faut malheureusement pas se leurrer, les États vont tous dans le sens de la rentabilité. L’Éducation publique ne semble pas l’être.
    Je vais me garder de dire des gros mots tiens, mais je ne devrais pas.
    •    Répondre
      Oui, arrête de dire des gros mots, Ronan, c’est insuportable !! Rentabilité-éducation publique, tu n’as pas honte ???????? Remarque, tu as raison finalement, c’est très à la mode cette association d’idée … Pauvres de nous, Ronan ! :sick:
  •    Répondre
    Magnifique série! J’aime beaucoup le rendu de ces photos qui sont tout à fait parlantes! De plus, ça me fait très plaisir de constater que bien des gens sont sensibles aux problèmes auxquels sont confrontés les jeunes (ainsi que toute la société aujourd’hui)! En Suisse comme dans les autres pays qui font partis du système universitaire de Bologne, on obtient un « bachelor » ou un « master » en fonction des « crédits » qu’on « comptabilise »! Et tous se privatise de plus en plus… et c’est les facultés artistiques (lettres) qui payent le plus lourd tribu, ne trouvant personne pour financer une faculté formant, entre autres, de futurs enseignants. C’est la tendance des Etats de désinvestir dans le système social et éducatif pour soutenir encore et toujours le système économique et financier qui grignote toujours plus l’espoir d’un futur meilleur…
  •    Répondre
    Edit : Je me suis rendue compte que j’avais oublié de mettre une photo … Je l’ai rajoutée à la fin de l’article.

    Jeanne : toi aussi tu dis des gros mots !!!!

  •    Répondre
    Moi je veux mettre en avant ton soutien à ces jeunes manifestants, parce que le thème mérite d’être bousculé. Je suis choquée de lire l’état scolaire de l’Italie et je crois que le traitement de tes photos est parfaitement approprié.
    Il est plein de force ! Je n’aurai pas vu la présentation de l’image autrement que comme celle que tu as choisi. Quelle qu’en soit la (les) raison(s).
    Je t’embrasse et j’espère sincèrement que le pays de mes veines (et oui !) réagisse…ET VITE :ninja: .
  •    Répondre
    c’est une jolie série. Je ne savais pas l’école était si mal en point en Italie, je le découvre avec ton post.
  •    Répondre
    Je crois que nous pouvons compter sur nos jeunes ! Et à nous adultes de les soutenir et de les conseiller pour que ça marche !!!
  •    Répondre
    A very illuminating set of images which I feel really conveys the passion of those involved.

Laissez votre commentaire